saint pierre

Prières:

*Jésus tend la main.
*Jésus marche devant moi.
*Le vent de Jésus.
*Relève-moi.

Images et coloriages:

*"En route avec Jésus": Pêche miraculeuse; Simon Pierre; Transfiguration; coq.

Bricolages:

*Voir coq (reniement de Pierre).
*Voir serviettes décorées (chemin de Pierre).

Voir aussi:

*En caté: La pêche miraculeuse (évangile de Luc).
*En caté: La Transfiguration.



1-Appel: Matthieu 4,18


Jésus marchait le long du lac de Galilée lorsqu'il vit deux frères qui étaient pêcheurs:
Simon, surnommé Pierre, et son frère André. Ils pêchaient en jetant un filet dans le lac.
Jésus leur dit: "Venez avec moi et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes."
Aussitôt, ils laissèrent leurs filets et le suivirent.


*Tu as bien écouté! Tu peux faire le jeu ci-dessous:


Image saint pierre

Réponses: André (A); pêcheurs (U); Simon (S); Suivre (S); Galilée (I); filet (T); hommes (O); trois (T).
Le mot à découvrir est aussitôt. Chacun pourra l'écrire en belles lettres sur son cahier.


*Ce mot te semble-t-il étonnant? Pourquoi?

Pierre et André ne connaissent pas Jésus. Pourtant, à l'appel de celui-ci, ils quittent "AUSSITÔT" leur travail et abandonnent leurs filets. Cela peut paraître très étonnant! Serions-nous capables de tout quitter en un instant pour répondre à l'appel d'un inconnu? (Pour suivre quelqu'un, il faut lui faire confiance)


*Le mot aussitôt:

C'est un mot qui dit l'urgence ou l'importance d'une tâche par rapport à une autre. Pierre et André, lorsqu'ils rencontrent Jésus, voient où est l'essentiel, l'urgence à accomplir ....
Pierre et André se lèvent aussitôt: cela nous étonne! Mais n'est-ce pas parce que Jésus lui-même est étonnant?


*Le nouveau "métier" de Pierre et André?


Image saint pierre

Réponse: Pêcheurs d'hommes.


*A ton avis en quoi consiste ce nouveau "métier"?

Petite piste: Pêcher des hommes: les sortir de l'eau, les tirer de l'obscurité, des lieux difficiles... Les aider à embarquer, à monter à bord du navire, dans un espace plus paisible, dans une communion humaine... Leur montrer le cap, les conduire... Et peut-être un jour, leur laisser la barre...


*Faut-il partir loin de chez soi pour devenir pêcheurs d'hommes?

Laisser chacun réfléchir...

Pour compléter cette rencontre voir aussi Appel des disciples:
Appel des disciples



2-Guérison chez Pierre: Matthieu 8,14


Jésus se rendit à la maison de Pierre. Il y trouva la belle-mère de Pierre au lit: elle avait de la fièvre.
Il lui toucha la main et la fièvre la quitta; elle se leva et se mit à le servir.


*Chez Matthieu, le premier texte parlant de Pierre l'invitait à devenir pêcheurs d'hommes.
Dans le second texte, nous sommes entraînés chez sa belle-mère qui est malade.
Ici, on voit Jésus intervenir et prendre soin de la malade: il la voit; il la touche; il la guérit; il la remet debout.
En étant lui-même pêcheurs d'hommes, Jésus montre l'exemple.

*Nous avons ici une réponse à la question précédente. Pour devenir pêcheurs d'hommes, Pierre n'avait pas à aller bien loin...

*Dans nos vies: apprenons à regarder autour de nous et à voir les personnes qui ont besoin de notre aide.

