jonas, caté , idées caté , caté, catechese, catechisme

Jonas Jonas

jonas

LE PROPHETE JONAS:











Lien pour trouver un DVD: http://biblanim.fr
(PS: Nous n'avons pas vu le DVD)









Le livre de Jonas diffère de tous les autres écrits prophétiques. Il ne raconte pas la vie d'un prophète ayant existé (le vrai prophète est celui qui raconte l'histoire) mais la vie d'un prophète imaginaire qui se dérobe à la mission que Dieu lui confie.
Comme nous l'avons vu dans "les généralités", le prophète se sent appelé; il se lève et marche avec Dieu vers les hommes. Il est souvent incompris, rejeté, méprisé, enfermé parce que ses mots vont trop loin...
Dans le conte de Jonas, tout semble inversé: le prophète entend l'appel divin , il se lève et fuit Dieu. Il rejette la mission qu'Il lui confie et s'enferme dans l'obscurité. L'Amour de Dieu va vraiment trop loin!

Etudier Jonas, c'est se rendre compte que le prophète est humain. Il peut lui-même se sentir dépassé par la transcendance de L'Amour Divin. Il peut savoir que "Dieu est un Dieu de pitié et de tendresse, lent à la colère, riche en grâce et se repentant du mal" (4,2) et refuser de marcher pour ce Dieu trop bon ou ne plus réussir à le suivre sur tous Ses chemins.
Etudier Jonas, c'est aussi se rendre compte que Dieu connaît l'âme humaine, véritable sous-bois riche en zones d'ombre et de lumière... Dieu connaît l'âme humaine et Il la laisse libre. Toutefois, Il ne l'oublie pas, Il ne l'abandonne pas! Il l'accompagne parfois discrètement, d'autres fois plus visiblement.
Etudier Jonas, c'est encore se rendre compte que L'Amour divin dépasse tout ce que l'on peut imaginer: Il est le Dieu miséricordieux à l'infini! Il aime le païen autant que le prophète, Il aime l'étranger autant qu'Israël son serviteur, il aime l'athée autant que le croyant.

Ce conte est visiblement écrit pour attirer: le pays d'enfance est très présent avec ses animaux, le merveilleux, les multiples coloris (changements d'humeur de Jonas, tempête et calme de la mer, foisonnement des dieux marins, la lumière et l'ombre qui semblent jouer à cache-cache), l'humour (les marins sont plus pieux que Jonas, les païens se convertissent illico,...).

Ce petit conte ou cette parabole nous permet aussi de percevoir les différents genres littéraires de la Bible.

Jonas: Un très beau texte pour aujourd'hui et pour toutes les vies...



_____________________________________________________________

*Prévoir: photocopies des textes étudiés et des jeux, colle, ciseaux. Pour le porte crayons: une petite boîte de conserve et une feuille de dessin (8 sur 28cm) par enfant, de la colle et des crayons.
*Si vous avez étudié: "Découvrir la Bible" et créé le panneau, n'oubliez pas de rajouter les noms de Jonas et de Ninive dans l'enveloppe correspondante.


_____________________________________________________________




PREMIER TEMPS: POUR LES PLUS JEUNES.



En quelques images:


Raconter l'histoire de Jonas, puis donner les images ci-dessous dans le désordre.




Chacun reconstituera l'histoire et pourra ensuite légender.
(Un exemple: Dans le beau pays d'Israël, Jonas était prophète.
Un jour, Dieu lui demanda d'aller à Ninive.
Jonas préféra s'enfuir.
Il embarqua sur un navire et s'endormit.
Une tempête se leva; les marins affolés réveillèrent Jonas.
Puis, ils le jetèrent à l'eau.
Un poisson engloutit Jonas.
Dans le ventre de l'animal, celui-ci se mit à prier Dieu.
Le poisson déposa Jonas sur le rivage.
Jonas se rendit à Ninive pour convertir les habitants.
Les gens de Ninive décidèrent de changer de vie.
Jonas se fâcha et partit à l'est de la ville.
Dieu fit pousser un ricin pour donner de l'ombre à Jonas. Celui-ci fut très content.
Mais le ricin mourut et Jonas se fâcha de nouveau.
Dieu parla alors à Jonas du ricin et des habitants de Ninive.
Il voulait lui faire comprendre que les humains comptaient vraiment à ses yeux.)


Discussion: On pourra relire les notes du second et troisième temps.

Le Dieu de Jonas:


Dans le cadre ci-dessous, chacun écrira ce qu'il a retenu. Décorer ensuite le pourtour.



