Chant: "Des millions d'hommes et de femmes" ( Texte : Mannick ; musique : Jo Akepsimas).
"Viens dans mon coeur, Seigneur": Cecile Klinguer

Prière: "Une lumière dans ma vie", "Notre Père", "J'ai confiance en toi", "Papa du Ciel".

Pour compléter ce thème, voir aussi: Abraham2, Moïse C.

Pour agrandir les images, cliquer dessus, une page s'affiche avec l'image seule et imprimer.



Faire confiance aux autres...


Lire la bande dessinée: 4 voix.





Expliquer:


Fabien et Charlotte se font confiance sans problème. Ils se prêtent des objets qui ont, pour eux, de la valeur , mais ils ont du mal à partager avec leur petit frère qui, d'après eux, abîme, perd, casse... Sans l'intervention de la maman, Maxime n'aurait sans doute pas regardé la vidéo...
Dans cette bande dessinée, on voit qu'accorder sa confiance est difficile. Dire "oui", c'est prendre un risque...
Chacun cherchera dans sa vie l'exemple d'un jour où il a accordé sa confiance à quelqu'un (en prêtant un objet, en confiant un secret, en laissant agir l'autre seul, en le responsabilisant (une maman qui confie à son enfant un plus petit à garder, un gâteau à préparer,... , des enfants qui confient à un copain le rôle de gardien de but,...)). Est-ce que, ce jour-là, nous avons été déçus d'accorder notre confiance? Si oui, pense-t-on pouvoir accorder de nouveau notre confiance? Comment réagit-on?
Il faut savoir qu'on ne peut pas faire confiance à tout le monde : on ne peut pas demander à un enfant de 4 ans de garder un bébé ; on ne peut pas demander à un enfant de 10 ans de garer la voiture... Il est des personnes qui n'arrivent pas à garder un secret... Il ne faut donc pas solliciter les personnes au-delà de leurs forces, sinon nous risquons d'être très déçus.
Il faut savoir que sans confiance, la vie est invivable. Imaginons un peu notre journée si nous n'avions plus confiance en nos parents (pour nous réveiller, nous acheter à manger, nous conduire à l'école, payer la note de téléphone, ...), en nos professeurs (nous serions obligés de vérifier tout ce qu'ils nous disent), en nos commerçants (nous pèserions le pain, les nouilles, le riz,... pour vérifier le poids ; nous serions derrière le mécanicien lorsqu'il répare la voiture ; nous irions voir 10 médecins pour un simple rhume, ...), ...
Pour vivre paisiblement, il faut donc faire confiance.
La confiance accordée justement (pas trop vite pour ne pas accabler l'autre d'un poids excessif, ni trop lentement pour que l'autre ne se sente pas "incapable", "mis de côté",...) aide à grandir, aide à devenir responsable. Elle pousse vers une vie plus riche, vers d'autres amitiés, d'autres rencontres...
Parfois, nous hésitons à accorder notre confiance. Il y a un risque et nous avons peur (voir bd)... Nos parents, nos amis peuvent nous aider à changer notre regard, à dépasser nos craintes...
La confiance est souvent fragile. On fait confiance un temps et puis, lorsque des problèmes se posent, on l'oublie.


Exemples:

AVOIR CONFIANCE EN L'AUTRE, C'EST CROIRE EN LUI...

SANS CONFIANCE, LA VIE EST INVIVABLE...

DONNER SA CONFIANCE, C'EST AIDER L'AUTRE A GRANDIR...

LA CONFIANCE, C'EST BEAU! C'est DIFFICILE AUSSI...

AVOIR CONFIANCE, C'EST SAVOIR QUE L'AUTRE EST CAPABLE...

FAIRE CONFIANCE AUX AUTRES, C'EST CRÉER DES LIENS...






La Bible et la confiance...


Lire et expliquer:



Dieu choisit de faire confiance aux hommes. Il connaît leur valeur... Ils sont précieux pour LUI...

