La prière

Chants:
"Avant de m'endormir" (Paroles et musique Jean-noël Klinguer).
"Viens dans mon cœur, Seigneur". Cécile Klinguer.
"Gloire à Dieu qui nous conduit". Joseph Gelineau

Prières :
Les psaumes, le Notre Père, les prières de Saint François d'Assise (Prier le matin, Loué sois-tu, Fais de moi un instrument de paix), de Saint Augustin (Ne laisse jamais ta vie se taire), de Charles de Foucauld (Mon père, je m'abandonne à toi)...
Les prières pour tous les jours: "J'ai confiance en toi", "Fleurs bonheur", "Le vent de Jésus",...
Les prières venues d'ailleurs : hindouïsme ("La flûte de l'amour" ou "Comme un enfant")

Avant de commencer:
* Avant de pouvoir se sentir "à l'aise" avec quelqu'un, il faut apprendre à le connaître... Sans l'avoir jamais vu, on peut déjà l'imaginer (en écoutant, en lisant ce que d'autres nous disent de lui)... Mais la connaissance personnelle passe par la rencontre, le temps passé avec, l'invitation dans notre vie... Une personne devient amie à force d'échanges, de dialogues, d'écoute, de silences partagés...
*La relation à Dieu est du même ordre. On peut apprendre à Le connaître dans les livres, en écoutant ce que d'autres disent de LUI, en regardant vivre ceux qui ont pris Sa Main,... Mais, pour aller plus loin, il faut oser un dialogue avec LUI, il faut oser LE rejoindre...
*Prier Dieu, c'est s'ouvrir, être avec Celui qui est toujours avec nous et qui nous connaît, nous comprend, sait ce qui est bon pour nous... C'est rejoindre Celui qui est Tout Amour et Le laisser peu à peu nous transformer...
Pour prier, il faut donc croire que dans sa vie, autour de sa vie, plus haut que sa vie, il existe une Présence d'Amour toujours prête à écouter, soutenir, éclairer, indiquer le meilleur chemin pour que la vie soit "fructification".
La prière est importante... Jésus nous dit : "Priez toujours, sans jamais vous décourager" (Luc 18,1). Il ne s'agit pas de rabâcher (Mt 6,7), de dire des choses par cœur sans y mettre le cœur, mais plutôt de rester constamment en relation avec Dieu, en communication... La prière doit être comme un lien, un fil invisible permettant au Courant d'Amour de circuler.

Un petit texte de Dimitrù Staniloae:
« J'ai cherché Dieu dans les êtres humains de mon village, puis dans les livres et dans les idées. Mais cela ne me donnait ni paix, ni amour. Un jour, j'ai découvert qu'il était possible de rencontrer Dieu par la prière, réellement. J'ai compris peu à peu que Dieu était proche, qu'il m'aimait, et qu'en me laissant emplir par son amour, mon cœur s'ouvrait aux autres. J'ai compris que l'amour était une communion, avec Dieu et avec l'autre. »





Echanger autour du mot prière...


Qu'est-ce que la prière?:

*Poser la question à chacun. Noter les réponses (elles seront utiles pour le bilan). Certains répondront: "Je ne sais pas!". Leur poser alors les questions: "Est-ce que tu pries parfois?", "Pourquoi?"...
Les réponses sont parfois surprenantes. Exemples: "La prière, c'est une récitation.", "La prière, c'est quand on dit des prières. C'est long!", "La prière, c'est pour faire plaisir à mes parents."...
Pour certains donc, la prière est monotonie, cours que l'on récite, paquet de paroles que l'on se hâte d'éjecter dans l'air environnant afin d'être en "règle", en "harmonie" avec son entourage. On pourrait dire que pour ces enfants la prière est un acte à faire et non une Relation à vivre... (Mais ces enfants sont très certainement là pour nous faire réfléchir: n'avons-nous pas parfois tendance, nous adultes, à réciter, à dire des mots à Dieu sans y mettre le cœur? Ne sommes-nous pas, dans nos instants dits de "prière", souvent absents, éloignés des mots que l'on dit? Et comment avons-nous présenté la prière aux enfants qui nous ont été confiés? Leur a-t-on appris à parler avec le cœur?)
D'autres réponses étonnantes: "Je ne sais pas prier, mais j'aime parler à Dieu.", "La prière, c'est trop difficile. Je n'ose pas...", "Quand je vois les gens prier, je me sens à part...". Ces réponses nous invitent à ne pas présenter la prière de manière compliquée: cela peut décourager, mettre de côté,...