Notre exemple:



Création d'une boîte à crayons:


Prévoir:
*Une petite boîte de conserve par enfant.
*Une feuille de dessin (8cm de haut; 28 cm de long) par enfant.
*Crayons, colles.

Créer:
*Sur la feuille de dessin, chacun dessinera ce qui l'a marqué dans le conte (Jonas disant "non" à Dieu <-> Dieu laisse l'homme libre. Jonas et son indifférence dans la tempête <-> Nos vies sont souvent sommeil; il ne faut pas oublier de se réveiller! Jonas dans la solitude et l'obscurité <-> Même au plus profond de nos nuits, nous ne sommes jamais seuls. Jonas et le ricin <-> Parfois, il est plus facile d'aimer un arbre qu'un humain. Mais Dieu nous demande d'aimer l'homme......)
*Coller la feuille autour de la boîte de conserve.
*Essayer de trouver une courte phrase mettant en relation le dessin créé et Dieu agissant dans nos vies. L'enfant se souviendra ainsi, en rangeant ses crayons, non seulement de Jonas mais aussi d'une petite phrase qui pourra être importante pour sa vie de tous les jours.

Exemple:



En voyant ce porte crayons, on pourrait dire: "Dans les moments sombres de notre vie, Dieu est toujours là, Il nous propose son aide." ou "Dieu est le Dieu de la Vie, de la Rencontre; Il nous pousse à sortir de notre enfermement pour marcher vers les autres."





SECOND TEMPS: JONAS, PREMIERE PARTIE.



Prends le temps de t'arrêter... Lis ou écoute ce très joli conte...

(Pour avoir l'intégralité du texte, voir Jonas 1 et 2)






Chacun raconte l'histoire à sa façon.

Quelques pistes pour réfléchir:



*Le conte de Jonas commence comme un vrai récit d'appel: "La Parole fut adressée à Jonas", "Lève-toi, va et dis!". Ceci nous invite à ne pas prendre ce conte à la légère, à y chercher ce qu'il nous dit d'important sur Dieu, les prophètes, les humains,...
*L'appel de Jonas est un appel différent de celui des autres prophètes. En effet, dans la Bible les prophètes sont appelés et envoyés vers le peuple d'Israël. Jonas est le premier prophète à être envoyé vers une ville païenne pour convertir ses habitants (->Ceci indique une volonté d'ouverture de l'auteur: le Dieu du peuple juif n'est pas réservé au peuple juif).
*Ninive...: la vraie Ninive a été détruite en 612 avant JC. Lorsque le conte est écrit (sans doute deux siècles après la destruction de Ninive), elle n'est plus qu'un lointain souvenir! Elle reste cependant connue, dans la mémoire d'Israël, comme étant la capitale de l'Assyrie (le pays ennemi, l'oppresseur). Elle reste l'exemple parfait de la ville éloignée de Dieu (elle est symbole du paganisme) et ses habitants sont considérés comme de grands pécheurs, méchants et cruels . Le prophète Nahum s'était demandé: "Ninive, qui la prendrait en pitié?"(3,7)
*Jonas se lève mais il se lève pour refuser sa mission. C'est le premier prophète à dire "non" lorsqu'il entend la Parole de Dieu, le premier à partir à l'autre bout de Dieu. (Le texte parle de "Tarsis", "l'autre bout du monde", loin de Yahvé). A partir de ce moment là, Jonas entame une descente (le texte insiste: descente à Joppé, descente au fond du bateau, plongée dans la mer qui est pour les hébreux le domaine de l'obscurité, du mal et de la mort.)
*Jonas a choisi! Il préfère se séparer de Dieu et du monde des hommes et s'enfermer dans l'oubli et dans l'indifférence (son sommeil au fond du bateau nous le dit). Jonas quitte La Vie Pleine, le Royaume de la Paix et de la Lumière pour s'enfoncer dans la tempête, l'obscurité et la solitude (le fond du bateau). "Ne plus être", pour personne, voilà ce qu'il désire. Jonas préfère la mort à la Vie.
*Les marins, dans le domaine symbolique, représentent le monde païen (domaine de la mer-> domaine du mal et de la mort). Lorsque Jonas se lève et fuit, on peut penser qu'il refuse sa mission parce qu'il méprise ou parce qu'il a peur du monde païen, de l'étranger. Or, lorsqu'il fuit Dieu, c'est vers ce monde qu'il se dirige, c'est chez lui qu'il trouve refuge. A ce niveau du conte, on sait déjà que ce n'est pas le païen qui fait fuir Jonas...
*Retrouver Jonas "dans le même bateau" que des païens nous dit d'avance que Jonas va avoir à vivre la même aventure. Les païens doivent se convertir... Sont-ils les seuls?
*Les marins sont peut-être païens (ils ne croient pas au Dieu d'Israël) mais ce sont des hommes pieux: dans la tempête chacun crie vers son dieu; le chef d'équipage n'hésite pas à réveiller Jonas en lui ordonnant: "Qu'as-tu à dormir? Lève-toi, crie vers ton Dieu!"; les marins sont horrifiés lorsqu'ils apprennent que Jonas fuit son Dieu; lorsque la tempête s'apaise les marins sont saisis d'une grande crainte de Yahvé (dans le premier Testament, la crainte devant Yahvé dit le respect, l'admiration, la sensation d'être devant La Transcendance) et ils lui offrent un sacrifice.
*Les marins jettent Jonas à la mer parce que celui-ci leur avait dit: "Prenez-moi et jetez-moi à la mer, et la mer s'apaisera pour vous!"
*Dieu: Il appelle Jonas et le laisse libre de répondre à son appel. Lorsque Jonas répond "non", Dieu ne se vexe pas, il ne se détourne pas, il n'abandonne pas Jonas! Il attend seulement patiemment son retour et lui envoie même de l'aide (sous la forme du poisson) pour le protéger d'une mort certaine (L'auteur du conte en profite pour énumérer quelques situations qui peuvent aider l'homme à retourner vers Dieu: la tempête, les moments difficiles de la vie; la peur, les cris des "autres"; l'appel insistant d'une autre personne ou d'un groupe de personnes; ce que l'on peut appeler le hasard; les efforts des autres pour nous; le rejet, l'exclusion, la solitude, l'obscurité)
* Jonas est un prophète têtu! Dans la tempête, il ne bouge pas; il dort. Lorsque son entourage a peur, qu'il se démène et qu'il crie, Jonas dort encore, comme indifférent! On vient le réveiller, on le secoue, on lui rappelle sa responsabilité et son Dieu: qu'importe pour lui! Le hasard l'appelle encore : il n'entend rien! Jonas a vraiment choisi de partir à l'autre bout de Dieu! Son choix de fuir se termine par un enfermement de sa vie (Jonas se retrouve dans le ventre du poisson). Jonas n'est pas mort mais il ne vit plus vraiment. Il a perdu sa liberté, il est comme emmuré seul dans l'obscurité. Il lui faudra du temps -trois jours et trois nuits= le temps d'une résurrection-, la solitude et l'obscurité -propices à la réflexion et à la prière- pour renouer une relation avec Dieu:
"Des entrailles du poisson, Jonas pria Yahvé, son Dieu."

