lourdes, caté , idées caté , caté, catechese, catechisme, KT

Lourdes Pelerinage à Lourdes

Pèlerinage à Lourdes.



Prière:
*Je vous salue Marie.
*Magnificat.
*Ne laisse jamais ta vie se taire (St Augustin).

Les photos sont de: Clarinette and co.

Pour aller plus loin:
*On pourra relire Abraham: "Quitte ton pays, ta famille et la maison de ton père". (Abraham séance 1)
*Voir aussi: "Marche avec Marie".
*Vers autre site: http://www.jerusalem-pedibus.net

__________________________________________________


Autour de Bernadette:


Le 7 janvier 1844, Bernadette Soubirous naît à Lourdes dans le moulin de Boly ( Lourdes n'est alors qu'une petite ville de 4000 habitants située sur les bords du Gave, au pied des Pyrénées). Ses parents sont meuniers.
Jusqu'en 1854, elle vit une existence heureuse au "moulin du bonheur". Dans l'amour que se portent ses parents, elle découvre la profondeur de l'amour humain.
Son entourage se souvient d'elle comme d'une enfant à bon caractère: elle est gaie, rieuse, douce, facile, simple... Néanmoins, sa santé est fragile.

En 1854, la famille doit déménager. Les parents de Bernadette vont vivre désormais de travaux précaires; la vie devient difficile et la misère progresse. Durant l'hiver 1856-1857, Bernadette est employée comme petite servante chez sa marraine.
En 1857, à cause du chômage, les Soubirous sont expulsés de leur maison. Toute la famille (six personnes) s'installent alors au "cachot": une petite pièce triste et sombre d'environ 16 m2 située dans le fond d'une ancienne prison .

Le 11 février 1858, Bernadette se rend à Massabielle, le long du Gave, pour ramasser du bois mort. Tout à coup, elle entend "un bruit comme un coup de vent"; elle lève la tête vers la grotte ( un lieu sale, sombre et froid où l'on emmenait les cochons) et aperçoit "une petite demoiselle enveloppée de lumière qui la regarde et qui sourit". Cette demoiselle est vêtue de blanc. Bernadette fait le signe de la croix et récite son chapelet avec la Dame. La prière terminée, la Dame disparaît.
Quelques jours plus tard, Bernadette ressent une force intérieure qui la pousse à retourner vers la grotte.
Le 18 février, la Dame parle: elle promet à Bernadette le bonheur pour l'autre monde et lui demande de revenir à la grotte pendant 15 jours. Bernadette accepte... La Dame lui apparaîtra 18 fois. Parfois, l'apparition sera brève et silencieuse. D'autres fois, la Dame parlera, apprendra une prière personnelle à Bernadette ou lui révèlera un secret rien que pour elle. Elle lui demandera aussi de prier Dieu pour les pécheurs, d'aller boire à la source et de demander aux prêtres de bâtir une chapelle sur ces lieux... Elle donnera aussi son nom: "Je suis l'Immaculée Conception".
Au fur et à mesure que les jours passent, le nombre de personnes qui accompagnent Bernadette à la grotte augmente considérablement (jusqu'à 8000 personnes). Une première guérison a lieu le lundi 1er mars.

La vie de Bernadette va désormais changer. Le 3 juillet 1866, elle quitte sa maison, sa famille, ses Pyrénées et roule vers Nevers... Là, elle prend l'habit et reçoit le nom de soeur Marie-Bernard. Mais la maladie ne la quitte pas et progresse peu à peu. Elle l'emportera vers le Père le 16 avril 1879.

Le pape Pie 11 béatifie Bernadette le 14 juin 1925 et la déclare sainte le 8 décembre 1933.

Bernadette a fait une rencontre intime ("prière personnelle", "un secret rien que pour elle") et merveilleuse avec la pureté ("une Dame vêtue de blanc"), la beauté ("Jamais je ne l'avais vue aussi belle"), la lumière ("enveloppée de lumière"); une rencontre avec une compagne de prière ("Bernadette récite le chapelet avec la Dame") attirante ("une force intérieure") et qui encourage le monde à prier Dieu.
Cette rencontre change la vie de Bernadette et remplit son coeur d'espérance pour l'avenir ("Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde mais dans l'autre.").
Cette rencontre est aussi contagieuse; elle attire la foule, elle l'interpelle...



