PARABOLE DES VIGNERONS HOMICIDES



Evangile de Marc 12,1-12.


Jésus se mit à parler en paraboles aux chefs des prêtres, aux scribes et aux anciens: «Un homme planta une vigne, il l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il la donna en fermage à des vignerons, et partit en voyage.
Le moment venu, il envoya son serviteur auprès des vignerons pour se faire remettre par ceux-ci ce qui lui revenait du produit de la vigne. Mais les vignerons se saisirent du serviteur, le frappèrent, et le renvoyèrent sans rien lui donner.
De nouveau, il leur envoya un autre serviteur; et celui-là, ils l’assommèrent et l’insultèrent.
Il en envoya encore un autre, et celui-là, ils le tuèrent; puis beaucoup d’autres serviteurs: ils frappèrent les uns et tuèrent les autres.
Il lui restait encore quelqu’un: son fils bien-aimé. Il l’envoya vers eux en dernier. Il se disait: “Ils respecteront mon fils.” Mais ces vignerons-là se dirent entre eux: “Voici l’héritier: allons-y! tuons-le, et l’héritage va être à nous!” Ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne.

Que fera le maître de la vigne? Il viendra, fera périr les vignerons, et donnera la vigne à d’autres.
N’avez-vous pas lu ce passage de l’Écriture?: "La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire. C’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille sous nos yeux!"

Les chefs des Juifs cherchaient à arrêter Jésus, mais ils eurent peur de la foule. (Ils avaient bien compris que c’était pour eux qu’il avait dit cette parabole.) Ils le laissèrent donc et s’en allèrent.

"Copyright AELF - Paris - 1980 - Tous droits réservés"


Image parabole des vignerons

Images JF Kieffer.



Remets les phrases en ordre:


Après avoir bien écouté l'évangile, tu essaies de remettre les phrases ci-dessous en ordre.


Image parabole des vignerons

Images Idees-cate.



Pistes de discussion: Texte Idees-cate.


*Cherche ce que fait le propriétaire de la vigne avant de la louer?

-->Le propriétaire a planté la vigne. On peut imaginer tout le mal qu'il s'est donné pour préparer au mieux le terrain: Il l'a sans doute retourné, y a enlevé les pierres, a amélioré la qualité du sol,... On peut aussi imaginer le mal qu'il s'est donné pour choisir de bons plants vigoureux, exempts de maladies, pour les tailler, les conduire sur le treillage, les arroser...
"Mon ami avait une vigne sur un coteau fertile. Il en retourna la terre, en retira les pierres, pour y mettre un plant de qualité." Isaïe 5,1
-->Le propriétaire a ensuite entouré la vigne d’une clôture, comme pour la protéger des dangers (du vent, des voleurs, des animaux qui pourraient la détruire).
-->Le propriétaire a aussi bâti une tour de garde dans sa vigne pour veiller sur elle.
-->Le propriétaire a encore creusé un pressoir dans la roche pour extraire le jus des fruits de la vigne. Si le propriétaire creuse ce pressoir, c'est qu'il est certain que sa vigne va porter de beaux fruits et que ces fruits vont être bons pour les hommes. Le pressoir est un peu comme le signe de la confiance du propriétaire en l'avenir de ses plants.

On le voit, le propriétaire se donne beaucoup de mal pour sa vigne. C'est qu'elle compte beaucoup à ses yeux, elle est importante pour lui!
Il croit en elle!


*Les vignerons louent la vigne:

Le propriétaire part en voyage. Il n'abandonne pas sa vigne pour autant. Il la confie à des personnes qu'il juge responsables et capables de donner de bons soins à sa vigne. Les vignerons engagés connaissent leur métier.

Le fermage d'une terre, c'est sa location. Lorsque je loue quelque chose, cette chose ne m'appartient pas. Je peux l'utiliser et en tirer profit pendant un certain temps, en échange d'une somme d'argent, d'un service, ou d'un échange... Je deviens responsable de cette chose pendant la durée de la location. Je ne dois donc pas l'abîmer: il me faut l'entretenir et la rendre à son propriétaire en bon état. En plus, régulièrement, j'ai à donner au propriétaire son dû...
Exemples: Mes parents louent la maison. Ils donnent un loyer au propriétaire.
Mon voisin possède un champ; il le prête à des cultivateurs et, en échange, il reçoit une part des produits récoltés.

