parabole du trésor, jesus et le tresor, caté , idées caté , caté, catechese,

parabole tresor Parabole du trésor

PARABOLE DU TRESOR

tresor


PRIERE : "Une source sans fin" Benoît Marchon

CHANT : "Dieu nous appelle du fond des temps". Paroles : Mannick, musique : Jo Akepsimas

PREVOIR : Bande dessinée. Evangile de Matthieu (13,44). Jeux.


Pour agrandir les images, cliquer dessus, une page s'affiche avec l'image seule et imprimer.

_________________________________________________________


Autour d'une bande dessinée.


  1. Lecture de la bande dessinée.


  2. Discussion:

  3. Bien expliquer la différence entre un trésor limité (que l'on aura peut-être plus facilement tendance à garder pour soi) et un trésor inépuisable qui peut donner autant le lendemain que la veille...

    Après cette explication chaque enfant donne son avis (réponse à la question de la BD) et le note.



  4. Que nous apprend cette bande dessinée?

  5. Les trésors ne sont pas en vue de tout le monde, ils sont cachés.

    Il faut donc les découvrir... Pour découvrir un trésor, il faut chercher avec beaucoup de patience et de persévérance : il faut souvent creuser profond et longtemps, et ne pas se laisser distraire par d'autres occupations (ici Alban et Antonin sont attirés par la vie des fourmis ; ils s'éloignent de leur premier but). Il est souvent très positif de ne pas chercher seul: unir nos forces, nos expériences permet d'avancer plus vite et d'aller plus loin.

    Le trésor découvert étonne, émerveille, enrichit d'un seul coup la vie du chercheur et la change : il est moins inquiet pour l'avenir, plus confiant ; il nage en plein bonheur, un bonheur à partager... Désormais, sa vie entière va être consacrée à ce trésor inépuisable.

    Une question cependant trottine en sa tête : "Comment partager tant de richesse ?" Et là, tous ne réagissent pas de la même manière :

    - certains ne parlent pas de la source dénichée, mais l'offrent un peu chaque jour à ceux dans le besoin.

    - D'autres se lèvent, courent, crient... Ils avertissent famille, amis, relations,... jusqu'à tout le monde même.

    -D'autres encore prennent le temps de la réflexion : "Que faire?"... "Comment le faire?"

    Tous, néanmoins, sont d'accord pour dire qu'un trésor, c'est du bonheur et que le bonheur ça se partage!






La parabole du trésor.


  1. Lire:

  2. Un jour, Jésus a comparé le Royaume des cieux à un trésor. Ecoutons son histoire (Matthieu 13,44)....



  3. Compléter l'image avec les mots du texte:



  4. Développer :
  5. (On peut ne développer qu'une idée avec les plus jeunes).


    • Le Royaume des Cieux et le Royaume de Dieu, c'est la même chose. Autrefois, par respect, les juifs évitaient de prononcer le nom de Dieu, mais ils voulaient trouver une image parlante pour Le dire un peu. Le ciel qui est plus haut, qui est immense, infini,..., semblait être une bonne image. (On retrouve le mot cieux dans le Notre Père).

      Le Royaume, c'est le "pays", l'espace où règne le roi ; c'est sa zone d'influence, le territoire où on l'écoute. Dans la parabole de la graine de moutarde, nous avons appris que le Royaume de Dieu est tout petit, mais qu'il peut devenir immense. Aujourd'hui, avec la parabole du trésor, nous apprenons que ce Royaume ressemble à un trésor caché dans un champ... Jésus aime parler du Royaume ; c'est sans doute parce que c'est vraiment important!

    • Un trésor attire, intéresse tout le monde parce qu'il est source d'émerveillement, de richesse, de joie, de bonheur... Le Royaume de Dieu ressemble à ce trésor ; il est fascinant ; il comble! Mais, tout comme pour le trésor, le Royaume est caché, donc invisible si on ne fouille pas un peu... Pour le découvrir, il faut faire le choix personnel de le chercher et pour cela, il faut s'armer de courage, de patience, de persévérance.