*Ce texte se retrouve en Matthieu 8,14-15, Luc 4,38-39 et Marc 1,29-31.
*En Marc, on trouve: "Ils quittèrent la synagogue et allèrent aussitôt à la maison de Simon et d'André, en compagnie de Jacques et Jean. La belle-mère de Simon était au lit, parce qu'elle avait de la fièvre; dès que Jésus arriva, on lui parla d'elle. Il s'approcha d'elle, lui prit la main et la fit lever. La fièvre la quitta et elle se mit à les servir."
*En Luc, on trouve: "Jésus quitta la synagogue et se rendit à la maison de Simon. La belle-mère de Simon souffrait d'une forte fièvre et l'on demanda à Jésus de faire quelque chose pour elle. Il se pencha sur elle et, d'un ton sévère, donna un ordre à la fièvre. La fièvre la quitta, elle se leva aussitôt et se mit à les servir."

*Dans les évangiles de Marc et Luc, Jésus sort de la synagogue, de l'intimité avec Dieu. Ensuite, il guérit.
Jésus reçoit tout du Père; il Le laisse conduire sa vie; et le Père le pousse vers les hommes.
Jésus aime; il sait se faire proche, être avec les hommes, les accompagner dans leur souffrance.
Dans nos vies, n'oublions pas les moments d'intimité avec Dieu (Eucharistie, temps de silence, prière, Bible...) et osons marcher vers ceux qui souffrent, vers ceux qui connaissent des difficultés.


Image saint pierre


*A la fin des trois évangiles, la belle-mère de Simon est guérie et elle se met à servir!
Jésus guérit et réintroduit dans le courant de la Vie avec Dieu qui est service, don de soi.


Image saint pierre


*Prière de Mère Teresa:

Image saint pierre


Pour compléter cette rencontre voir aussi La belle mère de Simon est malade:
La belle mère de Simon.



3-Les douze apôtres: Matthieu 10,1


Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir de chasser les esprits mauvais et de guérir toutes les maladies et toutes les infirmités.
Voici les noms des douze apôtres: Simon, surnommé Pierre, et son frère André; Jacques et son frère Jean; Philippe et Barthélémy; Thomas et Matthieu le collecteur d'impôts; Jacques le fils d'Alphée et Thaddée; Simon le nationaliste et Judas Iscariote qui trahit Jésus.


*Tu as bien écouté! Tu peux faire le jeu ci-dessous:

(Dans la grille tu découvrira le nom des "douze" et dans le cadre rouge, en suivant une route en colimaçon, le métier de l'un d'eux.)

Image saint pierre

Réponses: Pierre, Judas, André, Philippe, Matthieu, Jacques, Simon, Jacques, Thaddée, Thomas, Jean, Barthélémy.
Le métier est collecteur d'impôt. C'est le métier de Matthieu.


*La suite de l'évangile nous parle de la mission des apôtres:
(Pour découvrir ce qu'est cette mission, déchiffre)

Image saint pierre

Réponses: La mission des apôtres est d'annoncer le Royaume de Dieu, de guérir les malades, de relever les hommes, de faire reculer le mal...


Pour compléter cette rencontre voir aussi:
Les disciples de Jésus.



4-Pierre marche sur l'eau: Matthieu 14,22


Jésus fit monter les disciples dans la barque pour qu'ils passent avant lui de l'autre côté du lac, pendant que lui-même renverrait la foule. Après l'avoir renvoyée, il monta sur une colline pour prier.
Quand le soir fut venu, il se tenait là, seul. La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues car le vent soufflait contre elle.
Tard dans la nuit, Jésus se dirigea vers ses disciples en marchant sur l'eau. Quand ils le virent marcher sur l'eau, ils furent terrifiés et dirent: "C'est un fantôme!" Et ils poussèrent des cris de frayeur.
Mais aussitôt, Jésus leur parla: "Courage, leur dit-il. C'est moi, n'ayez pas peur!"
Pierre prit alors la parole et lui dit: "Seigneur, si c'est bien toi, ordonne que j'aille vers toi sur l'eau."
"Viens", répondit Jésus.
Pierre sortit de la barque et se mit à marcher sur l'eau pour aller à Jésus. Mais quand il remarqua la violence du vent, il prit peur. Il commença à s'enfoncer dans l'eau et s'écria: "Seigneur, sauve-moi!" Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit: "Comme ta confiance est faible! Pourquoi as-tu douté?"
Ils montèrent tous les deux dans la barque et le vent tomba.
Alors, les disciples qui étaient dans la barque se mirent à genoux devant Jésus et dirent: "Tu es vraiment Le Fils de Dieu!"