Contrastes entre la grotte et l'apparition:
*La grotte est sombre; l'apparition lumineuse.
*La grotte est sale; l'apparition pure, blanche.
*La grotte est froide; l'apparition réchauffe par son sourire, sa lumière, sa promesse de bonheur...
*La grotte est triste, terne, sans attrait aucun; l'apparition est belle, attirante.
*La grotte est sans vie (minérale) et vieille (Massabielle veut dire " vieux rocher"); l'apparition est vivante (elle regarde, sourit, parle, questionne,...) et jeune ("une demoiselle").

Ces contrastes nous révèlent un peu de l'abîme existant entre le monde de Dieu empli de lumière, de bonheur, de douceur,..., et celui des hommes si souvent triste et sombre.



Ressentir cet abîme pourrait nous effrayer, nous écraser, nous donner envie de faire demi-tour, nous donner envie de nous cacher afin de ne pas révéler notre pauvreté, nos manques,...
Bernadette nous apprend que L'Amour n'écrase pas; il nous aime et nous respecte tels que nous sommes (nous sommes précieux à ses yeux); il sait nous rejoindre; il est attirant, il accompagne; il nous propose une rencontre, une rencontre contagieuse...:
->Bernadette reste et prie avec la Dame.
->Les jours suivants, elle revient; elle se sent attirée...
->La Dame lui propose des rencontres:"Voulez-vous avoir la grâce de venir ici pendant 15 jours?"
->Bernadette se sent reconnue, respectée, aimée telle qu'elle est. (Bernadette dira: "C'est la première fois qu'on me dit "Vous". "Elle m'a regardée comme une personne regarde une autre personne.")
->La rencontre de Bernadette et de Marie a débouché sur des millions d'autres rencontres.



Petites conclusions:
*Il ne faut pas avoir peur de "l'abîme" qui nous sépare du Royaume de Dieu car Dieu remplit de son Amour les plus profonds abîmes.
*Nous sommes tout petits face à la Grandeur de L'Amour Divin mais nous sommes Grands aux yeux de Dieu.
*La prière est importante; surtout ne l'oublions pas!


(Cliquer)













Autour du mot PELERINAGE.


*Définition du petit larousse: Voyage vers un lieu de dévotion dans un esprit de piété.

*Notre idée: C'est un voyage (pas forcément long, pas forcément loin), un déplacement du corps, de l'esprit et du coeur en direction de Dieu.(Déplacement du corps: afin de quitter ses habitudes. Déplacement de l'esprit: on oublie son travail, ses pensées, ses passions,... Déplacement du coeur: on essaie d'abandonner son coeur de "pierre" entre Des Mains beaucoup plus Tendres). C'est une mise à disponibilité de soi-même, une montée, un envol vers Dieu (qui est Amour, Générosité, Bonheur,...).
En bref, "pèleriner", c'est prendre du temps pour marcher vers Le Bonheur!
Le mot pèlerinage fait penser aux mots: détachement, changement, rupture de la vie quotidienne, départ,... mais aussi aux mots: rencontres, bonheur, lumière, joie,...

*Au fil de nos lectures:
-> C'est une invitation de notre Dieu qui nous propose de "bouger" pour Le rencontrer et pour demeurer avec Lui...
->C'est une avancée vers Dieu dans les "traces" laissées par d'autres... Parfois, les traces s'estompent, disparaissent, nous laissent seuls, comme un peu perdus... C'est alors l'heure de Dieu, l'heure du chemin avec Dieu.
->La vie de Jésus est un pèlerinage, une montée vers Le Père dans laquelle il espère les humains.
->C'est une démarche spirituelle. Le pèlerin se place dans une attitude intérieure de détachement, de pauvreté, d'abandon et son regard est dirigé vers son Dieu.
->On retrouve le pèlerinage sous différentes formes dans la plupart des religions. Pour les chrétiens, le pèlerinage n'est ni une obligation, ni un élément indispensable à la pratique de la foi. C'est plutôt une expérience féconde.













