dialogue, religions, monotheisme, islam, judaisme, christianisme, monotheiste, caté , idées caté , caté, catechese, catechisme, kt

Judaïsme, christianisme, islam Judaïsme, christianisme, islam

(Judaïsme, christianisme, islam )




_________________________________________________________


RELIGION:


Le mot religion vient du mot latin "religare".

Ce mot signifie RELIER.


Une religion relie. Mais elle relie qui à qui? Qui à quoi?

*Un moment important sans doute, celui où l'on commence à enterrer les morts, à leur rendre hommage.
Dans des tombes très anciennes, on retrouve des objets censés devoir être utiles au-delà de la mort.
Les premières religions relient les vivants aux morts et par eux à l'au-delà.

*Peu à peu, les humains vont passer dans l'espace du sacré, c'est à dire dans un espace qui les dépasse et à qui l'on doit le respect.
Les rites, la liturgie se développent...
Les religions deviennent liens de l'homme au mystère, au sacré, liens de l'homme à La Grandeur, chemins vers une sagesse, route vers un dieu... Les religions relient aussi les croyants entre eux.









LES RELIGIONS MONOTHEISTES.



Retrouve les trois religions monothéistes:


Pour les retrouver, trois jeux sont proposés.
-->Dans le premier jeu, trois fleurs. Lis les lettres en suivant un itinéraire en colimaçon.
-->Dans le second jeu, un long mot. Sépare les lettres par deux tirets pour découvrir trois religions.
-->Dans le troisième jeu, décode.


On trouve les noms: Islam, judaïsme et christianisme.
Ce sont les trois religions monothéistes.
Une religion monothéiste est une religion qui relie le croyant à un seul Dieu.
Une religion polythéiste relie le croyant à plusieurs dieux ou à plusieurs intermédiaires.




Liens entre les trois religions:

Avant de voir ce qui différencie les trois religions, cherchons un peu de ce qu'elles ont en commun.



*Premier jeu: "Nous croyons en un seul Dieu."
Dieu est Un, il est Saint, Créateur, Tout Puissant, Amour, Pardon.
Cette liste n'est pas exhaustive: on aurait pu ajouter de nombreux adjectifs communs aux trois religions: patient, fidèle,...
Dieu se révèle à l'homme. Il lui parle et Sa Parole accompagne le croyant: Thora, Bible, Coran.

*Second jeu: Quelques personnages bibliques en commun: Abraham, Noé, Moïse, David, Jonas.
Dans le Coran, on parle aussi de Jésus, de Marie et de certains prophètes du premier testament.
Attention! Selon que l'on soit juif, chrétien ou musulman, ces personnages n'ont pas la même importance.

*Troisième jeu: On trouve les mots prière, aumône, jeûne, amour de Dieu, amour du prochain, commandements.

*Quatrième jeu: Retrouve une ville abritant des lieux saints pour les trois religions: Jérusalem.




Quelques différences importantes:


*Dieu est "UN": Dans les trois religions monothéistes, nous croyons en Un seul Dieu, un Dieu Transcendant, qui dépasse tout ce que l'on peut imaginer... Il est Le Très Haut, Le Très Saint, Le Miséricordieux à l'infini,... Il reste proche de l'homme par Sa Parole et par Ses Dons.
....
Pour les chrétiens, Dieu est Un mais non solitaire. En Dieu, il existe un courant de vie, une communion, une relation (La Trinité: Dieu Père, Fils et Esprit, exprime tout cela). Pour comprendre un peu mieux ce Dieu de relation, repartons sur les chemins de Palestine avec Jésus.
Jésus est juif pratiquant. Comme ses frères juifs, il prie, il va à la synagogue, au temple, il fête le sabbat... Mais sa relation à Dieu est différente:

-->Sa prière est proximité, Intimité avec Dieu (il dit Abba= papa).
-->Sa vie est communion: Il se tourne vers Dieu. Il rejoint Dieu. Il s'abandonne à la Coulée de Lumière, à la Source Transfigurante. Il se laisse envahir... En Jésus donné, abandonné, Dieu passe...
Il se tourne vers les hommes. Il n'est que regard vers eux, ouverture, don, offrande: la Source peut librement s'écouler, poursuivre son chemin vers les hommes. En Jésus Offrande, Dieu se révèle...
-->Jésus vit Dieu. Jésus accueille l'Amour et le répand autour de lui. Il ne retient rien pour lui... On pourrait dire qu'il respire au rythme de Dieu, que sa respiration se calque sur celle de Dieu (l'air divin inspiré est aussitôt expiré vers la terre des hommes). Jésus homme vit Dieu; il est Fils de Dieu. Il nous invite à devenir fils et filles de Dieu en entrant dans l'Intimité divine.
"Dieu est Amour et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu et Dieu en lui." (1Jean 4)

Pour les peuples juifs et musulmans, Dieu n'a pas de Fils. Il n'est pas Relation, Communion, Intimité... On ne peut partager sa vie.
Et c'est là une différence importante avec le peuple chrétien.
Peut-être qu'une piste de dialogue interreligieux serait d'échanger autour du mot Amour... Pour les trois religions, Dieu est Amour. Mais qu'est-ce que l'Amour? Si l'Amour n'est pas donné, vit-il? Si l'Amour n'est pas élan vers l'autre, rencontre, coeur à coeur, existe-t-il encore? Si l'Amour est enfermé, s'il ne déborde pas, ne meurt-il pas?

Ci-dessous, retrouve un attribut de Dieu important pour les chrétiens:

Réponses: On retrouve le mot relation. Dieu est relation.
Père, Jésus, Fils, offrande, Esprit, prière, proche, communion.






*Les Livres: Bible hébraïque, Bible chrétienne, Coran.
-->Le peuple juif se réfère à la Bible hébraïque (Torah, Prophètes et Ecrits) et à des recueils de Loi orale (Michnad, Talmud). Ces livres sont dits inspirés par Dieu. C'est à dire qu'un auteur est poussé à écrire sous l'action de l'Esprit de Dieu mais que cet auteur reste libre de ses mots, de la façon de transmettre le message. Cet auteur reste humain avec ses richesses et ses manques.
-->Le peuple chrétien se réfère à la Bible. Dans le Premier Testament, certaines parties sont communes avec la Bible hébraïque. Le second Testament (Evangiles, Actes, Lettres, Apocalypse) est propre aux chrétiens. La Bible est écrite par des auteurs inspirés par Dieu.
-->Le peuple musulman se réfère au Coran. Au contraire de la Bible hébraïque et de la Bible chrétienne, le Coran n'est pas un livre "inspiré". c'est la Parole de Dieu qui est dictée par l'ange Gabriel au prophète Mohammed. Le mot Coran signifie "récitation".

Une grande différence donc. Pour le peuple juif et pour le peuple chrétien, Dieu se révèle dans une histoire longue, faite de multiples alliances. L'homme découvre Dieu peu à peu. Certains hommes sont poussés à écrire l'histoire de l'Alliance (on pourra penser aux évangélistes), d'autres sont ensuite poussés à faire un "tri" pour dire quelles écritures sont réellement inspirées.
Pour l'Islam, Dieu se révèle dans un livre qu'il dicte lui-même.






*L'incarnation: La Parole a été faite chair.
Depuis toujours, Dieu, par ses prophètes, parle à l'homme... La Parole est dite; elle est transmise oralement.
Avec cette Parole, Dieu accompagne l'homme... Il fait Alliance avec lui... Il l'invite aussi à entrer dans l'Alliance...

Dieu nous parle:
"Tu comptes beaucoup à mes yeux... Tu es précieux pour moi... Je t'aime...
Tu es ma fille, mon fils bien-aimé... En toi je mets tout mon amour."
Dieu nous aime! Il nous aime tels que nous sommes.
(En y pensant bien fort, nous ne pouvons que dire "Merci mon Dieu de nous aimer ainsi")
Dieu, Générosité Infinie, donne... Il donne tout, toujours et à tous! Comme le soleil donne sa lumière sans discontinuer, Dieu est Source intarissable et continue. Il rayonne vers l'homme; il pleut vers l'homme; il souffle vers l'homme...
Mais qui Le reçoit?