    • Jésus nous dit que le trésor est caché dans un champ : "Le royaume des cieux ressemble à un trésor caché dans un champ." Un champ, c'est une terre, et si nous nous souvenons la parabole du semeur, la terre, c'est le coeur de l'homme, le centre, l'intimité. Le Royaume de Dieu, trésor lumineux et généreux, est donc à l'intérieur de l'homme, tout petit (graine de moutarde), caché. Il est comme une source d'émerveillement, de richesse, de bonheur en "germe" et qu'il faut faire jaillir afin qu'elle inonde les terres alentour.

      A l'intérieur de l'homme, il existe un trésor, une petite graine venant de Dieu, que l'on peut offrir aux autres, donner, éparpiller... à volonté! Car lorsqu'on la propose aux autres, on reçoit encore : Dieu remplit de son Amour, celui qui donne un peu d'amour.

    • L'homme qui découvre ce trésor est heureux. Au bout de la recherche, il y a donc la joie, le bonheur... Pourtant, dans un premier temps, l'homme cache de nouveau le trésor. Il n'en parle pas, il le rend invisible aux yeux de ceux qui l'entourent. Il prend le temps de la réflexion, du silence, le temps de se débarrasser de ce qu'il possède, de ce qui l'embarrasse encore (on pourrait dire qu'il classe ses affaires avant d'entamer une nouvelle vie), afin d'être entièrement libre pour ce trésor...

    • En conclusion :

      Trouver le Royaume, c'est trouver un Trésor inépuisable source de bonheur; c'est être comblé! C'est donc de joie dont il s'agit... Pour trouver, il faut chercher. Il nous faut donc être confiant, mais aussi patient et persévérant.

      Lorsque l'on trouve, il ne faut pas être "encombré". Il faut encore savoir se détacher de tout ce que l'on possède (et ce n'est pas le plus facile...) pour pouvoir se consacrer pleinement à ce Trésor qui est, pour être offert aux autres.

      Le Royaume de Dieu est comme une toute petite Présence en nous; il faut prendre conscience de son existence et s'interroger: vers quel chemin désirons-nous marcher? Ne jamais oublier que plus on donne la petite Présence de Royaume, plus Elle grandit en nous et autour de nous.

      Quand la terre s'ouvre, elle peut révéler un trésor. Quand l'humain s'ouvre à Dieu, il peut épanouir un trésor et le rendre visible. Quand l'humain s'ouvre à Dieu qui comble d'Amour, il peut devenir Source pour les autres...




  6. Retour sur Jésus :


    Lorsque Jésus parle en paraboles, ce n'est pas pour le plaisir de raconter une histoire inventée. C'est pour dire aux foules d'hier et d'aujourd'hui, quelque chose d'important, quelque chose qu'il a vécu et qui l'a profondément touché, marqué, au point de transfigurer sa vie (Ses compatriotes ne le reconnaissent plus (Mc 6,1-6), (Mc 3,21)):
    "Le Royaume de Dieu est merveilleux, fascinant! Il illumine et comble l'âme de toutes ses aspirations... Lorsqu'on le découvre, nos possessions, si grandes soient-elles, ne valent plus rien. On donne tout, on laisse tout, on abandonne tout pour ce Trésor."

    Jésus a quitté sa famille, son village, son métier,..., pour annoncer ce Royaume aux personnes qu'il rencontrait. Il s'est libéré des possessions et des chaînes terrestres, afin de ne pas limiter son engagement, afin d'être tout entier ouvert à Dieu.

    Jésus devient offrande pour dire une Autre Valeur, infiniment supérieure aux autres, Celle du Tout Amour.







Jeux.


  1. Vrai ou faux


  2. Es-tu persévérant?


  3. Un max de O : Tu es très persévérant! Mais fais attention à bien connaître tes limites et à ne pas te buter inutilement sur certaines choses.

    Un max de # : Poursuis tes efforts! Tu seras récompensé...

    Un max de X : Tu te décourages beaucoup trop vite! Il faut que tu saches que c'est à force de faire, de chercher, de s'appliquer, que l'on progresse. Pour ne pas te décourager, tu peux peut-être t'entraîner avec un ami.



  4. Colorie de la même couleur le début de la phrase (cercles rouges) et la fin (cercles verts):





(Pour aller vers le plan, les chants et prières, les images et coloriages, ne fermez pas! Remontez tout simplement au début de cette rencontre).