*Donner notre réponse personnelle.

*Une piste:
Lorsque tu aimes quelqu'un, tu as envie de le voir, d'être avec lui, de lui parler, de lui raconter tes joies, tes peines, de l'écouter, de vivre des choses avec lui...
Si tu connais un peu Dieu et l'Amour qu'Il a pour toi, tu peux avoir envie de LUI parler, de te confier à LUI, de LUI raconter simplement ta journée... Tu peux aussi avoir envie de passer un moment avec LUI, sans rien dire, sans rien demander, juste pour être avec Lui... Tu peux également avoir envie de Lui confier quelqu'un que tu portes en ton cœur et qui est malade, qui souffre ou qui a besoin d'aide... Tu peux aussi avoir besoin de LUI demander un conseil...
Avec la prière, on n'est jamais seul même au milieu des jours les plus gris... La prière est un beau rendez-vous avec Quelqu'un qui aime beaucoup mieux que nous! C'est une envie d'être avec Celui qui est toujours prêt à la Relation! C'est une rencontre entre deux cœurs: l'UN qui aime, l'autre qui apprend à aimer... Peut-être, bien sûr, ne connais-tu pas suffisamment Dieu pour avoir envie de vivre tout cela avec LUI? Un conseil: n'hésite pas, lance-toi quand même! Dis lui merci pour ta journée, pour les flocons de neige qui tombent ou pour le si bon repas que maman prépare... Commence tout doucement... Ensuite, ne crains rien! C'est LUI qui, au fil des jours, t'entraînera vers une rencontre plus merveilleuse encore...


Est-ce que c'est difficile de prier?

*Poser la question à chacun. Noter les réponses.

*Donner une réponse personnelle.

*Notre piste : "oui et non!" :

OUI, parce que très souvent nous sommes distraits (par le copain assis non loin de nous, par le bruit, par nos pensées,...).

NON, parce qu'une prière n'a pas besoin d'être longue. Nous pouvons juste dire : "Merci", ou "Je t'aime" en y mettant toute la force d'amour qui est en notre cœur... Une prière n'a pas non plus besoin d'être compliquée: on peut raconter sa journée, ses joies, ses difficultés, les peines des autres, ..., avec nos mots de tous les jours, comme ceux que l'on utilise avec un ami... On peut aussi dire : "Tu sais Mon Dieu, je ne sais pas prier. Peux-tu m'apprendre?". Dieu donne ce qui est bon à celui qui lui demande...
On peut encore répéter, tout au long de la journée, une phrase que l'on aime: "J'aimerais, aujourd'hui, regarder le monde avec des yeux tout remplis d'amour...", "Mon Dieu, que ta volonté soit faite...".
On peut aussi se taire, ne rien demander, être juste à l'écoute de Dieu, déposer entre Ses Mains notre journée, se laisser guider... (Rappel Samuel:"Parle Seigneur, ton serviteur t'écoute..." ou dans le Notre Père : "Que Ta Volonté Soit Faite...").
Surtout, n'oublie pas : la prière ne doit pas être corvée, mais joie d'aller à la Rencontre d'un ami!


Et les prières apprises par cœur?

Il y a le pour et le contre.