Dans l'évangile, la vigne n'appartient pas aux vignerons. Ils la louent. Ils doivent donc donner une partie de la récolte au propriétaire.

Image parabole des vignerons

Images JF Kieffer.


*Pourquoi les chefs religieux doivent-ils se sentir concernés par cette histoire?

Jésus se mit à parler en paraboles aux chefs des prêtres, aux scribes et aux anciens.

Jésus parle en paraboles! Les paraboles de Jésus sont de petites histoires qui parlent de la vie de tous les jours et qui disent des choses importantes sur les hommes et sur Dieu.
Les chefs religieux sont responsables du Temple, La Maison de Dieu voulue par les hommes. Cette Maison est un lieu de rencontre, de dialogue avec Dieu; c'est une Maison de prière, un lieu où l'on vient pour L'écouter, ressentir Sa Présence, Le remercier,...
Les chefs religieux, en tant que responsables de la "Maison de Dieu", devraient donc être intéressés par ces petites histoires de Jésus concernant Dieu.


*Dans la parabole, qui sont le propriétaire, la vigne, les vignerons, les serviteurs?

-->Le propriétaire: Le propriétaire chérit sa vigne. Il s'en occupe bien, il la soigne. Elle compte beaucoup à ses yeux et il fait tout pour la protéger, pour veiller sur elle. Il est plein d'espérance pour son avenir: il sait qu'elle va porter du fruit!
Dans la Bible, le veilleur infatigable, le rempart, le protecteur, celui qui donne les meilleurs des soins aux hommes, celui qui leur fait toujours confiance, c'est Le Seigneur.
Le propriétaire de la vigne dont parle Jésus dans la parabole, c'est donc Dieu.

Psaume 90 (91)

Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut
Et repose à l’ombre du Puissant,
Je dis au Seigneur: «Mon refuge, mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr!»
C’est lui qui te sauve des filets du chasseur et de la peste maléfique;
Il te couvre et te protège.
Tu trouves sous son aile un refuge: sa fidélité est une armure, un bouclier.
Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
Ni la flèche qui vole au grand jour,
Ni la peste qui rôde dans le noir,
Ni le fléau qui frappe à midi.


-->La vigne: Pour porter de beaux fruits, elle s'abandonne; elle se laisse planter dans un bon sol, tailler, conduire, nourrir.
A l'époque de Jésus, la vigne était une image pour parler du peuple d'Israël: peuple de croyants en Dieu, peuple à l'écoute de Sa parole, peuple qui plaçait sa confiance en Lui, peuple qui se laissait conduire par Lui,...

La vigne du Seigneur de l’univers, c’est la maison d’Israël.
Le plant qu’il chérissait, ce sont les hommes de Juda.
Isaïe 5,1-7


-->Les vignerons: Ils vivent du travail de la vigne. Grâce à elle, ils se nourrissent, se logent, s'habillent,... Mais ils ne doivent pas oublier que la vigne ne leur appartient pas. Le maître de la vigne a placé sa confiance en eux. Ils sont devenus responsables de sa vigne. Ils doivent donc s'en occuper au mieux pour qu'elle porte de beaux fruits. Ils doivent aussi rendre des comptes au propriétaire en lui donnant une partie de la récolte.
Les vignerons de la parabole, ce sont ceux qui sont rentrés dans une certaine connaissance de Dieu et qui peuvent travailler pour Son Royaume en aidant les hommes, en les guidant vers une Vie Pleine, Haute, à l'image de celle voulue par Dieu, et porteuse de nombreux Fruits.
Ils vivent aux dépens du Royaume mais en contre-partie ils doivent être au service des hommes pour que ceux-ci produisent de bons fruits: ils doivent donc prier pour eux, les écouter, les guider, les nourrir de la Parole, les porter, les accompagner,...
Les vignerons de la parabole, ce sont les chefs religieux, les scribes, les anciens.