Notre petit pèlerinage:


  • Photos d'accueil:

  • Quatre pèlerins....


    ...dans un groupe de pèlerins.





  • Cartes d'identité:









  • Définition du mot "pèlerinage":

  • Pour Sangria: Un pélé, c'est un voyage vers un lieu spirituel pour rencontrer d'autres personnes (malades, jeunes,...) et renforcer sa foi chrétienne.

    Pour Calou: C'est un voyage dans un endroit spirituel où l'on peut prier, rencontrer, réfléchir sur soi-même et sur sa foi. On peut partir en pèlerinage seul ou en groupe.

    Pour Yoyo: C'est une étape de plus sur le chemin de Dieu et une occasion de rencontrer de jeunes croyants comme moi.

    Pour Clairette: C'est un voyage dans un lieu de culte. Voyage riche en rencontres et en joie!!




  • Petit questionnaire distribué dans le car :


  • Les réponses des voyageurs:

    * 90% répondent : "Du bonheur, de la joie, des fous rires plein le coeur."
    * 90% répondent aussi : "Des souvenirs plein la tête."
    * 80% répondent : ->"Une foi plus forte."
    ->"De nouvelles amitiés."
    ->"De la fatigue."
    ->"Une grosse envie de retourner en pélé à Lourdes."
    *70% répondent : "Une extinction de voix à force d'avoir chanté."
    *50% répondent : "Un souvenir d'unité, d'harmonie."
    *40% répondent : "Des réponses à mes questions."
    *30% répondent : "De bonnes résolutions."
    *20% répondent : ->"Un sac rempli de prières."
    ->"Des souvenirs achetés dans les boutiques."
    *10% répondent : "De nouvelles questions."
    *Et personne n'a répondu : ->"Rien de particulier."
    -> "De la déception."




  • Notre pêle-mêle de souvenirs :
  •  







  • Nos meilleurs souvenirs :

  • Pour Yoyo: Ce que j'ai aimé au pélé, c'est l'ambiance entre tous les jeunes (qu'ils soient de Fontenay ou d'ailleurs). C'était bien sympa quand on chantait dans les rues. J'ai aussi apprécié l'ambiance spirituelle: on priait ensemble et quand on avait un moment de solitude, on savait que les autres étaient là pour nous et ça fait du bien de ne pas se sentir seul dans sa foi.

    Pour Sangria: Mes meilleurs souvenirs? Il y en a vraiment beaucoup... Je n'en siterai que quelques-uns:
    ->La rencontre avec les "joies de vivre" n'était que du bonheur; leur joie nous fait forcément avoir le sourire et en plus ils sont super heureux qu'on s'occupe d'eux et qu'on les considère comme nous.
    ->Les descentes de l'hôtel jusqu'à la vierge couronnée étaient très animées et pleines de chants, de joie. C'était vraiment sympa de voir l'ambiance qu'il y a, et surtout de voir que les personnes qui nous croisent sont heureuses lorsqu'on chante.
    Je pense que je pourrais citer encore pas mal de choses mais il ne faut pas abuser et j'encourage vraiment ceux qui veulent en savoir plus à venir l'an prochain.

    Pour Katy: J'ai aimé plusieurs choses:
    ->l'ambiance.
    -> le fait de voir que l'on n'est pas tout seul à croire.
    ->Les contacts avec les "Joie De Vivre" et avec les malades.
    ->Le fait de pouvoir faire de nombreuses rencontres et d'apprendre à se connaître très facilement.

    Pour Clairette: Mes meilleurs souvenirs?? Il y en a plein, trop même !!
    ->Je retiens surtout les veillées: elles étaient géniales et toutes différentes !! J'en retiens une phrase: "Chaque vocation est importante!"
    ->J’ai adoré aussi la rencontre avec les personnes âgées ou malades: je leur ai donné un peu de mon temps et j'ai reçu beaucoup plus de leur part. Je me suis sentie toute petite devant ces personnes malades mais j'ai trouvé qu'ensemble, on avançait!...
    ->L’ambiance restera aussi présente dans ma mémoire; on s’est tous bien entendu et je pense que c’est très important pour qu’un pélé se passe bien !