*Le contre, c'est lorsque l'on récite les mots que l'on dit à Dieu sans y penser vraiment... Le cœur n'est pas en phase avec la parole. Or, toute vraie prière est un cœur à cœur, c'est à dire une rencontre personnelle avec Celui qui nous aime infiniment (Récite-t-on par cœur à sa meilleure copine, le résumé de sa journée? Non! On y met un bol de joie, une brouettée d'amour, un tonneau de tendresse, ...).

*Le pour, c'est lorsqu'on aime une prière. Elle est en notre cœur ; elle est (un peu) nôtre! Lorsqu'elle s'envole vers Dieu, portée par notre voix, c'est une bouffée d'amour qui monte vers le Ciel!

Le second pour, c'est de pouvoir dire avec d'autres personnes et d'une seule voix la même prière aimée. Alors là, c'est comme un nuage d'amour qui monte vers le Ciel et qui retombe en gouttes, plus loin, on ne sait pas toujours où...


Comment pries-tu?

*Poser la question à chacun. Noter les réponses.

*Donner notre réponse personnelle.

*Pour ceux qui ne prient pas encore, donner des idées:
-->On peut prier le soir, allongé dans son lit : c'est un moment de détente, d'apaisement, où l'on est à peu près sûr de ne pas être dérangé. La position allongée est la position de l'enfant qui s'abandonne en toute confiance entre les bras de sa mère. Bien sûr, il y a le risque de s'endormir, mais s'endormir entre les bras de Dieu est-il vraiment un risque?
-->On peut prier debout: à l'église, devant un beau paysage, dans une file d'attente (Ces files d'attente qui nous énervent parfois ne sont-elles pas des dons gratuits de Dieu, des moments de liberté qui nous sont offerts dans notre journée pour prier?),... La position debout nous rappelle que nous avons à grandir, à nous élever vers le Bien, le Beau, l'Amour...
On peut prier assis : à l'église, sur le sable face à la mer, en haut de la montagne, dans la voiture, dans un bouchon (si tout le monde priait dans un grand bouchon quelque chose sûrement serait transformé dans le monde), ...
-->On peut prier à genoux et ainsi dire que notre amour est tout petit par rapport à Celui de Dieu...
-->On peut prier dans sa chambre, à l'église, dans le silence d'une nuit étoilée, au milieu d'une foule animée, dans une chapelle isolée, devant un feu, une bougie allumée, en écoutant une belle musique, en lisant la Bible... En fait, il n'y a pas de recette. L'important est de se sentir bien pour pouvoir être totalement présent, totalement disponible...


Est-ce que Dieu nous répond?

*Peut-être certains (enfants ou catéchiste) auront-ils quelque chose à raconter? En ce cas, bien écouter. Les témoignages savent toucher les cœurs...
*Une réponse : Dieu nous écoute toujours et nous répond... à sa façon!
Nous ne recevons pas forcément ce que nous lui demandons car trop souvent nous pensons "matériel" (une bonne note à l'école, un peu plus d'argent, des jeux...). Ce que Dieu a à nous proposer, c'est surtout de l'amour, du courage, de la lumière pour notre prochain petit bout de chemin, de la force pour affronter les difficultés, de la patience, de la persévérance, des mots pour réconforter les autres, de la confiance, la force du pardon, de la tendresse...
Dieu, si nous le désirons, peut nous aider à transformer notre cœur; à le faire grandir chaque jour un peu plus vers le Beau, le Bien; à le métamorphoser en un cœur plus aimant, plus proche de celui qui souffre, plus ouvert à l'autre; à le métamorphoser en un cœur généreux, capable de semer gratuitement autour de lui les dons qu'il a reçus...
" Je vous donnerai un cœur nouveau... J'enlèverai votre cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon esprit." Ezéchiel (36,25)


Dieu peut-il faire un miracle?