*Pour ceux qui connaissent l'histoire du fils prodigue, on pourra faire le parallèle : le fils part loin de son père, "à l'autre bout de son père". Le père le laisse libre de son choix. A partir de la séparation, le fils entame une "descente": il perd peu à peu tout ce qu'il possède, personne ne lui donne plus rien, il finit par garder les cochons (animal impur pour le peuple juif). Du fond de sa solitude et de sa détresse, il réfléchit. Il se souvient de son père qui lui donnait tout gratuitement. Pendant ce temps, son père attend, patiemment...

*La "nuit" (tempête de nos vies, solitude, obscurité,...), révélatrice de notre pauvreté, peut guérir; elle peut se déchirer et ouvrir sur La Lumière.



Discussion: Et toi, quand te tournes-tu plus facilement vers Dieu?

*Lorsque tout va mal dans ta vie?
*Lorsque tu te sens très heureux?
*Lorsque tu t'émerveilles: amour de tes parents, beauté de la création, musique, art, geste d'amitié,...?
*Lorsque tu te retrouves en communion avec d'autres?
*Lorsque tu es seul?
*La nuit?
*..................



Barre ce qui est faux::




Textes à trous:



Réponses: Jonas, bout, monde, Dieu, navire, endormit, tempête, réveiller, sort, Jonas, Dieu, horrifiés, jetèrent, poisson, prier.