Pistes de lecture:


*Une lecture fondamentaliste du texte présente Jésus comme un être pouvant défier les éléments. La tempête, la mer, le temps et les distances n'ont pas de prises sur lui. Il ne sent pas le vent, ni les remous des vagues; il marche sur l'eau; il rejoint, en un clin d'oeil, ses disciples partis longtemps avant lui.
Cette façon de lire va à l'encontre de ce que les évangiles nous disent sur Jésus (Dans le récit des tentations, Jésus refuse les gestes spectaculaires défiant les lois de la nature. Dans l'Evangile, on le voit parfois fatigué, endormi au fond d'un bateau. Les distances sont des distances pour lui aussi... Avant sa mort, il ressent de la tristesse et de l'angoisse... Jésus est humain.)
Cette façon de lire nous livre le message que l'évangéliste a voulu nous laisser: Jésus est un nouveau Moïse (Dieu agit à travers lui par des signes).

*Autre piste de lecture: Les disciples ont une traversée à faire. Ce n'est pas la traversée du désert mais d'un espace tout de même inhospitalier: la mer. Dans le texte, la barque est éloignée de la terre (domaine stable, lieu de sécurité, de repos), il y a tempête, vagues; la traversée se fait de nuit. La barque est battue par les vagues, le vent souffle contre elle; l'avancée est donc périlleuse. On peut imaginer des disciples inquiets, fatigués, effrayés, dépassés, submergés par les évènements...
La mer est le symbole biblique du domaine du mal et de la mort. Les disciples ont donc commencé leur mission; ils se sont embarqués dans une nouvelle aventure: celle de guérir les malades, de faire reculer le mal, de relever les désespérés,... Dans cette aventure, Jésus les a laissés seuls.
Les disciples peinent; ils ont du mal à avancer... Autour d'eux, rien ne change: tout reste agitation, obscurité, colère, souffrance, solitude... Ils le savent désormais, aucun d'entre eux ne pourra transformer la nuit qui les entoure en lumière.
Jésus rejoint ses disciples; il avance; il "survole" les obstacles et ne se laisse ni toucher par la mer, ni freiner par le vent.
Pour les disciples, ce n'est pas possible! Aucun humain ne peut avancer au milieu de ces forces hostiles sans se faire "éclabousser", sans courber le front, sans s'enfoncer, sans couler,... Ce que fait Jésus dépasse les capacités humaines: "C'est un fantôme!" disent-ils.
Jésus les rassure ("C'est moi, n'ayez pas peur"). C'est moi! C'est moi, celui que vous connaissez: votre frère, votre ami, votre compagnon de route, un être qui pleure et qui rit aussi... C'est moi et non pas un surhomme, un extraterrestre, un être aux capacités illimitées... Jésus rajoute aussi: "Courage". Comme pour dire à ses amis qu'avec un peu de ce courage, ils iront plus loin.
Pierre prend la parole: "Si c'est bien toi...": si tu es bien celui que l'on connaît, celui qui marche avec nous, celui qui peut avoir faim ou soif, celui qui parfois est fatigué après un voyage, celui qui pleure son ami disparu, ..., "Si c'est bien toi, alors dis-moi de te rejoindre."
"Viens!", dit Jésus.
Viens, tu es capable de marcher sur le mal et de ne pas t'y enfoncer. Viens, tu peux soulager la souffrance et calmer la colère et la haine sans te laisser submerger... Viens, tu peux aimer celui qui pleure, celui qui crie, celui qui souffre...
Pierre, confiant, sort de la barque et marche sur l'eau. Il marche un temps. Comme Jésus, il marche...
Et puis... Il voit la violence du vent.
Pierre ne voit plus l'autre, l'humain vers lequel il marche, mais il voit sa violence, le mal qu'il distille, sa souffrance... Alors, son regard se détourne des autres et revient vers lui-même. Il se remet à avoir peur pour lui-même, pour sa paix, sa tranquillité, sa vie. Il pense à lui avant de penser à l'autre et ainsi s'éloigne de Dieu qui n'est que Don et Tout regard vers l'autre.
Pierre commence à s'enfoncer dans l'eau...
Pourquoi a-t-il oublié le Dieu de ses pères, celui qui aplanit tous les chemins.