Jésus est ouvert; il accueille.
Jésus voit: "Il vit le ciel s'ouvrir et l'Esprit Saint descendre sur lui comme une colombe." Marc (1,10)
Jésus entend: "Une voix se fit entendre du ciel." Marc (1,11)
Jésus entend la Parole d'Amour, il se tourne vers Elle avec tout l'élan de son âme; il l'accueille... Elle pénètre sa profondeur:
"Tu es mon fils bien-aimé; je mets en toi tout mon Amour." Marc(1,11)
Jésus accueille le Don et Le laisse vivre en lui...

Le Don accueilli permet-il d'être image du Père?
Dans l'histoire d'Israël, Dieu est créateur, Origine de la vie. Il aime l'humanité. Il ne l'abandonne pas. Il l'accompagne. Il est avec elle. Il est présent et sa présence n'est pas fardeau; c'est une présence qui laisse libre, qui attend patiemment et qui pardonne...
Pour devenir image du Père, il faut se tourner vers l'humanité... et aimer comme le Père aime.
Jésus, accueil de La Parole, devient cette Parole. Il partage la Vie du Père; il La communique... Il marche vers l'humanité qu'il aime; il l'écoute; il l'accompagne; il "crée" une vie nouvelle en relevant ceux qui sont perdus; il remet debout et pardonne; il donne, il donne généreusement, il donne tout jusqu'à mourir.
Jésus est Image du Père. Il communique La Vie du père; il vit Sa Volonté. ("Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux!")
La Parole, qui jusqu'alors était écrite, devient chair. En la vie de Jésus Dieu nous parle.









LE CHRISTIANISME.



Voir en caté, dans le coin "Témoins, religions...", la séance "Le christianisme".









L'ISLAM.



Signification du mot:



Le mot islam signifie soumission à Dieu dans la paix.
Pour un musulman, cette soumission est une grâce, une source de libération, une confiance totale en l'Absolu.
Ce n'est pas du fatalisme car maints versets du Coran appellent l'homme à la responsabilité, l'incitent à la réflexion et à l'action, l'exhortent à la découverte.




Un peu d'histoire:


Vers l'an 600, la Péninsule arabe est peuplée de nomades qui sont en majorité polythéistes (quelques tribus juives et chrétiennes néanmoins). Ils ont le sens de l'hospitalité et respectent la parole donnée. C'est dans cette Arabie que naît Mohammed. La famille de Mohammed est installée depuis longtemps à La Mecque (Haut lieu de pèlerinage pour les populations polythéistes: ils viennent adorer autour de la Kaaba de nombreuses divinités.)
Vers l'âge de 40 ans, Mohammed reçoit, par l'intermédiaire de l'ange Gabriel, le message coranique: prêcher un Dieu Unique, Transcendant et Immanent, Créateur des mondes, seul Juge, Tout Puissant et Miséricordieux. C'est un appel à un monothéisme pur.
A la Mecque où il vit, Mohammed est peu suivi. La plupart des mecquois luttent contre lui. Mohammed est bientôt obligé de fuir; il gagne Médine avec quelques amis. Là, il trouve des "alliés" qui le soutiennent et lui accordent asile et protection. Cette expatriation marque le point de départ de l'ère musulmane: l'Hégire. (622)
Les dix premières années après l'Hégire, le prophète entre en action contre les mecquois: combats, victoires et défaites... En l'an 10 de l'Hégire, le prophète entre à la Mecque , y accomplit le pèlerinage et y meurt.
A sa mort, presque toute la Péninsule arabe adhère à la foi nouvelle.



Réponses: Nomades, polythéistes, pèlerinage, Mohammed, coranique, Unique, Médine, Hégire, mecquois, mourir.