-->Ce qui est reproché aux vignerons dans la parabole: Les vignerons travaillent bien mais ils ont oublié qu'ils n'étaient pas propriétaires de la vigne. Ils ne veulent pas donner son dû au propriétaire. Ils veulent garder tous les fruits pour eux, pour leur enrichissement personnel.
Les vignerons sont des êtres limités au regard trop souvent tourné vers eux-mêmes, vers leur profit personnel, leur pouvoir, leur gloire. Ils oublient le propriétaire: ils oublient que tout vient de lui.
Dans la parabole, les chefs religieux sont accusés d'oublier Dieu, de ne pas lui donner ce qui lui est dû et de profiter de leur place dans le temple pour s'enrichir personnellement. Ils ont oublié leur mission: avoir toujours le regard tourné vers les autres, les conduire sur le chemin de Dieu et les aider à porter des fruits à l'image de ceux attendus par Le Père.

Image parabole des vignerons Image parabole des vignerons

Images JF Kieffer.

LA GLOIRE DE DIEU, C'EST L'HOMME QUI PORTE DE NOMBREUX FRUITS A L'IMAGE DE SON AMOUR!


-->Les serviteurs: Ils vivent près de leur maître. Ils sont proches de lui. Ils connaissent sa maison, ses habitudes, ses envies,...
Un bon serviteur ne s'enrichit pas aux dépens de son maître; il veut son bonheur, il veut son bien être. Il met tout en œuvre pour que tout soit parfait pour lui. Il est à l'écoute, il voit, il entend, il agit pour que rien ne manque,... Il suit les instructions de son maître.
Dans la parabole, les serviteurs sont envoyés auprès des vignerons pour demander le fruit de la vigne. Ils savent qu'ils risquent d'être bafoués, injuriés, frappés. Ils savent qu'ils risquent de perdre leur vie. Mais, ils obéissent au propriétaire. Ce sont de bons serviteurs qui donnent tout à leur maître.
Les serviteurs que Dieu envoie auprès des hommes pour récolter le fruit de la vigne, ce sont les prophètes. Certains vont être insultés, d'autres frappés, d'autres tués...

Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d’Égypte jusqu’à ce jour, j’ai envoyé vers vous, inlassablement, tous mes serviteurs les prophètes. Jérémie 12,25

Image parabole des vignerons Image parabole des vignerons


-->La différence entre les vignerons et les serviteurs:
Vignerons et serviteurs servent le maître de la vigne.
Mais les premiers vivent de la vigne, ils reçoivent une partie de la récolte (un salaire) et donnent sa part au propriétaire de la vigne. Ils ne vivent pas avec le propriétaire mais indépendamment. Ils ont une vie personnelle, séparée de celle du maître.
Les seconds donnent tout généreusement, gratuitement. Ils ne travaillent pas pour le maître de la vigne pour trouver la gloire, la richesse ou un pouvoir. Ils travaillent pour ce maître parce qu'ils l'aiment, parce qu'ils sont heureux avec lui et qu'ils veulent son bonheur! Ils n'ont pas de temps pour eux, pas de maison à eux, pas de salaire. Mais ils vivent avec le propriétaire, dans sa maison, dans son intimité et c'est là leur joie! Ils donnent tout au propriétaire de la vigne, jusqu'à leur vie.
Pour vivre pleinement avec Dieu, pour le connaître vraiment, il faut l'aimer et tout lui donner généreusement, gratuitement. Tout donner à Dieu, c'est s'oublier, c'est ne plus avoir le regard tourné vers soi-même mais vers LUI, c'est vouloir vivre pour le rayonnement de son Royaume! C'est donc finalement regarder vers les autres: regarder "la vigne", voir ses faiblesses, ses manques, ses besoins, veiller sur elle, la protéger, la guider, la conduire, la nourrir,... Lui donner le meilleur de nous-mêmes. Toujours croire en elle. Lui faire confiance!


-->Le fils bien-aimé:
Le maître de la vigne envoie alors son fils bien-aimé vers les vignerons en espérant qu'ils lui feront bon accueil. Mais les vignerons ne sont pas prêts à s'ouvrir, ils ne sont pas prêts à accueillir, ils ne sont pas prêts à donner, ils préfèrent tout garder pour eux, et faire taire l'héritier en le tuant.
Le Fils bien-aimé de Dieu, c'est Jésus. Jésus connaît Le Père, il vit avec Lui, il Lui donne toute sa vie. En donnant tout, Jésus reçoit Le Trésor de Dieu: La Coulée de Lumière et d'Amour à transmettre aux hommes.
Jésus marche alors vers les hommes pour leur offrir ce Trésor. Mais certains ne sont pas prêts à l'accueillir, ils se ferment... D'autres cherchent à faire disparaître ce Trésor en s'en prenant à celui qui le porte: ils tuent Jésus.

