Saint Joseph

Prévoir: Nouveaux testaments; des photos de peintures, de sculptures, de vitraux représentant Joseph.


Voir aussi en prières: Joseph. Saint Joseph.





Prier avec saint Joseph:


Cliquer sur les liens ci-dessous:


http://www.idees-cate.com/prieres/joseph.html

http://www.idees-cate.com/prieres/saintefamille.html

http://www.idees-cate.com/prieres/saintjoseph.html







Une icône.


-->L'icône que nous avons commentée: Icône des Sept Douleurs et Allégresses de Saint Joseph. Cette icône est réalisée actuellement, selon le psautier de Gough (13ème siècle). Cette icône de saint Joseph a été réalisée par une religieuse bénédictine de l'Abbaye de Notre-Dame de Fidélité de Joucques. Propriétaire de l'icône: abbaye St Joseph de Clairval (Lien: Traditions monastiques )



Quelques pistes pour commenter l'icône des sept douleurs et sept allégresses.

Sept petits tableaux dans l'icône:

En haut, L'Incarnation: Joseph est allongé; il semble triste. Son coeur est douloureux parce qu'il pense quitter Marie qui est enceinte:
"Il décida de rompre secrètement ses fiançailles." ( Matthieu 1,19).
Heuseusement, l'ange du Seigneur lui apparaît en disant: "Ne crains pas Joseph d'épouser Marie..." (Matthieu 1, 20) Joseph est soulagé.
"Lorsque je ne sais plus quel chemin prendre Seigneur, aide-moi à écouter Ton Esprit Saint, le meilleur guide."

Ensuite vers la droite, La Naissance de Jésus: On reconnaît Joseph et Marie autour de Jésus. Joseph n'a pas trouvé de place dans les auberges... Jésus est donc né dans une crèche (une mangeoire pour les animaux):
"Elle mit au monde un fils, son premier-né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'abri destiné aux voyageurs!" (Luc 2).
Joseph a vraiment dû se démener, s'affoler avant la naissance de Jésus en cherchant partout un bon abri pour que Jésus puisse naître. Maintenant, Jésus est né; tout s'est bien passé! Joseph peut le contempler et être heureux!
"Parfois, je suis inquiet, j'ai peur, je me démène en tout sens! Aide-moi Seigneur à déposer mes inquiétudes au creux de Tes Mains."

En-dessous: La Circoncision: ( La religion juive pratique la circoncision le huitième jour de la naissance.
Cette circoncision est signe de l’Alliance avec Dieu.)
"Le huitième jour après la naissance, le moment vint de circoncire l'enfant; on lui donna le nom de Jésus,
nom que l'ange avait indiqué avant que sa mère devienne enceinte." (Luc 2, 21)
Il a dû être douloureux pour Joseph de suivre la Loi (circoncire son enfant).
Mais ensuite, quelle joie pour lui de lui donner son nom et de penser que cet enfant fait pleinement partie de l'Alliance avec Dieu!
"Seigneur, parfois, il m'est difficile de suivre Ta Loi d'Amour.
Encourage-moi à toujours marcher sur ton chemin d'Amour afin que je vive vraiment ton Alliance et que je retrouve la joie!"


En bas à droite: Prophétie de Siméon: On reconnaît Siméon à gauche, Jésus, Marie et Joseph vers la droite.
Siméon dit à Marie: "Cet enfant sera un signe de Dieu auquel les gens s'opposeront...
Quand à toi Marie, la douleur te transpercera l'âme comme une épée." Luc 2, 33
Quelle souffrance pour Joseph d'entendre ces paroles de Siméon: les gens s'opposeront à Jésus; Marie souffrira!
Mais quelle espérance, quel bonheur aussi de savoir que Jésus sera un signe de Dieu, une lumière pour tous les peuples!
"Seigneur, parfois, je marche avec Toi, mais je ne suis pas compris des gens qui m'entourent et je souffre.
Donne-moi de toujours voir ta Lumière pour ne jamais désespérer!"