Trouve les phrases qui disent Dieu et celles qui parlent de jonas:





Mots croisés:



1- C'est le nom du prophète.
2- C'est la ville vers laquelle il doit marcher.
3- Synonyme de bateau.
4- Elle se lève sur la mer. Elle est parfois très violente.
5- Personne qui s'occupe des bateaux. Synonyme de matelot.
6- Les matelots prennent --------- et crient vers leur dieu.
7- Qui dort. On dit que Jonas est ------------ au fond du bateau.
8- L'équipage décide de tirer au ------------
9- Ce que font finalement les marins avec Jonas. Ils le ---------- à l'eau.
10- Etendue d'eau salée.
11- Synonyme de s'adoucit, revient au calme: s'----------
12- Il engloutit Jonas.
13- Ce que fait Jonas dans les entrailles du poisson: il---------
14- Le poisson y dépose Jonas: sur le----------
15- Dans la Bible, on raconte son histoire; il est entouré de très nombreux animaux; comme Jonas et comme Moïse, il est sauvé des eaux.
16- "Roi" en désordre.

Réponses: Jonas, Ninive, navire, tempête, marin, peur, endormi, sort, jettent, mer, apaise, poisson, prie, rivage, Noé, ori.



Essaie d'imaginer la fin de l'histoire.

(La première rencontre peut s'achever à ce niveau.)






TROISIEME TEMPS: JONAS, SECONDE PARTIE.

(Jonas 3)





Qu'avons-nous retenu? Discussion.

Quelques pistes pour réfléchir:


*Dieu est patient, persévérant dans sa confiance en l'homme (face au refus de l'homme, il attend tout en restant discrètement présent). Sa foi en l'homme semble inusable, infinie.
Dieu donne du temps à l'homme (ici à Ninive mais peut-être encore plus à Jonas), il sait le lent cheminement du coeur humain.

*Le nombre 40 est un nombre symbolique. Il indique un temps de maturation, une période nécessaire de réflexion, de remise en question (avec ses chutes et ses grandes enjambées) sous le regard de Dieu avant la création d'un Homme nouveau.
->Noé: il pleut pendant quarante jours et quarante nuits autour de l'arche de Noé. La durée est symbolique; elle aboutit bien à la création d'une Vie Nouvelle (pendant cette période toute trace de mal est effacée de la terre, tout péché est détruit).
->Moïse et son peuple: Le peuple erre 40 années dans le désert. Il ne s'agit pas de 40 jours mais de 40 années; il ne s'agit pas de rester dans son cocon mais de traverser le désert. Les 40 années dans le désert nous disent la difficulté de ce chemin de conversion: il y aura les bonnes intentions et l'espérance fabuleuse du début du chemin, puis le doute, le retour en arrière, l'impression d'être incapable, la reprise du chemin, de nombreux abandons nécessaires, une dénudation progressive,... tout cela avec la prière et la parole de Dieu comme compagnes.... La longue marche dans le désert aboutit à la naissance d'un Peuple Nouveau.
->Jésus passe 40 jours dans le désert: ce temps symbolique représente tous ses moments de combat, de lutte contre les tentations; ses instants de découragement parfois si difficiles à surmonter. Pour toujours avancer, Jésus se laisse guider par La Parole et par la prière. On reconnaît en lui Un Homme Nouveau.
->Le Carême: 40 jours pour se convertir, pour changer de vie avant de voir l'éclat de la Résurrection. Le temps de Carême nous invite à devenir des Etres Nouveaux à l'image de Jésus.
->Ninive a aussi du temps pour se convertir, pour changer de vie. Yahvé laisse du temps à l'homme.

*Notre Jonas, homme de paix ( le sens hébreux de Jonas = "la colombe" ), a encore bien du chemin à parcourir. Son "vol" semble plutôt lourd. Au fond de lui, il ne croit pas (ou plutôt: n'espère pas) en la conversion de Ninive. On l'entend dire: "Encore 40 jours et Ninive sera détruite."
Pour lui, c'est certain! Ninive ne sortira pas grandie du temps de conversion; elle ne fera pas un pas vers l'Eternel; elle ne laissera pas Le Coeur de Dieu habiter son coeur; elle détruira elle-même l'embryon divin. (Bien préciser que Dieu ne détruira jamais Ninive; Dieu ne veut pas la mort de l'humain, c'est le Dieu de la vie! Mais Ninive, d'elle même, pourra ne jamais marcher vers Dieu; elle pourra Le refuser. Ce sera pour elle la destruction du germe de La Vie Pleine, la destruction de Ninive La Grande.)

*La conversion des Ninivites est très rapide; elle ne rencontre pas d'obstacles. Les païens sont parfois plus prompts à la conversion que les croyants. Dans le texte original, noter que le roi s'assied sur la cendre. C'est une manière pour lui de se reconnaître pécheur et de demander pardon à Dieu. La fête du mercredi des cendres trouve son origine dans le premier Testament. Le mercredi des cendres est le premier jour d'une période de conversion (Carême) de 40 jours. Au cours de la célébration, le prêtre marque les mains ou le front du fidèle d'un peu de cendres.