Jésus est Le Serviteur. Il aime son Père. Il vit avec Lui, dans sa proximité, dans son Intimité. Il Lui donne sa vie généreusement, gratuitement. Il reçoit alors tout de Lui, sans cesse...
Toute la Vie, toute la Lumière qu'il reçoit, il ne les garde pas pour lui; il les verse vers les hommes.

Image jesus serviteur
Images: Jean Vanier.


*Dans nos vies: le propriétaire, la vigne, les vignerons, les serviteurs, le Fils bien -aimé?

*Dans la parabole, le propriétaire qui chérit sa vigne et qui lui donne ce qu'il y a de mieux pour qu'elle porte de beaux fruits dans l'avenir, c'est Dieu Le Père qui chérit ses enfants bien-aimés et qui leur donne le plus précieux des trésors afin qu'à leur tour, ils puissent un jour donner du fruit, source de joie pour leurs frères.
En chacun de nous, Dieu a placé un don merveilleux à épanouir pour que nous puissions un jour porter du fruit, donner à notre tour du bonheur à nos frères, devenir pour eux comme une source de lumière, de paix, de joie, de vie!

*Dans la parabole, le propriétaire qui, après avoir tant donné à sa vigne, part en voyage, c'est Ce Père aimant, respectueux de la liberté de chacun: Il n'impose pas la puissance de sa présence permanente à ses enfants. Il n'étouffe pas. Il laisse ceux qu'Il aime libres de choisir leur vie, de la tourner vers eux-mêmes, vers leur profit personnel, vers leur bonheur personnel, ou de la tourner vers les autres. Chacun porte en lui les prémices de la lumière, mais chacun reste libre de les faire éclore ou non.
Dieu nous laisse libres. Nous pouvons nous enfermer et enfouir la graine de lumière qui dort en nous; nous pouvons aussi sortir de nous-mêmes et épanouir cette semence en direction des autres afin qu'elle devienne pour eux comme un grand soleil.

*Le propriétaire de la vigne part en voyage, mais il n'abandonne pas sa vigne pour autant! Il continue à donner généreusement mais de manière plus discrète. Il prend des vignerons (les chefs religieux, les scribes, les anciens): des personnes qui connaissent les faiblesses de la vigne, ses maladies, ses manques, et qui peuvent y remédier; des personnes qui peuvent tailler, orienter, conduire la vigne de la meilleure des façons possibles afin qu'elle produise le plus merveilleux des fruits.
Pour épanouir et faire grandir la graine de lumière qui sommeille en nous, Dieu ne nous abandonne pas. Il nous envoie des aides sur le chemin (Nos parents, des amis, des prêtres, des religieuses, une sœur, un frère, un inconnu, un diacre, une catéchiste,... ). Nous pouvons nous ouvrir ou nous fermer; nous pouvons les accueillir ou les ignorer; nous pouvons choisir de les écouter ou fermer nos oreilles; nous pouvons nous abandonner ou résister.

*Aujourd'hui, la vigne, ce sont tous ceux qui placent leur confiance en Dieu, tous ceux qui vivent sous Son Regard, tous ceux qui se laissent "tailler", conduire par Sa Main, nourrir par Son Eau, transfigurer par Sa Vie, pour porter un jour de beaux fruits.
La vigne, ce peut être moi. Ai-je envie de me laisser conduire pour porter de beaux fruits à l'image de l'Amour?
Ai-je envie d'écouter ceux qui passent dans ma vie et qui m'orientent vers un chemin de lumière?


