LES SACREMENTS

Compléments:

Idées supplémentaires, revoir les rencontres:
*En route vers le sacrement de l'Eucharistie
*En route vers le sacrement de Réconciliation
*Le sacrement du baptême.
*La Pentecôte, la fête de l'Esprit Saint.




Signe et symbole:



1-Le signe:

Un signe, c'est ce que l'on perçoit avec nos sens et qui dit ou qui permet de deviner, de prévoir, de dévoiler autre chose ( le mot percevoir est préférable au mot voir; un aveugle ne voit pas, mais certaines choses peuvent être signes pour lui: un baiser, un son, un toucher,...).
Dans un premier temps, ne pas aller plus loin... S'assurer que les enfants comprennent bien le mot "signe".
Prendre du temps...

Exemples:
-->J'aperçois un ami au loin. Il lève la main et me fait un coucou.
Ce que je perçois avec ma vue, c'est un mouvement de la main. Ce mouvement est un signe qui dit l'amitié.
-->Je vais à l'école en vélo. Le feu passe à l'orange.
Ce que je perçois avec ma vue, c'est un feu qui change de couleur. Ce feu tricolore est un signe qui me dit de m'arrêter.
-->Je suis seul à la maison. J'entends le bruit de la clé dans la serrure, puis des voix familières.
Ce que je perçois avec mon ouïe, ce sont des bruits. Ces bruits sont des signes qui me révèlent une présence..
-->Il fait froid depuis longtemps. Je sors dans le jardin...
J'aperçois quelques bourgeons bien gonflés, quelques fleurs encore un peu timides, une hirondelle esseulée.
Ce que je perçois avec ma vue, les bourgeons, les fleurs, l'hirondelle, ce sont des signes qui m'annoncent que le printemps est proche.
-->Je rentre de l'école et j'aperçois, devant la maison, une voiture qui n'est pas la nôtre.
En m'approchant un peu, je reconnais la voiture de mon parrain.
Ce que je perçois avec ma vue, c'est une voiture. Cette voiture est un signe qui me laisse prévoir que mon parrain est là.
-->Je suis malade. Quelqu'un s'approche de mon lit et me caresse la main.
Ce que je perçois avec mon corps, c'est un toucher, un effleurement. Ce toucher est un signe qui me dit une présence à mes côtés.
-->Je rentre de l'école. En poussant la porte de la maison, je sens une bonne odeur.
Ce que je perçois avec mon odorat, c'est une odeur. Cette odeur est un signe qui me dit que maman a préparé quelque chose de bon.


Tout peut être signe: un feu, une voiture, une colombe, un bourgeon, le son des cloches, une couronne à la porte,...
Mais tout n'est pas toujours signe!
Un objet peut être signe pour quelqu'un et ne pas l'être pour d'autres.
Pour être signe, un objet, un mouvement, une odeur, un bruit,..., doit être perçu (vu, entendu, senti,...) et doit permettre de deviner, de prévoir, de dévoiler autre chose. Le signe ouvre à autre chose.

Exemples:
-->Le feu de circulation passe à l'orange. Mon petit frère de quatre ans le voit. Mais pour lui, cela ne veut rien dire. Le feu orange n'est pas un signe pour lui. Pour moi qui suis entré dans une certaine connaissance, le feu orange m'indique qu'il faut m'arrêter.
-->La voiture garée devant ma maison ne sera pas un signe pour mes amis. Mais pour moi, c'est le signe que mon parrain est présent.
-->Les bourgeons bien gonflés, l'hirondelle,..., sont des signes annonciateurs de printemps. Mais pour un tout petit enfant, ils n'annoncent rien.
-->Je participe à un baptême pour la première fois. L'eau qui coule sur le front du bébé ne représente pour moi que de l'eau. Pour mon grand frère, c'est un signe qui veut dire quelque chose de plus fort.
-->Le cadeau que je reçois pour mon anniversaire peut être juste un cadeau. Il peut aussi être le signe de l'amitié ou de l'amour de celui qui me l'offre.


Autour du Petit Prince:
Si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m'appellera hors du terrier, comme une musique.
Et puis regarde! Tu vois, là-bas, les champs de blé? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c'est triste! Mais tu as les cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé! Le blé qui est doré me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé...