En bas, à gauche: Fuite en Egypte: On reconnaît Marie portant Jésus, et Joseph qui marche devant.
"Un ange apparut à Joseph: "Debout, prends avec toi l'enfant et sa mère et fuis en Egypte." Matthieu 2,13
Hérode veut faire mourir Jésus. Quelle douleur pour toi Joseph! Quelle inquiétude aussi! Pour protéger Jésus, tu dois fuir, quitter tes habitudes, tes amis, ta maison... et marcher vers l'inconnu. Mais quel bonheur de retrouver ensuite la paix!
"Seigneur, parfois, pour faire ta volonté, il faut que je me taise, que je fasse silence, que je disparaisse un temps,
ou que je quitte mes habitudes, les gens que j'aime.
Dans ma vie, Seigneur, aide-moi à bien vivre ces moments-là...
Apprends-moi la discrétion, l'humilité et donne-moi la force d'affronter la solitude et l'inconnu."


Au-dessus, Retour d'Egypte: Vie à Nazareth: "Après la mort d'Hérode, un ange du Seigneur apparut dans un rêve à Joseph:
"Debout, prends avec toi l'enfant et sa mère et retourne au pays d'Israël...........
Joseph appris qu'Archélaos avait succédé à son père; alors il eut peur de s'y rendre." Matthieu 2,19
Joseph et Marie peuvent rentrer chez eux. Mais Joseph est inquiet... Il a besoin d'être rassuré avant d'entamer le chemin.
"Seigneur, parfois, je suis bien. J'ai trouvé le calme, la paix. Et pourtant, je sais que je ne peux en rester là.
Je dois me lever, reprendre la route pour faire Ta Volonté.
Mais je doute, je manque de confiance en l'avenir, j'ai peur. Le chemin me semble rempli de dangers.
Seigneur, donne-moi le courage de me lever, enlève la crainte de mon coeur, apprends-moi la confiance pour vivre toujours en paix!


Au-dessus: Jésus perdu et retrouvé: Sur l'image, on reconnaît Jésus au Temple entouré des prêtres.
"Le 3ème jour, ils le découvrirent au Temple." Luc 2, 41
Joseph et Marie ont perdu Jésus; ils s'inquiétent, ils le cherchent...
Lorsqu'ils le retrouvent, Jésus leur dit: "Pourquoi me cherchiez-vous? Ne savez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père?"
"Seigneur, parfois, je suis inquiet pour ceux que j'aime. Chaque jour de ma vie, apprends-moi à te les confier.



Au centre du tableau, Jésus portant le rouleau sur lequel il est écrit: "Ecoute Israël, Tu aimeras Le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force... Tu aimeras ton prochain comme toi-même."
Pour compléter ce thème voir:
http://www.idees-cate.com/le_cate/commandement.html









Promenade avec Joseph à travers les Evangiles.

Les enfants chercheront, dans les chapitres 1 et 2 de Luc et Matthieu, ce qui se rapporte à Joseph. Ils noteront leurs trouvailles. On pourra compléter avec les notes ci-dessous.

(Ils ne seront pas sans se rendre compte des différences de points de vue entre les quatre évangélistes. Marc ne parle pas de Joseph et Jean très peu. Pour Matthieu, Joseph écoute Dieu; il se lève, agit, mène, conduit. Pour Luc, Joseph ne comprend pas toujours Jésus...).

  1. Matthieu :
    • Chez Matthieu nous apprenons que Joseph est descendant du roi David (Mt1,1), (Mt 1,20), qu'il est l'époux de Marie (Mt 1,16), que c'est un homme droit (Mt 1,19), que l'Ange du Seigneur (Dieu) lui apparaît en rêve (Mt 1,20), (Mt 2,13), (Mt 2,19), que c'est lui qui donne son nom à Jésus (Mt 1,21), (Mt 1,25), qu'il écoute Dieu (Mt 1,24), qu'il se lève (Mt 2,21) et qu'il agit en protégeant, quitte à abandonner beaucoup -village, famille, pays-, qu'il fait la volonté de Dieu (Mt 2,14), (Mt 2,20), qu'il s'établit dans la ville de Nazareth (seulement après le retour d'Egypte) (Mt 2,23), qu'il est charpentier (Mt 13, 55)...
    • Petit bilan :
    • Pour Matthieu, Joseph est un personnage important. Il est ouvert à Dieu et se laisse guider par Lui (apparition, songes). En Joseph, Dieu est déjà à l'oeuvre...