"Repose-toi sur Yahvé de tout ton coeur!
Ne t'appuie pas sur ton sens propre.
En toutes tes démarches, songe à lui...
Il aplanira tes sentiers."

Jésus parle: "Comme ta confiance est faible."
Pierre a-t-il vraiment pris la main de Dieu? A-t-il vraiment donné son coeur à La Pleine Lumière, Celle qui porte, qui pousse, qui transfigure? Est-il entré dans l'Intimité de La Présence source d'Amour et de paix?
Jésus rejoint les disciples; le vent tombe...
Les disciples à genoux devant Jésus lui disent:
"Tu es vraiment Le Fils de Dieu."
Etre Fils, c'est être intime, proche. C'est avoir confiance, s'abandonner entre les bras du Père et se laisser conduire sur le chemin.
Etre Fils de Dieu, c'est s'abandonner, s'offrir, se laisser traverser par La Lumière d'Amour pour qu'Elle puisse se révéler.
Jésus est pleinement Fils. Il passe du temps avec le Père. Il le prie ( Début de texte: "Jésus monta sur une colline pour prier"), lui parle, échange. Il s'abreuve à La Source pour que l'eau qui donne Vie coule vers les hommes.
Jésus invite ses disciples à le suivre... Voulons-nous être ses disciples?


*A la lumière de la Résurrection:
On peut lire cette page comme un récit des difficultés des disciples de tous les temps (persécutions, Eglise qui prend l'eau, difficulté à aimer, épreuves diverses,...). Nous avons une traversée à faire et dans cette traversée, nous pouvons douter au milieu des épreuves, se croire seuls, avoir peur. Ne jamais oublier que Jésus est toujours là. Il nous tend toujours la main en nous disant: "N'aie pas peur! Viens".

Jésus est près du Père (au début du texte Jésus est à l'écart, dans la montagne-->en haut).
La barque qui est le symbole de l'Eglise chez Matthieu avance avec difficulté.
Mais Jésus est toujours là qui veille. Il encourage, il est avec nous:
"Courage! c'est moi! N'ayez pas peur!"
Comme Pierre, nous pouvons suivre Jésus... Comme Pierre nous pouvons manquer de confiance... Comme Pierre, nous pouvons crier vers Jésus: "Sauve-moi!"
Pierre est fragile, l'Eglise est fragile, nous sommes fragiles... mais si nous l'appelons, Jésus vient toujours au-secours de notre faiblesse!


La barque, la mer, le vent, Jésus:


Complète la première image au niveau des pointillés. Réponse dans la seconde image.



Marche sur l'eau- Image:

Image saint pierre


Marche sur l'eau- Jeux:


*Barre ce qui est faux:

Image saint pierre


*Retrouve une phrase de Jésus adressée à Pierre:

Image saint pierre

Réponse: Comme ta confiance est faible! Pourquoi as-tu douté?
On pourra revoir les thèmes de la confiance et de la prière.


*Dans le texte, les disciples disent une phrase importante et qui concerne Jésus. Retrouve cette phrase:

Image saint pierre

Réponse: Tu es vraiment le Fils de Dieu!


*Pour toi, que signifie l'expression "Fils de Dieu"?