Le sacrement est un signe:
il essaie de nous toucher, de nous réveiller, d'ouvrir notre coeur à autre chose.
Il essaie de nous entraîner vers plus loin.






2-Le symbole:

L'étymologie grecque du mot symbole veut dire "unir", "faire se rencontrer deux parties pour en révéler le sens", "établir une relation entre deux personnes pour qu'elles communiquent, qu'elles échangent" .
Nous parlons ci-dessous du symbole religieux.

Le signe, nous l'avons vu, est un geste, une chose, une odeur,..., quelque chose de précis, de limité qui cherche à nous dire autre chose. (La croix, l'eau du baptême, l'huile, le pain, le vin sont des signes )
Il est bon de ne pas nous arrêter aux signes; il est bon de les dépasser et de découvrir le symbole.
A l'église, les signes nous invitent à nous ouvrir à quelque chose de plus grand, de plus ouvert aux autres; ils nous invitent à marcher vers quelque chose de plus profond. A l'église, les signes cherchent à nous mettre en relation, en communication avec Dieu.



Le sacrement est un symbole qui nous dit que Dieu veut toujours nous rencontrer, qu'Il désire toujours établir une Alliance avec nous; une Alliance créatrice de Vie, de Lumière et d'Amour.
Le sacrement est un symbole qui essaie de nous ouvrir à l'Amour de Dieu.








Les sacrements:



Il faut savoir que le nombre de sacrements n'est pas le même dans toutes les Eglises chrétiennes. Dans l'Eglise catholique, le nombre de sacrements a varié. Aujourd'hui, on y dénombre sept sacrements.
Deux sacrements sont reconnus par toutes les Eglises chrétiennes: le Baptême et l'Eucharistie.



1-Retrouve les sept sacrements reconnus par l'Eglise catholique:

*Retrouve les noms de la première image et écris-les sans fautes. A l'aide de ces noms décode les cases de la deuxième image. (B5 signifie que tu prend l'image B de la première image et sa cinquième lettre.)

(Pour aller plus vite chaque enfant ne décode qu'un ou deux noms)




*Un autre jeu plus facile: les ballons se sont emmêlés; ceux qui portent le nom d'un sacrement sont reliés à la boîte sacrement. Retrouve-les et recopie-les sur ton cahier.


Réponses:
Les sept sacrements sont: le Baptême, l'Eucharistie, la Confirmation, la Réconciliation ( aussi appelée pardon ou pénitence), le Mariage, l'Ordre, l'Onction des malades.



*Et encore un autre jeu: envoyé par Laurence, Cavillon (Picardie):







2-Parmi tous ces sacrements, lesquels connais-tu? Peux-tu raconter quelque chose à leur sujet?

Exemples:
*Participation à un mariage: union de deux personnes avec échange des alliances;
*Participation à un baptême: signe de l'eau, vêtement blanc,...
*Première communion: signe du pain et du vin...






3-Le sacrement du Baptême:

Tout sacrement est signe (s), parole, symbole.
Pour découvrir le signe (ou les signes) et la parole, il suffit de bien regarder, de bien écouter.
Pour découvrir le symbole, il faut aller un peu plus loin.
Toujours se souvenir de l'étymologie du mot symbole (unir, faire se rencontrer deux parties pour en révéler le sens).)


Le signe de l'eau:
Au moment du Baptême, l'eau coule sur le front du baptisé. On voit l'eau. c'est un signe.
On sait peut-être que l'eau est nécessaire à la vie, qu'elle lave, qu'elle purifie, qu'elle régénère... On sait peut-être aussi qu'à l'origine, la vie a commencé dans l'eau... On se souvient de raz de marée, d'inondations et l'on se dit que l'eau est aussi signe de mort.
L'eau peut donc dire la vie et la mort.