      Pour Matthieu, Joseph est le père de l'enfant (Jésus est descendant de David par Joseph ; les gens du village connaissent Jésus comme étant le fils du charpentier (Mt 13,55)), mais il ne l'est pas pleinement («Marie se trouva enceinte par l'action du Saint-Esprit»(Mt 1,18)). En une phrase, on apprend les limites de toutes maternités ou paternités humaines... Aucun père, aucune mère ne pourra remplir d'Amour - à le faire déborder vers le monde - le coeur de son enfant. Il leur faudra, pour cela, l'aide de l'Eternel!

      En tant que père, Joseph va donner le nom à l'enfant (Mt 1,21), le protéger, choisir le lieu de vie (Mt 2,23), aider cet enfant à grandir, lui apprendre un métier, l'accompagner un temps sur le chemin qui conduit à La Vie, puis, sachant que son oeuvre est faite, l'abandonner à des Mains plus Grandes, lui demeurant dans l'anonymat. (Une fois que Jésus part sur les chemins de Dieu, on n'entend plus parler de Joseph (quand la famille de Jésus cherche à lui parler, Joseph est absent (Mt 12,46)))

      Joseph est donc un accompagnateur : il montre un Beau chemin, il échange, partage, apprend beaucoup de son enfant et sait, lorsqu'il le faut, s'éteindre. Selon Matthieu, c'est lui qui mène Jésus de Bethléem en Egypte (pour échapper à la mort) et d'Egypte à Nazareth (Jésus refait le trajet de Moïse : pharaon tue tous les nouveaux-nés et Moïse doit quitter ses origines : famille et peuple ; puis Moïse sort d'Egypte, abandonne la vie "morte" pour se tourner vers la Pleine Vie). Joseph guide son enfant afin qu'il "traverse la mer"(nouvel exode)... et qu'il atteigne la "Terre de Dieu"... Matthieu aime à parler voyages lorsqu'il veut dire quelque chose de fort!

  2. Marc :
  3. Chez Marc, le nom de Joseph n'est pas mentionné une seule fois. C'est le grand absent du récit.

    Est-il mort? Est-il indifférent à ce qui se passe? Ou s'étant lui-même abandonné au Grand Mystère comprend-t-il mieux Jésus que le reste de la famille ne le fait. (Mc 3,21)? (Le comprenant, il le laisse marcher à sa manière vers Dieu...) ; (Matthieu dans son récit d'enfance nous décrit cet homme de foi abandonné à la volonté divine).

  4. Luc :
    • Chez Luc nous apprenons que Joseph est descendant du roi David (Lc1,27), qu'il est fiancé à Marie (Lc 1,27), qu'il habite Nazareth (avant la naissance de Jésus) (Lc 2,4), qu'il suit la "loi" des hommes (déplacement pour le rescencement)(Lc 2,5), qu'il rencontre des bergers (Lc 2,16), (chez Matthieu, on ne parle pas de Joseph lors de la visite des mages ; chez Luc, il est là pour accueillir les bergers... Tout ceci veut peut-être nous dépeindre la simplicité, l'humilité de Joseph ??), qu'il suit la Loi de Dieu(Lc 2,22,23,24), qu'il s'étonne de ce qu'on dit de Jésus (Lc 2,33) (chez Luc, Joseph n'a pas eu de songes, d'apparitions en rêve de l'Ange du Seigneur), qu'il vit à Nazareth et que chaque année il va à Jérusalem pour la fête de la Pâque (Lc 2,41), qu'il n'a pas toujours les yeux sur Jésus et qu'il lui fait confiance (il le cherche au bout d'une journée de marche) (Lc 2,43,44), qu'il ne le comprend pas toujours (Lc 2,50) et qu'il sait s'inquiéter (Lc 2,48), qu'il est , pour les villageois, le père de Jésus (Lc 3,23), (Lc 4,22).
    • Petit plus :
    • L'épisode de Jésus à douze ans au temple nous dit que Joseph et Marie ont montré le chemin de Dieu à leur enfant (ils l'emmènent avec eux à Jérusalem... Jérusalem, ville lumière, ville vers laquelle tous les juifs montent parce que s'y rendre, c'est se déplacer vers Dieu, lui offrir du temps, de l'espace). Mais Jésus ne se contente pas du temps d'une fête pour être avec Dieu! Lorsque ses parents redescendent, quittent la lumière, repartent vers leurs activités, leur famille, leur village, Jésus, lui, reste dans l'intimité, la proximité (Lc 2,43) et Marie et Joseph ne s'en aperçoivent pas. Il va leur falloir marcher et chercher longtemps avant de le découvrir (de trouver ce qui leur était encore caché), le troisième jour (jour de résurrection), dans le temple (lieu où l'on s'offre à Dieu)...