Quelques idées: A l'époque de Jésus, le titre "fils de Dieu" a une signification variable. Les hommes justes et sages, mais aussi David et ses descendants, ou même Israël sont appelés fils de Dieu. Les empereurs romains prennent le titre de "fils du divin".
Dans le texte, les disciples donnent ce titre à Jésus. Qu'est-ce que cela peut bien signifier?
Recherchons d'abord "Pourquoi les disciples surnomment-ils Jésus ainsi?"
Les disciples traversent des épreuves, des difficultés insurmontables. Ils n'avancent pas... Ce qu'ils ont à vivre est au-delà de leurs forces. C'est sûr, ils ne peuvent que sombrer!
Jésus arrive; la tempête ne semble pas avoir de prise sur lui; il marche, il avance, et trouve même le temps d'encourager ceux qui l'entourent. Jésus n'a pas peur. Il va là où personne ne veut s'aventurer, là où la vie est tristesse et obscurité, maladie et souffrance, mal et mort... Et il apaise la "tempête"...
Avant d'avancer dans la tempête, Jésus a pris la main de Dieu ("Il monta sur une colline pour prier"). Il s'est ressourcé; il a bu à la Source, s'est laissé inonder de Lumière et d'Amour, a offert tout son espace à Celui qui transfigure toute vie.
Jésus n'agit pas avec les seules forces humaines: il laisse Dieu le traverser, il laisse Dieu agir en lui, il lui donne TOUTE la place.

Le "Fils de Dieu" des disciples n'a donc rien à voir avec la recherche de gloire des empereurs romains, ni avec une hérédité (descendance de David), ni même avec une appartenance à un état.
Le terme "Fils de Dieu" donné à Jésus par les apôtres est un état d'offrande Pleine, d'Intimité jusqu'à la communion.


*Réponds aux questions:


Image saint pierre Image saint pierre


Réponses possibles:
Au début de l'évangile, les disciples doivent monter dans une barque (et donc embarquer), et passer de l'autre côté (traverser).
Il vont affronter la nuit, l'éloignement de la terre et donc la séparation, la solitude. Ils vont affronter aussi la tempête, le vent contraire (difficulté à avancer).
La nuit peut dire tous les moments sombres de nos existences. Par exemple, une difficulté à pardonner peut obscurcir nos vies...
L'éloignement de la terre peut dire les moments où l'on s'est retrouvé seul sans personne à qui se confier. L'éloignement peut signifier aussi toutes les séparations, les détachements qui ont eu lieu dans nos vies: changement d'école, déménagements, deuils,..., instants où l'on s'est retrouvé seul devant une épreuve.
La tempête peut parler de tout ce qui est plus profond dans nos vies: fortes disputes, deuils d'un proche, haine envers quelqu'un, ...
Jésus peut aider les disciples.
Un fantôme? c'est l'apparition d'une personne imaginaire qui n'a pas de réalité et donc qui ne peut jouer un rôle. Pierre prend Jésus pour un fantôme; mais Jésus lui parle, l'encourage, l'apaise. Jésus joue un rôle positif: il remet debout, il redonne confiance. Jésus n'est pas un fantôme... Il peut nous aider encore aujourd'hui.
"Courage! C'est moi, n'ayez pas peur!"
"Viens!" Jésus invite Pierre (et nous invite) à le rejoindre.
Pierre sort (verbe très souvent employé dans la Bible: voir en caté séance "Sortir"). Ensuite, il marche. Il avance dans la tempête, les difficultés, les remous,...
Pierre s'enfonce parce qu'il a eu peur. Il a eu peur de la violence du vent. Il a oublié qu'il n'était pas seul dans la tourmente.
Il crie vers Jésus; il l'appelle:"Seigneur, sauve-moi!"
Jésus tend la main et saisit Pierre.
Le Fils de Dieu.


*Retrouve quelque chose de très important pour Jésus:


Image saint pierre

Réponses: Pierre, barque, colline, tempête, peur, doute. Le mot à découvrir est prière.