Oui, bien sûr! Mais le plus beau miracle que l'on peut espérer pour soi et pour les autres, c'est la transformation de notre cœur en un cœur plus aimant... Le plus beau miracle, c'est que nous devenions capables de laisser s'engouffrer en nous la Vie de Dieu afin de L'éparpiller ensuite autour de nous...


Le beau de la prière:

*Avec la prière, nous ne sommes jamais seuls ! Nous sommes unis intimement avec Le Tout Amour et cette communion est source de Lumière, d'élévation de l'âme, de dons à dispenser autour de nous...
*La prière nous donne la joie, la paix, la lumière,..., et la possibilité de les répandre un peu autour de nous...
*Lorsque l'on prie, on rejoint la foule immense des chercheurs de Dieu... Chaque jour, en effet, des milliards de personnes prient, chacun à leur façon. Malgré les distances et les différences, la prière est comme un lien invisible qui nous unit tous autour d'une même Lumière...
*Imaginons un monde où chacun se laisserait transformer par la prière, ce serait un monde transfiguré !


Conclusion :

La prière, c'est être avec Celui qui est toujours avec nous, Celui qui nous connaît, nous comprend, Celui qui sait ce qui est bon pour nous. La prière, c'est être avec Celui qui est Tout Amour et qui nous aime au-delà de tous les beaux amours que l'on a déjà connus. La prière, c'est être avec Dieu, tout au long de nos jours (travail, repos, cuisine, jeux, plongeons dans la mer, ...)



Chaque enfant écrit son petit bilan personnel.

On peut les aider en leur reposant les questions. Ils y répondront en créant un petit texte.


Image prier



Signe de croix: Envoyé par Valérie (Clermont, Oise).




Inventer une prière.


*Pour certains enfants cela viendra naturellement.
*Pour d'autres, il faudra une photo, une belle image. A partir de celles-ci l'inspiration naîtra.
*D'autres encore, préfèreront juste dessiner. Les laisser profiter de ce don... Lorsqu'ils auront fini, leur demander s'ils n'ont pas envie de remercier Dieu pour quelque chose en rapport avec le dessin (la famille qu'ils ont dessinée, la beauté de la montagne, ...)



Jésus et la prière.

Si nous lisons un peu les évangiles, nous nous apercevons que la prière fait partie de la vie de Jésus. Nous vous proposons ci-après quelques pistes possibles pour souligner son importance.


Jésus et la prière familiale:
Dans toutes les familles juives, le père prononçait, avant le repas, une prière pour remercier Dieu.
Deux fois par jour, le matin et le soir, on récitait en famille le Shema Israël (Ecoute, Israël!). Cette prière pouvait aussi introduire la prière personnelle du croyant.

A la synagogue :
A Nazareth, comme dans tous les villages, on trouve une synagogue. La synagogue est une maison de prière... C'est un lieu de rencontres, de réunions, où les juifs se rassemblent pour prier, chanter, écouter la parole, apprendre, discuter...
A l'intérieur de la synagogue, on a vue sur le ciel (au travers des fenêtres)... Ceci pour que, dans la prière, on regarde vers plus haut, vers plus beau, vers plus pur... Ceci pour que l'on s'élève vers Dieu...
Au cours de l'office, on récite le Kaddish. Cette prière marque la soumission du croyant à la volonté divine ("Que le Nom sublime du Seigneur soit exalté et sanctifié en ce monde... Qu'il établisse son règne en Israël et dans l'humanité...") ... Le Notre Père reprend en partie cette prière.
La prière juive (on pourra relire quelques psaumes) est une prière de louange, de reconnaissance à Dieu. On le loue pour Ses Bienfaits, Sa Puissance dans toute la nature (Dieu agit en ce monde, il est proche de l'homme), Sa sainteté (Dieu est éloigné de toute définition humaine. Il est Transcendant). La prière juive est aussi une prière de demande (personnelle ou collective).
En fin d'office, une prière de bénédiction est prononcée... ("Que le Seigneur vous bénisse et vous garde! Que le Seigneur vous éclaire de sa Lumière et vous accorde sa Grâce! Que le seigneur tourne sa face vers vous et vous donne la paix!")