Textes et personnage importants pour un musulman:



***LE CORAN:
C'est La Parole de Dieu révélée à Mohammed par l'intermédiaire de l'ange Gabriel. Le mot Coran signifie récitation ou lecture. Quand le prophète Mohammed récitait les paroles de l'ange, quelques-uns de ses compagnons les mémorisaient, d'autres les copiaient sur des morceaux de cuir, de palmes, sur des os,... Il est probable que le Prophète a dicté à des scribes au moins une partie du Coran.
Quelques années après la mort du prophète, tous ces textes furent rassemblés pour former le Coran.
Plus tard, les sourates (chapitres) furent classées par ordre de longueur décroissante à l'exception de la première sourate. Les sourates (114 en tout) totalisent 6200 versets. Les versets du Coran s'appellent signes de Dieu.
Le Coran est un livre spirituel qui appelle l'humanité à l'épanouissement et au bonheur dans l'amour d'un Dieu Un.
Le Coran régit les relations de l'homme avec Dieu, des hommes entre eux et de l'homme avec lui-même.

***LA SUNNA: ou "Tradition du Prophète".
Elle regroupe les paroles du Prophète qui évoquent sa vie et ses actions. L'ensemble de ces récits (hadith) forment La sunna.

***LE PROPHETE:
Le Coran appelle les musulmans à observer attentivement la noblesse d'âme du Prophète.
En vérité, vous avez un excellent exemple dans votre Prophète.
Par nature, Mohammed était un contemplatif. Mais il a agi en établissant une société nouvelle (changements politiques, sociaux, religieux).




L'islam: foi, dogmes et rites.


*Savoir observer la nature car dans la nature, il y a des signes pour l'homme.
L'homme possède une intelligence pour comprendre et un coeur pour l'inspirer et l'éclairer.
Si l'homme, après avoir observé, médité, réfléchi et senti, choisit le chemin de Dieu, il doit agir en fonction de ce choix.

*Dieu est unique et nul n'est égal à lui.
Il est créateur et source de toute vie.
Il est le Dieu Très Haut. Sa nature est inaccessible mais son agir se révèle.
Il est Celui qui entend et qui est proche.
Il est plus près de l'homme que ne l'est sa veine jugulaire.
Il répond à l'appel de celui qui l'invoque, s'il l'invoque...

Dieu aime ceux qui font le bien. Il est aussi celui qui pardonne; il est miséricordieux.

*Dieu parle à l'homme par l'intermédiaire de ses envoyés annonciateurs d'une bonne nouvelle. Abraham, l'ami de Dieu, est le symbole du monothéisme. Moïse, interlocuteur de Dieu, reçoit la Thora. Jésus, verbe de Dieu, montre la voie du salut. Marie, que Dieu a choisi parmi toutes les femmes, est vénérée dans la communauté musulmane.

*Il faut vouer à Dieu un culte sincère et avoir une bonne conduite à l'égard d'autrui. Pour cela le croyant doit se purifier: tâche difficile mais possible et qu'il faut toujours réitérer face aux tentations et à la faiblesse humaine. L'homme est appelé à une "lutte contre soi-même sur le chemin de Dieu."

*Objets importants pour un musulman:




*Les cinq piliers de l'islam: retrouve-les en faisant le jeu ci-dessous:



On trouvera: La profession de foi (Il n'y a qu'un seul Dieu et mohammed est son prophète), la prière (5 fois par jour), le jeûne (un mois par an tant qu'il fait jour), le pèlerinage (si possible une fois dans sa vie), l'aumône.




Après Mohammed:


Après la mort de Mohammed, une divergence d'opinion surgit à l'intérieur de la communauté musulmane. Certains pensent que la succession doit appartenir à la famille de Mohammed et soutiennent Ali, cousin et gendre du prophète. D'autres pensent que Mohammed n'ayant pas laissé de testament, il faut élire un nouveau chef (calife).
Deux tendances apparaissent peu à peu: shi'isme et sunnisme:
*Le shi'isme pense que le successeur du prophète est le dépositaire de sa connaissance ésotérique et l'interprète des sciences religieuses. Il doit donc appartenir à la famille du prophète et à ses descendants qui inspirent et guident la communauté par une meilleure compréhension de la révélation grâce à l'héritage spirituel.
*Le sunnisme considère que le successeur du Prophète est son représentant en tant que chef de la communauté. Le calife est élu, il représente le pouvoir politique: il dirige la communauté et veille à faire respecter le droit musulman (shari'a).