La parole:
Le jour d'un Baptême, en écoutant bien, on entend cette parole:
"Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit."
On peut se laisser toucher par cette parole, y réfléchir:
Le Père, c'est Le Tout Amour, Celui qui me dit: "Tu comptes beaucoup à Mes yeux, tu es précieux pour Moi et Je t'aime."
Le Fils, c'est Jésus, celui qui entend et accueille la parole: "Tu es mon Fils bien-aimé; Je mets en toi toute ma joie."
Dieu se communique, se donne... Jésus accueille, s'ouvre, reçoit pleinement, profondément le Don de Dieu.
Et nous? Entendons-nous la voix de Dieu nous dire:"Tu es ma fille, tu es mon fils bien-aimé..."
Le Saint-Esprit, c'est Le Don de Dieu. Dieu se communique, se donne généreusement, gratuitement. Dieu donne aux humains son Amour de l'humanité, Son Amour de la création toute entière.
Sommes-nous assez ouverts pour recevoir Cet Amour? Désirons-nous, au plus profond de notre coeur, apprendre à aimer comme Il aime? (Amour pour tous les humains)

Le symbole:
Dans un baptême, qui est uni avec qui? Et pour quelle aventure?
En lisant la Bible, on s'aperçoit que l'eau est présente lorsque l'on parle de L'Alliance avec Dieu et du passage de la "mort" (vie tournée vers le péché) à la "Vie" , de la nouvelle Naissance que cette Alliance entraîne. (Moïse, Noé)
Dans le Baptême de Jésus, elle dit aussi le début du changement de vie et l'entrée dans une vie nouvelle entièrement tournée vers Dieu et vers les autres (passage vers une vie don de soi).

Le sacrement du Baptême:
voudrait nous entraîner vers une Nouvelle Naissance, vers une Alliance profonde avec le Tout Amour, vers une vie d'enfant de Dieu à l'image de la vie de Jésus.
Dans le coeur de Dieu, l'Alliance est déjà faite; nous sommes tous ses enfants bien aimés. Dans le coeur de l'homme, le OUI à l'Amour est à prononcer... Le sacrement du Baptême nous y invite...
Dire Oui avec notre profondeur, c'est plonger dans la Tendresse du Père et s'entendre dire:
"Tu es ma Fille, tu es mon Fils Bien Aimés."

Autres signes du baptême:
Le vêtement blanc, la lumière (cierges allumés au cierge pascal), le signe de la croix, l'onction au Saint Chrème (-->voir confirmation)...

Quelques images:







4-Le sacrement de l'Eucharistie:
(Voir aussi, "En route vers le sacrement de l'Eucharistie":
"Sortir", "Le repas de La Pâque", "Le dernier repas de Jésus", "L'Eucharistie".)
(Images dans l'Eucharistie)


Le signe du pain et du vin:
Au coeur de la messe, le prêtre prend du pain et du vin; il remercie Dieu; il partage le pain et le donne.
Le pain, c'est ce qui nourrit, ce qui permet de vivre, de grandir, de s'épanouir... Pour avoir du pain, il faut le travail de nombreuses personnes et Le Don de Dieu (la pluie, le soleil, la terre,...).
Le pain dit la vie, la vie venant du travail de l'homme et du Don de Dieu.
Le vin réjouit le coeur de l'homme. Comme le pain, il est fruit du travail des hommes et du Don de Dieu.
Le vin dit la fête, la joie, la rencontre...
Le pain et le vin disent le manque à combler pour vivre, pour vivre dans la joie...

La parole:
Au cours de la messe, le prêtre prononce ces paroles:
"Prenez et mangez, ceci est mon corps; prenez et buvez, ceci est mon sang."
Ces paroles, ce sont celles que Jésus a prononcées au cours de son dernier repas. Ce soir là, Jésus a comparé son corps au pain et son sang (sa vie offerte) au vin. Le pain et le vin nourrissent et réjouissent le coeur de l'homme...
Jésus offre sa vie, il la donne pleinement pour nourrir, pour combler, pour ouvrir ses amis au Bonheur d'Une Rencontre Toute d'Amour.

Lors du repas de La Pâque, le peuple juif réactualise le passage et le Don de Dieu: ce que Dieu a fait autrefois pour le peuple juif, Il le fait toujours aujourd'hui. Le repas de Jésus, qui est un repas pascal, n'est donc pas un repas du souvenir. C'est un repas du moment présent, un repas à réactualiser...
Aujourd'hui, Jésus nous parle toujours; il se propose... "Veux-tu?"
"Veux-tu prendre ma main? Veux-tu te laisser entraîner sur le chemin du Père?"