*La réaction de Jonas peut surprendre: il est dépité, fâché. Yahvé l'avait envoyé convertir Ninive; il a accompli sa mission; il s'en trouve malheureux, blessé dans son amour propre.
Ici, on apprend la vraie raison du premier refus de Jonas: dès le début, il savait que Dieu pardonnerait aux Ninivites. Il savait que L'Eternel envelopperait de Ses bras de tendresse ce peuple haïssable, il savait qu'Il le soulèverait tout contre sa joue et qu'Il le bercerait. Et cela le prophète ne le désirait pas, ne le supportait pas. C'est donc pour cette raison qu'il ne voulait pas répondre à l'appel du Seigneur.
Jonas était bien avec "son" Dieu mais il n'avait pas envie de Le partager. Pourquoi d'autres auraient-ils l'occasion de se convertir à ce Dieu magnifique? Pourquoi d'autres pourraient-ils savoir qu'ils sont aimés de Cet Amour? Jonas veut rester l'élu, l'aimé, le seul.
Comme un enfant trop gâté, il se fâche et il boude. Aujourd'hui, il préfère mourir! ( Il a l'impression que partager Cet Amour Fabuleux, c'est être moins aimé. C'est qu'il ne connaît pas encore La Puissance colossale de L'Amour divin: Cette Puissance qui peut donner des Trésors Inépuisables d'Amour à tous.)

*On pourra encore faire un lien avec l'enfant prodigue: la réaction du fils aîné, lorsqu'il voit son frère revenir et être accueilli à bras ouverts par le père, est la même que celle de Jonas. Le fils est en colère; il se fâche; il fuit la fête. Alors le père sort à sa rencontre et lui parle.
Jonas et le fils sont tous deux jaloux de l'Amour que Dieu (ou le père) porte à ceux qui sont partis loin de lui.

*Noter tout de même que Jonas a fait du chemin: il avance sur le chemin de la conversion, sur le chemin du changement de vie. Petit à petit, il reconnaît ce qui l'a vraiment poussé à dire "non" à L'Eternel. Sa relation à Dieu était un peu égoïste, possessive; il n'avait pas envie de donner une chance à Ninive, il n'avait pas envie qu'elle se convertisse, qu'elle se rapproche du Coeur divin. Il voulait garder Dieu pour lui. Aujourd'hui, il a l'impression de perdre un privilège: celui d'être L'aimé de Dieu. (Les enfants peuvent comprendre aisément cela-> Faire le rapprochement avec la vie: quand vient un petit frère ou une petite soeur, on a parfois envie de le rejeter parce qu'on a peur de perdre l'amour de ses parents. Parfois, lorsqu'on a un(e) ami(e), notre amitié est exclusive, fermée; on n'a pas envie de la partager avec une autre personne. Lorsque nos parents s'occupent un peu plus d'un frère ou d'une soeur, on a l'impression d'être délaissé. Lorsqu'on est bien avec un groupe de personnes, on a parfois du mal à accueillir une autre personne dans cette harmonie; on ne désire pas vraiment partager ce bonheur, on ne désire pas que d'autres en profitent.)

*Jonas sort de Ninive et s'assoit à l'est de la ville. L'est, le lieu d'espérance, l'endroit où le soleil se lève, où la lumière grandit chaque matin, où le jour nouveau commence.
Non! Jonas n'est pas "mort"... Il peut changer de vie, il peut ressusciter, il peut devenir Un Homme Nouveau.
On pourra rappeler le passage de la mer rouge qui se fait d'ouest en est. Aller vers l'est, c'est sortir de l'esclavage (et l'égoïsme, la possessivité sont esclavages); c'est quitter le domaine de la mort, de l'obscurité, du péché pour marcher vers une vie plus riche, plus proche de Dieu. Aller vers l'est, c'est marcher vers une Création Nouvelle.

*Jonas marche vers l'est, puis il s'assoit à l'ombre. On ressent deux mouvements contraires. Jonas a envie de grandir, il a envie que La Lumière illumine sa vie, il a envie de La laisser s'épanouir en lui, il a envie de Vivre Pleinement avec L'Amour, mais il a aussi envie de se mettre à l'ombre, de se cacher, de voir sans être vu. Peut-être a-t-il un peu honte? Peut-être se sent-il oublié, délaissé? Peut-être garde-t-il en lui la secrète espérance que L'Eternel va changer d'avis? Peut-être qu'une noire jalousie le dévore encore? Peut-être voit-il aujourd'hui le long chemin qui lui reste à parcourir et qu'un découragement s'empare de lui (il s'assoit)? Où peut-être se rend-il compte aujourd'hui que malgré une vie entière passée non loin de Yahvé, il ne sait toujours pas aimer... Son coeur n'est pas tout à fait prêt à aimer comme Yahvé le lui demande...