*Dans nos vies:

-->Qui est Jésus pour moi? Un être du passé, un fantôme, un ami qui peut toujours m'aider????
-->"Marcher sur l'eau", est-ce que cela m'arrive?? (Donner des exemples: marcher dans des endroits instables, marcher vers des gens que je ne me sens pas capable d'aimer, affronter des difficultés, avancer vers quelqu'un qui ne m'aime pas, ne pas perdre courage dans la maladie, faire le premier pas du pardon). Est-ce que je pense à prendre la main de Dieu dans les difficultés que je rencontre?
-->Sombrer, couler est-ce que cela m'arrive?? (perdre espoir, ne plus avoir envie de persévérer, ne plus croire en l'autre, faire demi-tour, s'enfermer)
-->Que me dit finalement ce texte pour ma vie? Nous avons une traversée à faire; celle de notre vie. Durant cette traversée nous rencontrerons le mal, la souffrance, la maladie, la solitude, les appels "au secours",... Oserons-nous alors prier?


*Crée ton affiche:




5-Profession de foi de Pierre: Mt 16,13


Petit résumé: Pierre dans l'Evangile de Matthieu.
Pierre est pêcheur... Un jour, Jésus l'appelle. Aussitôt, Pierre abandonne son filet pour le suivre. Pierre observe; il voit Jésus guérir des malades, donner un enseignement, faire reculer le mal et la souffrance, annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu......
Le jour vient où Jésus envoie Pierre -et d'autres disciples- en mission. La route est difficile, pleine de dangers! Pierre n'est pas très à l'aise; il manque de confiance! Dans les difficultés, il doute, il a peur...
Jésus ne l'oublie pas; il vient à son secours! Il intervient et tout redevient calme...


Jésus se rendit dans le territoire de Césarée de Philippe. Il demanda à ses disciples: "Que disent les gens au sujet du fils de l'homme?"
Ils répondirent: "Certains disent que tu es Jean-Baptiste, d'autres que tu es Elie, et d'autres encore que tu es Jérémie ou un autre prophète."
"Et vous, leur demanda Jésus, qui dites-vous que je suis?"
Simon Pierre répondit:"Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant."
Jésus lui dit alors: "Tu es heureux, Simon, fils de Jean, car ce n'est pas un être humain qui t'a révélé cette vérité, mais mon Père qui est dans les cieux."


Retrouve les noms donnés à Jésus:


Dans le texte, Jésus a plusieurs noms; retrouve-les en faisant les jeux suivants.


Image saint pierre


Fils de l'homme. Prophète. Fils de Dieu. Messie.
Jésus se donne le nom de Fils de l'homme.
Les gens l'appellent prophète: Jean-Baptiste, Elie, Jérémie.
Pierre dit qu'il est le Messie, le Fils du Dieu vivant.
La profession de foi de Pierre va plus loin que celle des "gens"... Peut-être parce que Pierre connaît mieux Jésus.


Que signifient-ils?:


Fils de l'homme: C'est une manière sémitique de se désigner soi-même. C'est un "Je" ou un "moi". Autre piste: dans le livre de Daniel, le fils de l'homme est le juge des derniers temps.
Prophète: (Sur le sujet, voir en caté, premier testament: "Prophètes introduction" et "Prophètes généralités.)
Fils de Dieu: Voir au-dessus, Pierre marche sur l'eau.
Messie: = "Celui qui a reçu l'onction".
*David reçoit l'onction. C'est un roi-messie. (Messie vient de l'hébreu masiah = celui qui a reçu l'onction). Samuel prend l'huile (symbole de l'esprit de Dieu) et marque, touche David. En faisant ce geste, Samuel dit à David que Dieu veut pénètrer en lui, qu'Il veut vivre en lui et le marquer profondément afin qu'il devienne un bon guide pour son peuple, un guide qui rappelle l'alliance éternelle de Dieu avec l'homme...
*Après David, il y a eu beaucoup de rois. Certains, parmi eux, vont être de "mauvais" messies, de mauvais guides pour le peuple... L'onction qu'ils ont reçue n'a pas pénétré leur coeur. Ils n'ont pas compris que l'Amour voulait inonder leur âme, s'emparer de leur vie toute entière, habiter leur corps, leur coeur, pour qu'il devienne lumière pour tout un peuple.
*Avec le prophète Isaïe, une espérance naît: Isaïe annonce que Dieu fera surgir un surgeon (Is.11) de la terre desséchée. Avec lui viendra la paix pour tous... Le loup habitera avec l'agneau...
Isaïe tourne un beau regard vers l'avenir, un regard plein de foi en l'homme et en Dieu, un regard qui ne désespère pas... Il sait qu'un jour l'Amour Eternel nourrira pleinement l'homme, faisant venir sur lui des jours comme il n'en a jamais connus, remplis de Beauté, de Paix, de Bonheur, ... de tout ce qu'il a toujours cherché en vain...
Isaïe voit la fontaine, le fleuve, l'être relié à La Source et au regard tourné vers l'autre pour l'abreuver. "Les miséreux et les pauvres cherchent de l'eau ; et rien! Moi, Dieu d'Israël, je les exaucerai... Sur des monts chauves, je ferai jaillir des fleuves... Je transformerai le désert en étang et la terre aride en fontaines..." (Isaïe 41,17)
Avec Isaïe naît une belle espérance, celle d'un avenir dans lequel l'homme assoiffé de paix, d'amour, de partage, de réconciliation,... sera pleinement abreuvé par des fleuves, des sources, des fontaines (Is. 41,17) nés d'un mont chauve, d'un désert, d'une terre aride,..., transformés par l'Eternel...
*A l'époque de Jésus, beaucoup parmi le peuple attendait un messie qui les délivrerait du joug romain, un messie qui libérerait leur pays.


Pour Pierre, quel messie est Jésus?:


Sans doute ni un roi, ni un chef de guerre mais un être intimement lié avec Dieu...
Une Source! Une coulée d'Amour, de pardon, de lumière et de paix...


Retrouve un synonyme du mot messie:


Image saint pierre


Réponses: Césarée. Prophète. Jérémie. Elie. Disciples. Baptiste.
Le mot grec pour Messie est Christ.





Et pour nous, qui est Jésus?:

Discussion.


Mot à découvrir:


Image saint pierre


Réponses: Jésus, Jean-Baptiste, Elie, Disciples, Pierre, Messie, Christ, Prophète. On découvre le mot: Césarée de Philippe.


Images:


Image saint pierre Image saint pierre



6-Transfiguration:


Voir liens:
Transfiguration-Luc ou Transfiguration-Marc ou Matthieu.



7-Jésus annonce le reniement de Pierre: Mt 26,31


Le soir du jeudi saint, après le repas de la Sainte Cène, Jésus et ses disciples s'en allèrent au mont des oliviers.
Alors, Jésus dit à ses disciples:
"Cette nuit même, vous allez tous m'abandonner car on lit dans les Ecritures: "Je tuerai le berger et les moutons du troupeau partiront de tous côtés." Mais quand je serai de nouveau vivant, j'irai vous attendre en Galilée."
Pierre prit la parole et lui dit: " Même si tous les autres t'abandonnent, moi je ne t'abandonnerai jamais."
Jésus lui répondit: "Je te le déclare, c'est la vérité: cette nuit même, avant que le coq chante, tu auras prétendu trois fois ne pas me connaître."
Pierre lui dit: "Je ne prétendrai jamais que je ne te connais pas, même si je dois mourir avec toi."
Et tous les autres disciples dirent la même chose.


*Complète:

Image saint pierre

Réponses: oliviers, abandonner, vivant, Galilée, jamais, coq, trois, connaître, mourir.