Le symbole:
Le Trésor de Dieu est Infini, Inépuisable, Magnifique, Epoustouflant! Il comble l'homme... Il le déborde...
Jésus désire ardemment partager Ce Trésor autour de lui, Le partager dans toutes les directions, vers toutes les "terres".
Et pour cela, il se donne... Entièrement! Pleinement!
Il offre ses heures, ses jours, sa vie, sa vie jusqu'au bout, pour que Le Trésor puisse s'épanouir en d'autres coeurs. Il donne sa vie jusqu'à la mort afin que ses amis soient comblés, afin qu'ils soient rassasiés, afin qu'ils étanchent leur soif, afin qu'ils vivent la Surabondance d'une vie avec Dieu!
Pour "réveiller" l'Alliance entre les humains et Dieu, pour que chacun s'ouvre à La Vie divine, qu'il La laisse s'engouffrer, qu'il La laisse passer en lui, puis s'épanouir et ruisseler, Jésus offre sa vie...
Jésus donne sa vie jusqu'au bout pour que les humains puissent Vivre Pleinement: pour qu'ils s'ouvrent au Bonheur, à la Joie d'une vie avec Dieu et qu'ils sèment autour d'eux ce Bonheur et cette Joie.
(L'évangéliste Jean ne parle pas du partage du pain et du vin. A la place, il raconte le lavement des pieds "Mettez-vous au service les uns des autres" et nous redit le commandement "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés." Jean nous aide à voir le but: la vie d'amour, de regard vers les autres.) .

Le sacrement de l'Eucharistie:
voudrait nous réveiller et nous entraîner vers une vie plus généreuse, une vie où l'on regarde Le tout Amour, où nous Lui offrons une place, où nous nous tournons vers les autres pour donner, pour partager...
Le sacrement de l'Eucharistie voudrait nous entraîner vers une vie à l'image de celle de Jésus: une vie au regard tourné vers le Père, une vie au regard tourné vers les autres; une vie d'Alliance et de communion.
Dieu se propose... Avons-nous un petit coin de nous-mêmes à Lui offrir?

Le moment de la communion:
Face à nous, un prêtre, une religieuse, un laïc,... Des croyants qui représentent le "Veux-tu?"
Le prêtre nous rappelle Jésus; Jésus qui nous dit:"Debout!", "Courage!", "Ouvre-toi!", "Cesse de penser à toi-même!", "Veux-tu suivre mon chemin?"...
Les femmes nous parlent des femmes du tombeau: elles courent vers nous, enthousiastes, éblouies par la transcendance divine, le coeur plein de joie: "Voulez-vous croire que Jésus est vivant? Voulez-vous prendre sa main?"
Les femmes nous parlent aussi de Marie: "Faites tout ce qu'il vous dira!"
Les hommes redisent les phrases des amis de Jésus: "Viens et tu verras!"







5-Le sacrement de confirmation:
(Autour de l'Esprit Saint: voir la rencontre "La Pentecôte")


Le signe du Saint Chrème:
Le Saint Chrème est une huile parfumée. Le jour de la Confirmation, le prêtre ou l'évêque trace une croix sur le front du confirmand avec cette huile parfumée.
*L'huile pénètre, imprègne en profondeur. Elle peut être utilisée comme liant. Elle protège, nourrit, assouplit, embellit, permet un meilleur fonctionnement...
*Le parfum se répand, diffuse alentour. Il peut attirer.

La parole
"Sois marqué de l'Esprit Saint, Le Don de Dieu."
Dieu donne; Dieu nous donne ce qui est bon pour nous: la force, le courage, la patience, la persévérance, la paix,... Ce Don de Dieu aux hommes, nous l'avons appelé: L'Esprit Saint! C'est une force, une lumière, un souffle nouveau qui nous pousse, nous porte, nous guide, nous accompagne...
L'Esprit saint est Don de Dieu.

Le symbole:
Rappelons-nous l'étymologie du mot symbole: unir, faire se rencontrer deux parties pour en révéler le sens.

Le Saint Chrème, l'huile parfumée, est le signe de l'Esprit Saint qui désire pénétrer le coeur de l'homme, imbiber sa profondeur pour vivre en lui et s'épanouir dans toutes les fibres de son être. L'union est une union entre le coeur de l'humain et le Don de Dieu. Suis-je prêt à accueillir ce Don de Dieu? Suis-je prêt à lui laisser une place?
Mais n'oublions pas: l'huile est parfumée! Et cela est très important!
Je n'accueille pas le Don de Dieu pour moi, pour mon bonheur personnel, pour devenir "quelqu'un de bien",..., pour être un porteur égoïste du Don de Dieu, pour dire que j'ai été confirmé...
J'accueille le Don de Dieu pour le diffuser alentour, pour tendre vers la charité, pour que l'autre se sente respecté, reconnu, aimé... pour que l'Amour grandisse en moi et autour de moi!