*L'Eternel n'oublie pas Jonas. Il voit sa souffrance, il voit son mal et désire l'en délivrer. Mais comment aider Jonas?
Tout lui donner, c'est encore le confiner dans un amour possessif, peu ouvert aux autres. C'est l'endormir dans une suffisance alors qu'il n'est pas encore arrivé au bout du chemin de L'Amour, alors qu'il n'a fait que l'effleurer (Il a reçu mais qu'a-t-il partagé? A-t-il véritablement fait un pas vers l'amour? A-t-il changé de vie? A-t-il compris qu' aimer, ce n'est pas se tourner seulement vers nos semblables, c'est aussi marcher vers ceux qui ne nous ressemblent pas, vers celles qui semblent peu "aimables". C'est donc se remettre en question, se dépasser. )...
Ne rien lui donner, c'est peut-être l'enfermer dans la désespérance, dans son envie de disparaître. Alors, que faire??
Dieu choisit de donner à Jonas l'ombre qu'il désire. Jonas reçoit et retrouve le sourire. Il est heureux; il compte toujours aux yeux de Dieu; il peut vivre avec Lui, "à l'ombre" (Comment comprendre le mot "ombre"? A l'ombre de qui? Peut-être Dieu permet-il à Jonas de vivre pour un temps à l'ombre de La Pleine Lumière, à l'ombre de Celle qui éblouit, de Celle devant laquelle on ne peut que s'incliner, La Clarté devant laquelle on ne peut que dire OUI, celle qui jette vers les hommes? Jonas a choisi Dieu mais non pleinement. Non de "tout son coeur, de toute son âme, de toute sa force, de tout son corps, de toute sa vie". Il a choisi Dieu pour lui-même, pour être bien, pour être heureux et non pour Le partager. Il vit à l'ombre, sur le rivage, à la lisière de Dieu, sans véritablement trop s'engager, sans véritablement se donner).
Mais Dieu choisit aussi de faire réfléchir Jonas, de le faire avancer. L'ombre n'est donnée que pour un temps parce que Vivre à l'ombre (même à l'ombre de Dieu) n'est pas vivre Pleinement! Lorsque le ricin meurt, lorsque l'ombre disparaît, que le Soleil se lève, qu'Il brûle, qu'Il darde le prophète de Ses rayons, on s'aperçoit que Jonas n'est pas tout à fait guéri; il veut encore mourir! Mourir pour être en Dieu sans avoir fait l'effort de propager Cet Amour, sans avoir fait l'effort d'aimer.
Jonas veut mourir, alors Dieu lui parle pour l'aider à comprendre. Jonas a reçu la Parole et le don de Dieu depuis fort longtemps généreusement et gratuitement. Lorsqu'il s'est détourné de l'Eternel, lorsqu'il lui a dit "non", le Dieu au coeur de mère, le Dieu miséricordieux, a eu pitié de lui. Il l'a secouru dans sa détresse. Lorsque Jonas s'est enfermé dans son égoïsme, dans sa jalousie, Il ne l'a pas abandonné pour autant. Il lui a donné, pour un temps, ce qu'il désirait.
Jonas a été comblé... Tout ce qu'il a reçu, il l'a obtenu gracieusement.

Pourquoi Jonas aurait-il plus de droit au "don" ou à la Parole que 120000 personnes ignorantes qui n'ont jamais eu l'occasion de connaître Yahvé?
Pourquoi l'Eternel ne serait-il pas en peine pour Ninive, ses habitants et tous ses animaux?
Pourquoi L'Eternel n'aurait-il pas la possibilité de Se dire à ceux qui ne Le connaissent pas?


*La mort préférable à la vie? Jonas se contredit un peu dans le conte. Il pense que la mort est préférable à la vie; pourtant il se fâche, il est peiné lorsque le ricin meurt.




Discussion: Es-tu facilement jaloux de l'amour qui circule autour de toi?


( De l'amour que se portent tes parents, de l'amour qu'ils peuvent avoir pour tes frères ou soeurs, de l'amour entre tes frères et soeurs, des attentions de la maîtresse envers l'un ou l'autre de tes camarades, des autres amitiés de tes amis,......)