*Sans te servir du texte de l'évangile, retrouve quelques mots. Ensuite, à partir de ceux-ci et de tes souvenirs, essaie de raconter ce qui s'est passé:

Image saint pierre


Réponses: Olivier; abandonner; Pierre; coq; mourir. A partir de ces mots, on peut reconstituer la scène: "Jésus et ses disciples sont au jardin des oliviers. Jésus annonce que tous vont l'abandonner. Pierre déclare qu'il ne l'abandonnera jamais. Mais Jésus lui dit: "Avant que le coq chante, tu m'auras renié trois fois". Pierre répond: "Même si je dois mourir, je ne prétendrai jamais que je ne te connais pas."


*Mots croisés:

Image saint pierre


Réponses: Abandonner, Pierre, Cène, attendre, coq, nuit, prière, vit, trois, troupeau, mourir, oliviers.


Pour bricoler, voir lien:
Bricolage: coq.



8-Le reniement de Pierre: Mt 26,69


Pierre était assis dehors, dans la cour. Une servante s'approcha de lui et lui dit: "Toi aussi, tu étais avec Jésus, cet homme de Galilée." Mais il le nia devant tout le monde en déclarant: "Je ne sais pas ce que tu veux dire." Puis, il s'en alla vers la porte de la cour. Une autre servante le vit et dit à ceux qui était là: "Celui-ci était avec Jésus de Nazareth." Et Pierre le nia de nouveau en déclarant: "Je jure que je ne connais pas cet homme."
Peu après, ceux qui étaient là s'approchèrent de Pierre et lui dirent: "Certainement, tu es l'un d'eux: ton accent révèle d'où tu viens." Alors Pierre s'écria: "Que Dieu me punisse si je mens! Je le jure, je ne connais pas cet homme!"
A ce moment même, un coq chanta et Pierre se rappela ce que Jésus lui avait dit: "Avant que le coq chante, tu auras prétendu trois fois ne pas me connaître."
Il sortit et pleura amèrement.


Voir aussi Luc 22,54-62 et Marc 14, 66-72


*Mime:

Pierre est assis au milieu de la scène, tête baissée. Un peu plus loin, un groupe de personnes discute.
Une femme se détache du groupe, s'approche de Pierre et le montre du doigt (Voix:"Toi aussi....").
Pierre regarde la femme (Voix: "Je ne sais....").
Pierre se lève et marche du côté opposé au groupe.
Une autre femme arrive alors et le montre du doigt (Voix: "Celui-ci...).
Pierre remue le bras en signe de négation (Voix:"Je jure...").
Alors, toutes les personnes présentes entourent Pierre, le regardent, pointent le doigt vers lui (Voix: "Certainement...").
Pierre lève les bras, regarde le ciel puis les gens qui l'entourent (Voix:"Que Dieu....").
Chant du coq.
Pierre s'enfuit.


*Discussion: Renier quelqu'un, est-ce que cela m'est arrivé?

Image saint pierre


*Qui est Pierre?

Ci-dessous, quelques phrases. Choisis celles qui te parlent de Pierre.

Image saint pierre

Réponses: Pierre suis Jésus. Pierre écoute Jésus; il essaie de lui ressembler. Pierre traverse des moments difficiles; il lui arrive d'avoir peur. Pierre aime Jésus. Dans les moments difficiles, Pierre peut couler. Dans les moments difficiles, Pierre peut renier ses amis.


Ce petit jeu pour dire que Pierre nous ressemble. Il a parfois peur. Il peut oublier de prier. Parfois il doute... D'autres fois, il oublie ses amis...
Et pourtant, Jésus lui fait confiance!
En mettant les mots ci-dessous en ordre, retrouve une phrase que Jésus dit à Pierre (Mt 16,18).


Image saint pierre


Réponses: Je te le déclare, tu es Pierre et sur cette pierre je construirai mon Eglise.


Jésus connaît Pierre (il a peur, il peut faire demi-tour, oublier ses amis,...) et malgré tout, il lui fait confiance.
Souvenons-nous toujours, qu'aucune de nos chutes n'est trop grande pour perdre sa confiance.