L'Esprit Saint:
Dieu est Amour; Amour Infini, Amour sans frontière, Amour comblant et débordant. Lorsque nous découvrons Ce Trésor, nous aimerions l'annoncer, le faire découvrir autour de nous, le dire; mais nous nous sentons bien faibles, bien pauvres d'amour, bien limités et tellement maladroits... Nous n'avons pas les mots, nous n'avons pas les gestes, nous ne savons pas aimer...
Sans aucune aide comment faire? Vers qui se diriger? A qui parler?
Dieu ne nous laisse pas seuls sur le chemin; Il nous propose Son aide, Son Don, Son Esprit Saint pour nous accompagner dans chacun de nos jours.
L'Esprit Saint nous aide à trouver notre place, il nous guide, nous pousse, nous porte, nous ranime, nous empêche de désespérer... Il nous donne le courage de marcher vers les autres, la force de parler lorsqu'il le faut et la sagesse de se taire aussi. L'Esprit Saint nous apprend aussi à aimer. Il met en nos coeurs l'Amour de Dieu qui nous aide à aimer nos frères comme ils sont...

Le sacrement de Confirmation:
La Confirmation prend tout son sens, toute son ampleur
lorsque le confirmé croit que Dieu est Amour et qu'Il Se donne,
lorsqu'il accueille Cet Amour pour Le propager, pour Le partager autour de lui.
Le Don de Dieu est un Trésor que l'on ne peut garder pour soi.
La Confirmation est donc un commencement, un envoi et non une fin.
Le sacrement de Confirmation m'ouvre au sens d'une vie avec Dieu, au sens de l'Alliance:
l'ouverture à L'AUTRE, l'ouverture aux autres pour créer un monde d'amour.
(Pour nous accompagner sur ce chemin n'oublions pas aussi d'ouvrir La Bible.)








6-Le sacrement de la Réconciliation:

(Voir aussi "En route vers le sacrement de Réconciliation")


Le signe:
Le plus beau signe que l'on peut laisser aux autres: la paix, la joie ressenties en notre coeur et se lisant sur notre visage...
Lorsque nous sommes avec le prêtre, celui-ci fait un beau signe de croix pour nous rappeler que Dieu nous enveloppe de Son Amour, que Jésus nous a révélé Cet Amour, que l'Esprit Saint nous aide à ressembler à Cet Amour.


La parole:
"Et moi, au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit, je te pardonne tous tes péchés."


Le symbole:
Dieu est Amour et Son Amour est toujours dirigé vers nous, offert, déposé gratuitement en notre coeur.
Mais parfois, nous nous fermons, nous ne voulons plus recevoir, accueillir, aimer... C'est comme si nous partions très loin de Dieu.
Un jour pourtant, nous regrettons; nous aimerions changer de vie! Mais la route nous semble longue et difficile: ne sommes-nous pas partis trop loin? Nous n'osons plus revenir...
Le sacrement de Réconciliation nous propose une aide; il nous propose de nous accompagner, de nous aider à revenir, de nous aider à découvrir ou à redécouvrir l'Océan d'Amour dans lequel nous baignons.





7-Le sacrement de l'Ordre:


Le signe:
Le geste essentiel est l'imposition des mains en silence.
Pour un futur diacre, ce geste est fait par l'évêque seul.
Pour un futur prêtre, ce geste est fait par l'évêque, puis par les prêtres présents.
Pour un futur évêque, ce geste est fait par au moins trois évêques.
L'imposition des mains est un geste de bénédiction et de prière silencieuse.


La parole:
"Nous t'en prions, Père tout-puissant, donne à ..... d'entrer dans l'ordre des ( diacres, prêtres ou évêques).
Répands au plus profond de lui l'Esprit de Sainteté."