Test: Es-tu en général plutôt jaloux?



*Si tu as un maximum de carrés bleus: Tu fais des efforts! Tu apprends peu à peu à donner aux autres; tu sais que les autres ont eux aussi le droit d'être heureux et d'être aimés.
C'est bien! Tu grandis!

*Si tu as un maximum de carrés rouges: Bravo! Comme il doit être agréable d'être ton ami! Continue sur ta bonne lancée...

*Si tu as un maximum de carrés verts: Sais-tu que le vert est la couleur de l'espérance?
Il faut savoir que l'on peut toujours changer dans la vie. Mais il ne faut pas vouloir tout changer d'un coup. Commence donc par de petites choses (apprends par exemple à apprécier les fêtes en l'honneur des autres: anniversaires,...), le reste suivra ensuite.






QUATRIEME TEMPS: EN RESUME.


L'histoire:


*Cette histoire s'adresse à tous, grands et petits! Mais aussi...
*Cette histoire s'adresse à tous ceux qui pensent être proches de Dieu. C'est une histoire qui rend humble si l'on se regarde un peu! Pour être vraiment proche de Dieu, il faut aimer l'humain -tout humain même l'ennemi- comme il est. Avant de vouloir convertir les autres, nous avons peut-être à changer notre vie (c'est en aimant ceux qui passent sur notre chemin que nous leur donnerons véritablement envie de Dieu).
*Cette histoire s'adresse à tous ceux, individus ou groupes, qui voudraient garder Dieu pour eux, à tous ceux aussi qui voudraient être propriétaires du Dieu si remuant de La Vie, du Dieu si Généreux et si foudroyant de L'Amour, du Dieu au-dessus de tout et Tout Autre... Ils prennent le risque de se laisser entraîner vers un enfermement, vers une "mort".
*Cette histoire s'adresse à tous ceux qui pensent que Dieu a un "camp", qu'il vit dans un pays, qu'il habite une Eglise, une religion. Ils oublient que Dieu est Souffle et qu'Il souffle où Il veut et quand Il veut ( Le Vent souffle sur la mer, les marins païens se convertissent. La Parole est annoncée sur la terre: les Ninivites sont habités d'un esprit nouveau. Le vent d'est souffle vers Jonas le croyant: que sera le résultat si Jonas ne s'ouvre plus?).
*Cette histoire nous ouvre à l'universel. Le coeur de Dieu est rempli de la création toute entière; en Lui, il n'y a ni païens, ni étrangers, ni femmes, ni enfants, ni hommes, ..., mais des êtres humains qu'Il aime. Vouloir devenir image de Dieu, c'est faire disparaître toutes les barrières et regarder tout être humain avec le même amour. Vouloir devenir image de Dieu, c'est ouvrir en grand son coeur.
*Cette histoire est très actuelle. Elle semble avoir été écrite pour notre siècle ! Ce siècle où chacun peut s'enfermer sur lui-même (sur ses convictions, ses acquis, sa vérité), se replier profondément quitte à disparaître peu à peu... Ce siècle où chacun peut aussi décider de suivre ce Dieu de mouvement, toujours en marche et qui nous entraîne à avancer toujours plus loin et à toujours nous remettre en question... En Dieu, nous sommes tous des nomades et un nomade qui reste sur place, appauvrit la terre et finit par mourir.


(Chaque enfant pourra écrire ce qui lui semble important dans ce résumé: "l'histoire".)


Jonas:


*Hier, il représentait une communauté juive enfermée, repliée sur elle-même qui refusait de s'ouvrir vers l'étranger. Une communauté qui se pensait L'élue, L'aimée de Dieu et qui avait du mal à admettre que Dieu aime tous les hommes.
*Aujourd'hui, Jonas représente:
->tous ceux qui pensent être avec Dieu et qui n'osent même pas faire l'effort d'un petit dépassement d'amour en direction de leurs "soeurs".
->tous ceux qui pensent savoir et qui rejettent ou méprisent ceux qui pensent autrement ( "les ignorants", ceux qui ne connaissent ni leur droite ni leur gauche) (L'Eternel ne se vit pas dans le savoir mais bien dans l'être).
->tous ceux qui se pensent supérieurs aux autres du fait de leur appartenance à: ...., une famille,..., un métier, un pays, une religion,....
->il représente aussi chacun de nous dans nos jours où nous nous croyons meilleurs ou mieux placés que les autres, dans nos jours où nous nous croyons arrivés...
*Pour que Jonas puisse rester proche de Dieu, il lui est demandé un dépassement personnel important, difficile, mais pas impossible. Pour que nous puissions rester proches de Dieu, il nous est aussi demandé un dépassement important! N'oublions pas, sur ce chemin, l'aide précieuse de la prière.