Prière familiale, prière à la synagogue...
Tout ceci est important car tout ceci nous rappelle un peu l'atmosphère dans laquelle baignait Jésus. Dès son enfance, il avait appris à remercier Dieu, à le louer, à reconnaître sa Sainteté... Il connaissait des prières par cœur (Shéma Israël, Kaddish) qu'il disait sûrement en y mettant tout son cœur. Il priait aussi personnellement (N'est-ce pas lui qui nous dit: "Lorsque tu veux prier, entre dans ta chambre, ferme la porte, et prie ton Père qui est là, dans cet endroit secret." (Mt 6,6) ...)

La prière intime: la prière secrète entre l'âme et Dieu.
Lorsque Jésus prie, il n'est pas seul. En face de lui, il y a une Présence, Un Amour Infini, Généreux, qui s'offre à tous les hommes (dans les évangiles, Jésus est parfois étonné de voir l'absence de confiance de ses amis : "N'avez-vous pas encore confiance?" (Mc 4,40) ; alors, il leur demande de compter sur Dieu, d'être humbles et de ne jamais oublier qu'avec LUI, nous agissons beaucoup mieux : "Si vous aviez la foi gros comme un grain de moutarde, rien ne vous serait impossible." (Mt 17,20)).
Jésus aime rejoindre cette Intimité, cette Transcendance (dépassant tout ce que l'on peut imaginer) qui n'est pas écrasante (Lorsqu'il parle à Dieu, Jésus dit: "Papa!"). Il a une confiance totale en Cette Sainteté Infinie et il construit sa vie avec cette Présence qui accompagne. Il lui abandonne ses jours, il LUI donne tout ("Que Ta volonté soit faite")... Sa vie n'est pas pour lui (pour être aimé, connu, admiré, riche ; être empli de connaissance, de pouvoir, de gloire ; pour faire quelque chose par lui-même, laisser une trace, ...(tentations)) mais pour LUI... pour que Son Amour brille un peu sur la terre, pour qu'Il atteigne, qu'Il touche les hommes. ou pour qu'Il en fasse ce qu'Il veut...

Lieux de prière:
Jésus aime prier dans un endroit isolé (Mc 1,35), (Mt 14,13). Parfois dans une chambre (Mt 6,6), d'autres fois sur une colline (Mc 6,47), (Mt 14,23) ou une montagne (Luc 9,28). Il aime le silence de ces endroits déserts propices à la rencontre. Il aime aussi le silence de la nuit (Mc 1,35).

Temps de prière:
Jésus est persévérant. Il peut passer toute une nuit en prière (Luc 6,12) et sans doute beaucoup plus encore. "Priez constamment ; ne vous découragez pas." (Luc 18,1)
Les moments importants de sa vie, ses grands choix, sont précédés ou accompagnés d'une prière intense. Il prie: au moment de son baptême (Luc 3,21); avant de sortir de Capharnaüm pour annoncer la Bonne Nouvelle de Dieu dans d'autres villages (Mc 1,35); avant de choisir ses apôtres (Luc 6,12); avant de les encourager et de les aider à affronter les "tempêtes" de la vie (Mc 6,46); au moment de la transfiguration (Luc 9,28); avant de guérir un enfant tourmenté (Mc 9,29); avant sa passion au jardin de Gethsémané (Mt 26,36); sur la croix (Mt 27,46)...

Apport de la prière:
Jésus se réfère à Dieu comme il se réfèrerait à un proche, à un père aimant et aimé. Sa Relation profonde avec "Le Ciel" lui permet de marcher au plus près de l'Amour et donc des hommes.
La prière transforme Jésus dans l'instant (Luc 9,28-29) et dans le temps (lorsqu'il revient dans son village, il est différent: " D'où a-t-il tout cela ? Qui donc lui a donné cette sagesse...?" (Mc 6,1))
La prière lui donne la confiance et l'humilité nécessaires pour se laisser conduire; elle l'aide dans ses choix, le porte, lui donne la force d'affronter les épreuves les plus dures; elle l'inonde d'amour à rayonner vers ses sœurs et frères...