Le symbole:
Par l'imposition des mains, l'évêque, le prêtre, le diacre reçoivent l'Esprit-Saint (voir ce mot dans sacrement de confirmation ou dans La Pentecôte) pour accomplir leur mission: être témoin de la Vie divine, être signe de la Présence de Dieu, de son Amour, de Sa Tendresse, de Sa Générosité, de son Pardon..., être au service des humains, leur donner envie de Dieu, les aider à "passer" vers Dieu.

Un prêtre, c'est un peu Jésus lorsqu'il rencontre des malades, des pauvres, des pécheurs, des enfants, des familles, des amis,... Il les aime. Il se fait proche d'eux, il les écoute, il les accompagne, il cherche avec eux ce qui est bon pour eux, il les aide à trouver la petite lumière de Dieu qui vit en eux et il essaie de la réveiller, de l'épanouir pour qu'elle grandisse vers le Beau, le Bien, l'Amour...
Le prêtre, c'est un peu Jésus lorsqu'il enseigne La Parole, lorsqu'il dit le pardon de Dieu, lorsqu'il baptise,... avec les sacrements, il encourage les humains à dire OUI à l'Alliance.


Autres signes:
Remise de l'Evangéliaire, remise du Vêtement, onction du Saint Chrême sur la paume des mains, onction du Saint Chrême sur la tête, remise du Pain et du Vin, remise de l'Anneau, de la Mitre, du Bâton Pastoral.
Pour trouver qui reçoit quoi, fait le jeu ci-dessous:

Sur ton cahier, trace trois colonnes ayant pour titre: diacre, prêtre, évêque.
Remplis ces colonnes avec les noms des ovales verts, rouges et bleus.







8-Le sacrement du Mariage:


Le signe:
Les mariés sont signes pour l'assemblée.


La Parole: l'échange des consentements.
"Je te reçois comme épouse (époux) et je me donne à toi pour t'aimer fidèlement tout au long de notre vie."
Les mariés échangent leur promesse l'un après l'autre et devant Dieu. Dieu est là aujourd'hui et il sera toujours à leurs côtés; les mariés pourront lui demander, dans les difficultés de la vie, la force de toujours s'aimer.
Le prêtre et l'assemblée sont témoins.
(Relever les verbes: recevoir, donner, aimer fidèlement.)


Le symbole:
Deux êtres l'un en face de l'autre, deux êtres tout regard vers l'autre, tout don vers l'autre révèlent l'Amour de Dieu.
L'humain à l'image de Dieu, c'est l'humain en attente de l'autre, celui qui l'accueille , celui qui le reçoit en son coeur et le comble pour son épanouissement.

Aimer, ce n'est pas prendre l'autre pour soi, pour l'enfermer, pour l'étouffer... C'est penser d'abord à lui, lui donner de la joie, l'envelopper de son amour pour qu'il grandisse encore, pour qu'il s'épanouisse, pour qu'il rayonne vers d'autres.
Sur le merveilleux chemin de l'Amour, il y a le passage obligé par la mort de l'égoïsme, par l'abandon de beaucoup de nous-mêmes. Le sacrement du mariage nous rappelle que Dieu marche à nos côtés et qu'il nous propose toujours son aide.


Autres signes:
Les alliances: l'alliance que je porte au doigt me rappelle mon engagement; elle me dit aussi que Dieu m'accompagne et qu'il peut me soutenir.
La bénédiction nuptiale est un élément important! Elle rappelle à tous ceux qui sont "témoins" du mariage, La Présence de Dieu aux côtés des mariés tout au long de leur vie.


Extrait du "Prophète" de Khalil Gibran:

Que dire du mariage?
Qu'il y ait des espaces dans votre entente.
Que les vents des cieux puissent danser entre vous.

Aimez-vous l'un l'autre,
Mais ne faites pas de l'amour un carcan.
Qu'il soit plutôt mer mouvante entre les rives de vos âmes.

Donnez vos coeurs mais pas à la garde de l'autre
Car vos coeurs seule la main de Dieu peut les contenir.

Dressez-vous ensemble
Mais pas trop près l'un de l'autre:
Car les piliers du temple se dressent séparément
Et le chêne et le cyprès ne peuvent croître dans leur ombre mutuelle.


Un petit texte supplémentaire que nous aimons bien: "L'amour". Michel Quoist


L’amour n’est pas tout fait
Il se fait.
Il n’est pas une robe ou un costume à porter
Mais pièce d’étoffe à tailler, à monter et à coudre.