(Chaque enfant pourra écrire ce qui lui semble important dans ce résumé: "Jonas".)

Le Dieu de Jonas:


*Il adresse sa Parole à l'humain et lui indique le chemin de l'autre.
*Il laisse l'homme libre, accepte son éloignement mais ne l'oublie pas pour autant.
*Il l'accompagne sur le chemin de la vie, parfois discrètement, d'autres fois plus visiblement.
*Lorsque nous décidons de revenir vers lui, même si nous sommes partis très loin, Il est déjà là! Il est Celui qui est toujours présent.
*OUI, Il aime d'un Amour infini celui que je n'arrive pas à aimer.
*OUI, Il aimerait que j'aime à mon tour.
*Il pardonne à tous: Il est le Dieu Miséricordieux à l'infini.
*Dieu est le Dieu de la Vie Généreuse; Il est Celui qui souffle vers tous les coeurs.
*Il est empli de tendresse et d'Amour; Il est riche en grâce (Il nous accorde généreusement ses dons).
*Il voit notre pauvreté, notre souffrance; par son don, il peut nous combler et nous délivrer de notre mal.
*C'est un Dieu qui sait marcher à notre allure: ni plus vite, ni moins... Il nous donne du temps pour mûrir.
*C'est un Dieu qui nous aide sur le chemin de la conversion.
*le Dieu de Jonas fait réfléchir et ne peut que rendre humble.


(Chaque enfant pourra écrire ce qui lui semble important dans ce résumé: "Le Dieu de Jonas".)







JEU FINAL: QUESTIONS POUR DES CHAMPIONS.



Trouve la bonne réponse: (Attention, le texte de référence est la Bible)

*Dieu demande à Jonas d'aller: à Jérusalem, à Bagdad, à Ninive ou à Lourdes?
*Au début de l'histoire, Jonas entend Dieu et:
Il reste assis.
Il se lève et va vers la ville que Dieu lui indique.
Il se lève et s'enfuit loin de Dieu.
Il s'endort sous un arbre.
*Ensuite, Jonas s'embarque sur un navire et: un orage éclate, le soleil se lève, la pluie tombe, une tempête éclate.
*Les matelots: sont heureux, prennent peur, se sauvent dans de petites embarcations, se jettent à l'eau.
*Jonas: est sur le pont, aide les matelots dans leurs manoeuvres, dort au fond du bateau, prie Dieu.
*Le capitaine demande à Jonas: de faire à manger, de les aider à mettre les chaloupes à l'eau, de prier vers Son Dieu, de baisser les voiles.
*L'équipage tire au sort. Le sort désigne: le capitaine, un matelot, Dieu, Jonas.
*Après avoir imploré le Dieu de Jonas, l'équipage: tue Jonas, le jette à l'eau, l'attache au mat, l'enferme dans la cale.
*Jonas est englouti par: un requin, un dauphin, un grand poisson, une méduse.
*Dans le ventre de l'animal, Jonas: pleure, dort, crie, prie.
*Jonas promet: de ne plus s'endormir, d'aider les marins dans leurs manoeuvres, d'accomplir sa mission, de ne jamais aller à Ninive.
*A Ninive, jonas: s'endort, prêche la Parole, construit une maison, va à la synagogue.
*Il annonce que Ninive sera détruite dans: 3 jours, 7 jours, 40 jours, 1 an.
*Les gens de Ninive: se détournent de Dieu, changent de vie, enferment Jonas, sont indifférents.
*Jonas réagit en: se fâchant, en faisant une grande fête, en souriant, en priant.
*Jonas veut: mourir, grandir, vivre, manger avec les ninivites.
*Jonas sort de Ninive et s'asseoit: au nord, au sud, à l'ouest, à l'est.
*Il veut de l'ombre. Dieu fait pousser: un olivier, un ricin, un palmier, un sycomore.
*Lorsque l'arbre meurt, Jonas: veut mourir, veut un autre arbre, se construit une cabane, rentre à Ninive.
*Dieu explique à Jonas que: les humains comptent plus pour lui que les arbres, les humains sont à oublier, les humains comptent moins que les arbres.









(Pour aller vers le plan, les chants et prières, les images et coloriages,..., ne fermez pas! Remontez juste au début de la rencontre)