Façon de prier:
Parfois, la prière de Jésus est cri du cœur, élan vers Dieu. Elle peut être louange : "O Père, Seigneur du Ciel et de la terre, je te remercie..." (Luc 10,21); abandon : "Père... que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne." (Luc 22,42); appel : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?"...
D'autres fois, elle est prière par cœur dite avec le cœur. (Jésus se sert du Kaddish transmis par ses ancêtres et y ajoute les mots de l'âme, les mots de sa vie pour dire Dieu ("Abba"=papa) ou pour lui parler ("Que ta volonté soit faite"). Ce qui donne le Notre Père).
En général, elle semble être tête à tête, cœur à cœur avec l'Intimité de la vie : Jésus entre au plus profond de lui-même, y rencontre l'Océan d'Amour, plonge en LUI, s'y abandonne, Le laisse imprégner toutes les fibres de son être ; ainsi, il se régénère! Dieu donne à celui qui s'abandonne dans le secret (Mt 6,6). Dans sa prière, Jésus devient offrande. Il offre sa vie pour que l'Amour puisse vivre, irradier, se communiquer.

Conclusion:
Tout cela pour dire que la prière fait partie de la vie de Jésus et que c'est une composante importante... La vie de Jésus devient prière (relation à Dieu aimé et aimant). Elle s'élève vers Dieu pour retomber en gouttes lumineuses vers les humains... la prière devient Vie!



Création d'un coin prière.


*Voir une idée dans la rencontre "Découvrir" et le quatrième temps. Cliquer ici: Découvrir

*Coin prière pour la catéchèse: Au mur, un beau poster ( enfant en prière, feu, icône,...), une croix réalisée par les enfants, des dessins,... Sur une table: des fleurs, une votive, une bougie, quelques jolis cailloux ramassés dans la nature, une feuille morte (chacun participera à la création de ce petit coin et amènera ce qui le touche), une soucoupe d'eau ( signe de vie) dans laquelle nagent des pétales ( roses: tendresse, jaunes: bonheur, ...), un texte ou une phrase biblique joliment décoré, une reproduction de tableau,...
*Au moment de Noël: une crèche.
*Au moment de Pâques: un chemin. Pour les Rameaux, un petit âne, Jésus, de nombreux personnages. Les enfants amèneront le sable, les cailloux, des feuilles d'arbres( pour dire les branches), des petits bouts de tissu( qui disent les manteaux que les gens étendent sur le sol). L'âne dit l'humilité, la foule dit l'accompagnement... Jésus est entouré!
*Pour Pâques: une croix sur une butte, mais une croix fleurie; une croix qui dit que l'Amour porté jusqu'au bout est source de bonheur, de lumière, de fructification...
*Au moment de la Toussaint: une ribambelle de joyeux personnages...



Jésus en prière; une peinture à commenter.

Art Tchèque. L'auteur est anonyme. On lui donne le nom de Maître de l'autel de Vyšší Brod . Son nom provient du cycle de neuf tableaux de la vie du Christ, destinés à l'origine à l'abbaye de Vyšší Brod. Par son œuvre, il est devenu créateur du beau style qui domina aux environs de 1400 toute la production européenne et particulièrement la production de cour.