  5. Jean :
  6. Pour Jean, Joseph est connu pour être père de Jésus : «N'est-ce pas Jésus, le fils de Joseph? Nous connaissons bien son père et sa mère» (Jn 6,42) «Celui dont parlent Moïse et les prophètes, c'est Jésus, le fils de Joseph de Nazareth» (Jn 1,45)









Discussion.

«Des différences qui ne doivent pas nous arrêter!»



*Les évangélistes ne racontent pas tout à fait la même chose.

Ex : Pour Matthieu, Joseph a choisi d'habiter Nazareth après la naissance de Jésus. Pour Luc, il y habitait avant.
Pour Matthieu, l'ange du Seigneur apparaît 3 fois à Joseph. Pour Luc, c'est à Marie qu'il apparaît.
Pour Matthieu, des savants viennent voir le nouveau-né et Marie (Joseph n'est pas cité). Pour Luc, se sont des bergers qui se déplacent (Joseph est présent)...


*Pour nous aujourd'hui, ces différences sont une chance, une richesse... Elles nous invitent à réfléchir...

Pour Dieu, qui n'est qu'Amour, peu importe que l'on soit de Nazareth, de Bethléem, de Paris,... , de la terre d'Israël, d'Orient, ou d'Egypte,... ; peu importe que l'on soit homme ou femme, pauvre berger ou savant, ... Il ne faut pas s'arrêter à tout cela!. L'essentiel, c'est que notre coeur, notre esprit, notre corps soient grands ouverts pour accueillir L'Amour, grands ouverts pour Le laisser nous transformer, afin que nous devenions un peu image de Cet Amour Merveilleux!

Dieu peut naître en tous ! Dieu peut vivre en l'homme... Mais qui Le laisse vivre et pour combien de temps? Et quand Il vit, comment raconter aux hommes l'histoire de Sa Présence?

La Bible, (rappelons-nous Abraham, Moïse, ... Isaïe...) avec ses mots qui ne peuvent pas tout dire, essaie de nous parler de Ce Souffle de Dieu qui habite les êtres. Matthieu, Marc, Luc et Jean s'y sont essayés aussi, chacun à leur façon. Matthieu a choisi de commencer son évangile en insistant sur Joseph, Luc a mis en valeur Marie, Marc nous parle de Jean-Baptiste et Jean n'oublie pas l'Origine, le commencement de toutes Créations : Dieu qui donne la Vie à ceux qui l'accueillent, Vie qui peut devenir Lumière pour les hommes.









Les artistes eux aussi ont leur opinion.

(On pourra photographier le Joseph de l'église locale ou encourager les artistes en herbe à peindre.)



Joseph a l'air préoccupé; il semble pensif devant sa responsabilité nouvelle.
Il porte la lumière et veille à ce qu'elle ne s'éteigne pas. Il a un rôle protecteur... (Eglise de Chambéry)






Joseph porte Jésus et ses bras ne sont pas une prison pour lui, mais un soutien, une aide.
Joseph et Jésus semblent être habillés du même vêtement. Le vêtement, dans l'antiquité, est le symbole de la personne même. On dirait que Joseph et Jésus se comprennent dans leur profondeur, dans leur intimité...
Le regard dit l'amour, la confiance, et la tendresse aussi. (Eglise de Vouvant)




Jésus dort paisiblement, il est abandonné entre les bras de Joseph, il a confiance.
Joseph porte l'enfant avec tendresse et le présente au monde. Son regard est doux, humble, pensif. On sent qu'il est lui même abandonné à plus grand. L'enfant est tout contre son coeur. Joseph porte un trésor. (Eglise de Pétosse)




Joseph sourit. C'est qu'il est heureux! Le bâton indique qu'il marche... Jésus le regarde en souriant : il lui fait confiance. Il garde avec bonheur sa main dans la sienne.
La lumière part de ces deux mains qui se rejoignent ; et si c'était cela le chemin du bonheur : faire confiance ! Encore faut-il savoir à qui faire confiance...

Joseph a le regard qui porte loin... vers l'Infini?


(Pour aller au plan, au forum, en "images et coloriages", "chants et prières",..., ne fermez pas! Remontez juste au début de ce chapitre)