Le tronc commun:
Mohammed, le Coran, l'unité de Dieu, sa transcendance, le jugement dernier, les prophètes, les Ecritures, les anges...
Ils pratiquent tous l'aumône, la prière, le jeûne et ceux qui le peuvent vont en pèlerinage à la Mecque.









LE JUDAÏSME.

(Voir aussi sur le site: Abraham, Moïse,...., sabbat, synagogue,..., le repas de la Pâque)



Un peu d'histoire:


Abraham est un berger nomade. Il s'installe avec sa femme Sarah et ses parents à Ur. Son père est marchands d'idoles.
Abraham est insatisfait et se pose des questions sur le sens de la vie... Un jour, il découvre le créateur: il n'existe qu'un seul et unique Dieu, Père de l'humanité, un Dieu Transcendant et proche de l'homme. Dieu appelle l'homme à achever l'histoire par la pratique et le respect des valeurs morales.
Alors qu'Abraham vieillit, Dieu lui demande de partir. La marche d'Abraham devient marche intérieure. Abraham fait une traversée, il est surnommé "Ivri" (le traversant, le passant, l'hébreu). Le "traversant" est d'un côté de la rive, le monde est de l'autre côté. Les rives sont parallèles. Celui qui a fait la traversée doit toujours rester vigilant face à l'histoire de l'humanité. (Abraham n'a pas été appelé pour vivre une foi personnelle mais pour une vocation universelle: Dire que l'humanité toute entière est placée sous le regard d'amour de Dieu.)

**********

A travers une flamme, la voix divine se fait entendre à Moïse. Elle lui demande de libérer le peuple esclave. Le libérer physiquement mais aussi spirituellement. La libération de l'esprit est plus longue à conquérir (Les tables de la Loi sont une aide sur le chemin). Le peuple marche vers la Terre des promesses mais à la mort de Moïse, c'est seulement un peuple impressionné mais non transfiguré qui s'installe dans le pays de Canaan.
Peu à peu, les tribus se replient sur elles-mêmes. Un manque de cohésion entraîne un laisser-aller. Certains personnages, les juges, se lèvent à des moments critiques. Celui qui oeuvre le plus pour la solidarité intertribale est Samuel. La cohésion est si forte en son temps que le peuple réclame un roi.

**********

David est oint par Samuel pour jouer ce rôle d'unificateur. Il assoit fermement le service du Dieu unique.
Après lui, avec Salomon, les idées idolâtres réapparaissent. A sa mort, un schisme marque l'émergence de deux royaumes: le royaume de Juda qui reste fidèle à l'Eternel et le royaume d'Israël qui opte pour l'idolâtrie.

**********

Dans le royaume d'Israël, quelques prophètes se lèvent (Elie, Amos, Osée) pour réveiller le peuple. Mais le peuple n'écoute pas... Vers -738, le roi d'Assyrie conquiert tout le royaume d'Israël. Une grande partie de la population est déportée. Les tribus d'Israël disparaissent.

**********

Dans le royaume de Juda, le culte du Temple de Jérusalem est préservé. Mais peu à peu, le culte du dieu Baal est réintroduit (ainsi que les sacrifices humains). Des prophètes se lèvent (Isaïe, Michée, Jérémie) mais ne peuvent empêcher un déferlement des cultes païens. En -597, les troupes babyloniennes assiègent Jérusalem; le temple est détruit. Une partie de la population est déportée à Babylone.

**********

Le temple est détruit et une grande partie de la population exilée, la religion de Moïse semble avoir disparu.
Pourtant, quelques personnes maintiennent la petite flamme allumée. L'Exil va être un temps d'approfondissement de la foi. Après un long temps de déportation, la population est autorisée à rentrer et à reconstruire le temple.
Au début du premier siècle, les romains sont les maîtres de la Judée. Durant cette période, beaucoup de juifs sont déportés (début de la Diaspora-->dispersion); le temple est détruit.



Réponses: Abraham, Moïse, samuel, David, Salomon, Elie, Jérémie, Isaïe.



Images et significations:

Un texte correspond à chaque image. A toi de réunir le texte et l'image qui vont ensemble:












(Pour aller vers le plan, les chants et prières, les images et coloriages, ne fermez pas! Remontez tout simplement au début de cette rencontre).