Image prier

*Quatre personnages: à droite, Jésus. A gauche: trois de ses disciples: Pierre, Jacques et Jean.
*La scène se déroule dans le jardin des oliviers à Jérusalem, le jour du Jeudi Saint.
*La scène est très lumineuse. Ceci dit la proximité de Dieu: le peintre utilise les jaunes, les ors, les rouges...
*Du ciel sort un ange; on le reconnaît à ses ailes (qui disent la relation possible, la communication entre le "Ciel" et la terre) et à son auréole (qui dit la sainteté).
*Jésus regarde le ciel. Il est en relation avec Une Présence que les disciples ne voient pas (leurs yeux sont fermés, ils sont comme aveugles, ils n'ont pas entamé une relation avec Dieu.)
*Jésus est à genoux, en prière. Et pourtant, il a la taille d'un homme debout; il est grand. Son corps s'élance vers le haut, son être est entièrement tendu vers Dieu.Ses mains ouvertes et dirigées vers le ciel sont prêtes à accueillir le pain de ce jour ( le courage, la force?) et à offrir aussi.
*En parallèle, quatre arbres gravissent la colline ( à droite). L'un, le plus grand, est au sommet, proche de l'ange de Dieu. Il représente Jésus... Les trois autres ont encore du chemin à parcourir ( chacun va à son rythme) avant d'arriver à la cime ( ils évoquent les trois disciples). Cette image nous montre que la relation à Dieu nous aide à grandir, à nous élever.
*A gauche, de nouveau quatre arbres. Le plus à droite est grand, élancé vers le ciel; son feuillage est garni de lumières qui disent la fructification lumineuse et abondante. Un oiseau au plumage doré niche dans ses branches. Cet arbre est représentatif de Jésus qui porte beaucoup de fruits et qui accueille les hommes en quête d'un refuge (parabole de la moutarde: les oiseaux viennent y faire leur nid). Les trois autres arbres, plus petits, moins élancés, moins lumineux,symbolisent les disciples.



Jeux, thème de la prière.


Mots croisés:


Image prier


1-La grande prière chrétienne: le ................
2-Celui qui nous l'a apprise: ....................
3-Il a écrit de très belles prières (Loué sois-tu, Fais de moi un instrument de paix,...). C'est un saint: ....................
4-La prière est un ............. avec Dieu. (Rencontre à un moment donné)
5-Lorsque l'on prie, on peut............(tendre l'oreille comme Samuel).
6-On peut aussi .............(avec la bouche).
7-On peut encore dire ...........(On dit ce mot lorsque l'on reçoit quelque chose).
8-Certains aiment prier dans le .........( synonyme de calme).
9-D'autres préfèrent prier dans la foule, dans l'............ (synonyme de mouvement)
10-La prière nous change: elle nous ..............
11- La prière change notre .............: il devient plus aimant.
12-Elle nous donne la ......... d' (13) ...........

Réponses: Notre Père, Jésus, Saint-François, rendez-vous, écouter, parler, merci, silence, agitation, transforme, cœur, force, aimer.


Retrouve dans le tableau ce qui peut t'aider à prier:

Horizontal: de droite à gauche et de gauche à droite, Vertical: idem.
Tu peux barrer chaque mot trouvé.
Attention! Le S orange compte pour deux mots.


Image prier

Réponses horizontales: Lumière ( première ligne de droite à gauche), paysage (deuxième ligne), silence ( troisième ligne), bougie (quatrième ligne), beauté (cinquième ligne).
Réponses verticales: Paix et flamme ( première colonne), solitude ( deuxième col), musique (troisième col.), chant ( Quatrième col.), bible ( cinquième col.), photo ( sixième col.), image ( septième col.), icône ( huitième col.), croix et feu ( neuvième col.).


Retrouve une phrase tirée des évangiles et qui parle de la prière:


Image prier Image prier Image prier


Réponses:
1-Remets en ordre les fruits du pommier: "Quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison et prie ton Père qui est présent dans le secret."
2-En colimaçon: "Quand vous priez, ne répétez pas sans cesse les mêmes choses."
3-Chenillette a un code très facile; trouve-le pour pouvoir déchiffrer la phrase: "Quand vous priez, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez-lui..."