Il n’est pas appartement livré clé en main,
Mais une maison à concevoir, bâtir, entretenir et souvent réparer.

Il n’est pas sommet vaincu
Mais départ de la vallée, escalades passionnantes,
Chutes dangereuses dans le froid ou la chaleur du soleil éclatant.

Il n’est pas solide ancrage au port du bonheur,
Mais levée d’ancre et voyage en pleine mer
Dans la brise ou la tempête.

Il n’est pas OUI triomphant,
Enorme point final qu’on écrit en musique
Au milieu des sourires et des bravos,
Mais il est multitude de « oui » qui pointillent la vie
Parmi une multitude de « non » qu’on efface en marchant.

Ainsi, être fidèle, vois-tu,
Ce n’est pas ne pas s’égarer, ne pas se battre, ne pas tomber,
C’est toujours se relever et toujours marcher,
C’est vouloir poursuivre jusqu’au bout
Le projet ensemble préparé et librement décidé,
C’est faire confiance à l’autre au-delà des ombres de la nuit,
C’est se soutenir mutuellement au-delà des chutes et des blessures.








9-Le sacrement de l'Onction des malades:


Lorsque nous tombons malade, nous pouvons prendre conscience, pour la première fois de notre vie, de notre faiblesse, de nos manques, de notre pauvreté, de notre finitude,... Nous pouvons nous sentir inutile, seul, abandonné de tous... Nous pouvons avoir l'impression de ne plus compter aux yeux des autres... et avoir sur nous, sur notre vie, un regard très négatif.

Dans les Evangiles, Jésus marche vers les malades; il les regarde, les écoute, leur parle. En étant avec eux, proche d'eux, il leur dit qu'ils sont toujours importants, qu'ils comptent, qu'ils sont précieux... En aimant les malades, Jésus les remet debout! Ce sont des personnes ressuscitées que Jésus quitte.


Le signe:
L'onction d'huile sur les mains.

La parole:
"Par cette onction sainte que Le Seigneur vous réconforte par La Grâce de L'Esprit Saint."


Le symbole:
L'onction d'huile rappelle l'onction des rois:
"Dans le coeur de Dieu, tu comptes toujours, tu es choisi, tu es roi.
N'aie pas peur! Tu es vraiment précieux à Ses yeux et Il marche près de toi."

L'huile pénètre en nous; elle est le signe de l'Esprit Saint qui peut nous inonder de sa force, qui peut soulager, réconforter, rendre plus fort dans l'épreuve, aider à vivre de manière positive, remettre la lumière dans nos vies...







Quelques jeux autour des sacrements:



A propos de l'Esprit Saint:


Retrouve la phrase. Tu sauras quels sont les fruits de l'Esprit. (Galates (5,22-23))



Ce que l'Esprit Saint produit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi.



Retrouve tous les sacrements et quelques signes dans ce mots croisés:




Fais correspondre les signes (dessins) aux sacrements:


Découpe les dessins ci-dessous, colle-les sur ton cahier et écris en-dessous à quel sacrement ils correspondent.



Réponses: La coupe-->L'Eucharistie. Les mariés-->Le Mariage. L'eau-->Le Baptême. Les alliances-->Le Mariage. L'imposition des mains par un évêque-->L'Ordre. L'onction d'huile dans les mains-->L'Onction des malades. Le cierge que l'on allume au cierge pascal-->Le Baptême. L'onction d'huile sur le front-->La Confirmation. Les deux mains qui se serrent-->La Réconciliation. Le pain--> L'Eucharistie.



Retrouve les signes et les sacrements:

L'eau, les lumières sont utilisées dans le sacrement de Baptême. Le pain et le vin dans le sacrement de l'Eucharistie. Le signe de la croix dans le sacrement de Réconciliation mais aussi dans les autres sacrements (tous les sacrements nous unissent à Jésus). L'onction peut nous faire penser à la Confirmation, au Baptême, au sacrement de l'Ordre, au sacrement des Malades. Les Alliances nous font penser au sacrement de Mariage. La mitre, les étoles, l'Evangéliaire au sacrement de l'Ordre.



A chaque sacrement correspond une parole; fais correspondre avec des flèches:




(Pour aller vers le plan, les chants et prières, les images et coloriages,..., ne fermez pas! Remontez juste au début de la rencontre)