*Dieu a besoin des hommes (les vignerons) pour faire grandir le Royaume. Mais les hommes sont des êtres limités au regard trop souvent tourné vers eux-mêmes. Lorsque les choses marchent bien, ils ont tendance à oublier Dieu, à se passer de lui et à dire que tout le Beau vient seulement d'eux. Ils pensent à leur profit personnel, à leur enrichissement, à leur gloire.
Parfois, je ressemble au vigneron... Je demande à Dieu de m'accompagner pour aider un proche. Mais ensuite, si tout se passe bien, si j'aide mon frère à sortir de l'obscurité, j'oublie Dieu et je fais comme si tout le bien semé ne venait que de moi!
Parfois aussi, je travaille pour le Royaume. Je suis enfant de chœur, responsable dans la paroisse, je chante à la chorale,... J'essaie de semer le bien autour de moi, je rends service,...
Mais je fais cela pour que l'on dise du bien de moi, pour gagner quelque chose, pour mon enrichissement, ma gloire personnelle,... Je réfléchis...


*Parfois, les "vignerons" ne sont pas de "bons vignerons". Ils risquent d'égarer le peuple qui les suit fidèlement.
Quand cela arrive, Dieu n'oublie pas son peuple. Il envoie des prophètes, des saints, pour remettre les vignerons dans le droit chemin.
Connais-tu l'histoire de quelques prophètes ou quelques saints? Certains comptent-ils dans ta vie?
Complète les exemples ci-dessous en ajoutant dans la dernière case la vie d'un prophète ou d'un saint que tu aimes.



*Dieu envoie son fils bien-aimé pour porter l'Amour aux hommes. Ceux-ci peuvent s'ouvrir et accueillir cet Amour en leur cœur pour ensuite le propager... Ils peuvent aussi se fermer, refuser l'Amour, le piétiner, le tuer...
Dans ma vie, est-ce que je ferme mon cœur quand je n'ai pas envie d'aimer?
Est-ce que je demande à Jésus de m'aider à ouvrir mon cœur?
Est-ce que j'accueille le Trésor que Jésus veut déposer en moi? Trésor de douceur, de partage, de bonté, d'écoute, d'amour?



La parabole de l'Amour refusé: Texte Idees-cate.


Dans la parabole, ce qui est reproché aux grands prêtres et scribes, ce n'est pas la façon dont ils travaillent : la vigne ne dépérit pas, elle donne du fruit.
Mais le fruit qui mûrit n'est pas celui attendu par Dieu (il n'a pas sa part). Le fruit n'est pas à l'image de ce qui fait plaisir à Dieu mais à l'image de ce qui fait plaisir aux hommes. Les vignerons veulent que la vigne produise des fruits, mais des fruits qui les enrichissent personnellement (des fruits qui leur donnent bonheur, richesse, amour, gloire, pouvoir,...). Dans leur esprit, ils pensent à donner un tout petit peu d'eux-mêmes pour recevoir beaucoup! En agissant ainsi, ils tournent le dos à la porte du Plus Merveilleux des bonheurs que Dieu désire pour eux.

Dieu, voyant les responsables religieux égarés, leur envoie des prophètes, puis son fils bien-aimé (Jésus qui porte l'Amour).
Il cherche ainsi à les réorienter et à leur indiquer quels beaux fruits il attend d'eux.
Mais accueillir et écouter, puis porter et semer gratuitement autour d'eux des fruits d'Amour, de Paix, de Joie,..., n'est pas ce qui les intéresse. L'AMOUR avec un grand A n'est pas leur but. Ils savent sans doute que lorsqu'on Aime, il ne faut pas avoir le regard tout tourné vers soi, il ne faut pas vouloir agripper les richesses, les pouvoirs, les êtres, il faut seulement avoir le regard tourné vers les autres et tout donner.
Les responsables religieux vivent encore dans le besoin de recevoir, dans l'envie d'être aimés et admirés. Ils rêvent plutôt de pouvoir, de gloire et de richesses personnelles et ils ne veulent pas perdre ce qu'ils ont acquis. Ils doivent donc faire taire Jésus. S'ils le suppriment, la "vigne" sera désormais à eux et ils en feront ce qu'ils veulent.