    Pour Calou: Quels sont mes meilleurs souvenirs ?
    Euh... J'en ai plein... En vrac:
    *La rencontre avec les personnes de l'hospitalité et les joies de vivre: des sourires, des sourires et encore des sourires.
    *Les grandes célébrations: tant de gens qui croient en une seule personne.
    *Vivre cette expérience avec mes amis: j'ai passé de supers moments avec vous trois ( merci!)





  • Ce qui nous a le plus touché :

  • Pour Yoyo: Ce qui m'a le plus touché, c'était le monsieur qu'on a vu à la visite de la cité St Pierre. C'était un homme qui avait un bon emploi en vendée. Il était aussi diacre et avait plusieurs enfants dont un enfant handicapé (trisomie 21 je crois). Un jour, il a vu qu'on cherchait quelqu'un pour s'occuper de la cité St Pierre. Il s'est renseigné mais n'a pas senti l'envie de le faire. Deux mois plus tard, après avoir réfléchi avec sa femme et ses enfants, il a adopté un autre enfant handicapé, puis quelques années après encore un autre. Enfin, il s'est décidé à aller s'occuper de la cité St Pierre pour une paye deux fois moindre que celle qu'il avait avant!
    L'histoire de cet homme m'a touché car je trouve qu'il faut avoir beaucoup de courage pour abandonner sa place, pour aller s'occuper des gens en difficulté, et il faut en avoir encore plus pour adopter deux enfants handicapés alors qu'on en a déjà un!!!


    Pour Sangria: J'ai beaucoup aimé le sacrement du pardon qui m'a réellement "libérée". Je ne l'avais jamais ressenti autant en moi.
    Les prières près de la grotte ont été aussi des moments très forts. Avec un tel calme, la prière et les pensées pour les gens de notre entourage vivants ou décédés viennent tout naturellement et cela devient un grand bonheur.
    La joie des personnes qu'on voyait, à qui nous souriions (et un sourire est très important et peut beaucoup, je pense), à qui nous parlions très peu mais juste assez parfois.


    Pour Katy: Ce qui m'a le plus touché:
    * la solidarité et l'ambiance entre les jeunes, les malades, les accompagnateurs et les hospitaliers.
    *Le fait qu'on ne fasse aucune différence les uns avec les autres.


    Pour Clairette: Ce qui m’a le plus touché : La rencontre avec Renaud je pense. Renaud était un homme touché par une maladie. Il n’avait plus de phalanges et donc ne pouvait pas aller boire à la fontaine. Je l’ai rencontré avec Cécile et il m’a demandé si je pouvais le faire boire. C’est un moment que je n’oublierai jamais. Cet homme que je ne connaissais pas, je l’ai aidé et ça m’a rendue tellement heureuse !! Je me sentais utile à quelque chose !


    Pour Calou: Ce qui m'a le plus touché ?
    Je crois que c'est l'ambiance qui règne à Lourdes. On passe facilement de la joie au silence. La grotte est un lieu très particulier, je ne me suis jamais senti aussi bien qu'ici. On se remet en question plus facilement que dans une église. J'en ai même pleuré !
    Lourdes est extraordinaire! On perd tous nos préjugés ou soucis pour consacrer un moment particulier à notre foi, aux autres et à soi-même. Et cela fait du bien de voir d'autres jeunes de notre âge qui croient en Dieu. (Habituellement, on a trop souvent l'impression d'être seul!)





  • Nos chants préférés :

  • Pour lire nos chants préférés, cliquer sur l'image. Chants du cd "A ta rencontre". Yann-Eric Prouteau.









  • Notre album photos :









  • En conclusion:

  • QUE DU BONHEUR!!!




(Pour aller vers le plan, les chants et prières, les images et coloriages,..., ne fermez pas! Remontez juste au début de la rencontre)