Finalement, la parabole des vignerons homicides, c'est un peu la parabole de l'Amour refusé.
Nous sommes tous des vignerons. Nous avons notre part de vigne à faire fructifier. Pour cela, nous pouvons accueillir l'Amour, le faire grandir en nous et le semer autour de nous...
Mais trop souvent, nous avons besoin d'être regardés, d'être considérés, de nous sentir importants aux yeux des autres. Nous avons besoin d'être aimés et nous en restons là. Nous accueillons et nous enfermons tout le beau reçu! Nous nous engluons dans un petit bonheur terrestre. Nous oublions que Dieu attend de nous tout autre chose! C'est en donnant gratuitement, humblement et généreusement que nous vivons véritablement avec Dieu! Et c'est dans ce Don que nous trouvons le plus Parfait des bonheurs!


En fait, pour entrer dans le Royaume de Dieu, pour vivre avec Lui, il faut décoller de nous-mêmes et nous oublier!

Image parabole des vignerons



Chant: Aimer, c'est tout donner: T et M Georges Lefebvre.


Refrain:
Aimer, c'est tout donner
Aimer, c'est tout donner
Aimer, c'est tout donner
Et se donner soi-même.

1. Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
Si je n'ai pas l'Amour, je suis comme l'airain qui sonne
Ou la cymbale qui retentit!

2. Si je prophétisais et connaissais tous les mystères,
Si j'avais la Foi à transporter des montagnes,
Sans l'Amour, je ne suis rien!

3. Quand je distribuerais ce que je possède en aumônes,
Et si je livrais mon corps à brûler dans les flammes,
Cela ne me sert à rien!

Lien pour écouter le chant: Aimer, c'est tout donner.



Images: Idees-cate


Image aimer Image aimer



Les "fruits" que je porte sont-ils ceux voulus par Dieu?:


*Tu dessines une grappe de raisin avec de gros fruits.
*Tu recopies dans les fruits de ta grappe les mots ci-dessous qui te concernent. Tu peux ajouter aussi tes propres idées.
Je suis grand. Je suis poli. Je suis le premier. Je suis le plus fort. Je partage. Je suis patient. Je nage très vite. J'aide facilement. Je pardonne. Je commande les autres. Je suis le chef du groupe. Je suis généreux. J'ai beaucoup de jouets. J'ai beaucoup d'habits de marques. J'écoute. Je sème la paix. Je suis joyeux. Tout le monde m'admire. Je suis beau. Je suis doux.
*Ensuite, tu colories en jaune ceux qui font plaisir à Dieu.

Image parabole des vignerons Image parabole des vignerons Image parabole des vignerons

Pense à essayer de développer tes fruits coloriés en jaune...



Surtout, ne jamais désespérer! Texte Idees-cate.


Dans la vigne, le propriétaire a construit un pressoir! Il en est certain: sa vigne va donner de bons fruits!
Notre Père qui es aux cieux en est certain aussi: sa vigne va donner de Bons Fruits! Il est confiant! Plein d'espérance et de patience!
Si les vignerons ne sont pas satisfaisants, il en prendra d'autres et ces derniers reconstruiront à partir du Beau qui a été semé, du Bon qui a été planté et qui ne peuvent jamais se perdre!
"La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire. C’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille sous nos yeux!"

Dans nos vies, il nous faut semer sans cesse: du beau, du bon, de l'écoute, de la lumière, le pardon, la paix,... Parfois, nous aurons l'impression que cela ne sert à rien, que tous nos efforts sont inutiles, que l'obscurité l'emporte. Il faudra tout de même continuer! Ne pas nous décourager! Semer encore, généreusement, inlassablement! D'autres viendront après nous qui pourront s'appuyer sur le beau que nous avons planté et qui ne se perdra jamais! Ils sèmeront à leur tour et le Royaume grandira encore!

Jésus est notre modèle. Il a semé sans cesse malgré l'indifférence, malgré l'incompréhension, malgré les cœurs fermés, malgré les cœurs jaloux, malgré les cœurs apeurés, malgré les tempêtes, malgré l'obscurité qui grandissait, malgré ceux qui voulaient le supprimer,...
Il a semé le Bon, le Beau, l'Amour, La Paix, la Vie! Rien de ce qu'il a fait ne peut-être perdu car tout venait de La Lumière! C'est la pierre solide sur laquelle nous pouvons prendre appui!
N'oublions pas de lui demander son aide dans nos jours difficiles!

Image parabole des vignerons

Images JF Kieffer