A Abraham il demande de partir alors qu'il est vieux, sans descendance ; on pourrait dire sans espérance d'avenir. Abraham a foi en Dieu ; il répond à son appel. Il risque ainsi sa vie paisible, ses attaches, ... pour partir vers l'inconnu. Et l'inconnu va se révéler être un épanouissement, une fructification...
Dieu crée un avenir à ceux qui n'en ont pas.


A Moïse, Dieu demande de retourner d'où il vient. Retourner, repartir à l'endroit, au moment qui a noirci sa vie, et transformer son élan de compassion, non pas en violence, mais en marche vers les plus pauvres, pour les plus pauvres (esclaves). Moïse a confiance en Dieu ; il répond à son appel. Il risque d'être rejeté par les égyptiens et non compris par les hébreux, il risque aussi de perdre sa vie tranquille de berger, mais il part tout de même vers l'inconnu... l'inconnu va se révéler être épanouissement pour tout un peuple.
Dieu crée un avenir dans nos obscurités.


A David, Dieu demande de devenir roi, roi de Son Royaume, c'est à dire roi avec le coeur, roi qui guide vers Dieu... Pour David, c'est difficile ! Il aime Dieu, il Le Loue, il Le Chante, mais il a du mal à respecter son prochain... Pourtant, David répond à l'appel de Dieu et, malgré les difficultés, il essaie de marcher sur Son Beau Chemin. Lorsqu'il fait un faux pas, il prend le risque (étant roi, il pourrait ne pas être compris) de s'agenouiller devant un Roi plus Grand encore pour lui demander pardon. Le roi David, en reconnaissant son péché, s'ouvre plus pleinement à La Lumière et encourage ainsi tout un peuple à l'imiter...
Dieu offre Sa Lumière à ceux qui La cherchent.


Dieu a confiance en Jésus qui n'est ni roi, ni notable,..., mais simple charpentier dans un tout petit village de Galilée. Jésus choisit de répondre "oui" à son appel et, ce faisant, il risque beaucoup : son choix n'est pas compris par sa famille (" Il a perdu la raison! " (Mc 3,21)), par son village ("Un prophète est estimé partout, excepté dans sa ville natale, sa famille" (Mt 13,57)), par ses amis, par les chefs religieux,...
Jésus dit "oui" sans savoir ce qui lui sera demandé. Il n'a pas de plan de "route" pré-établi, il ne sait pas de quoi sera fait demain, sa vie n'est pas organisée, mais il sait à qui il offre son "oui" ! Alors, il se laisse juste porter par le Courant divin et s'y abandonne en toute confiance. La confiance de Jésus en Dieu est très Belle (Il appelle Dieu : "papa"), très forte(elle ne s'écroule pas dans les tempêtes, les épreuves de la vie),indestructible (Jésus ira jusqu'à la "crier" avant de mourir)... C'est sans doute parce que son "oui" n'a pas été donné du bout des lèvres. Ce n'est pas un "oui, mais..." , un "oui" pour demain, un "oui" pour Dieu et non pour les hommes.
C'est un "oui" à vie, pour la Vie!
Le "oui" de Jésus est un "oui" réfléchi, un "oui" venant de la profondeur, de l'intimité, de toutes les fibres de l'être.... C'est un don de sa personne, de sa vie, un engagement choisi en toute conscience (et non imposé), un abandon au Vent divin...



Chercher dans nos connaissances (premier ou nouveau testament, vie des saints,...) ou dans notre vie de tous les jours, d'autres personnes qui font confiance à Dieu. Chacun raconte...






Retour à la question: Que faire du trésor découvert?


Nous avons reçu. Plus ou moins... Pour faire fructifier ce cadeau, pour le faire grandir, il faut le donner, il faut le semer...
Où? Ne nous inquiétons pas pour ce où... L'Eternel saura faire passer devant notre "porte" des êtres qui auront peu reçu, des personnes qui auront soif d'être aimées. Faisons Lui confiance...

Des fruits? Il ne faut pas en attendre. Lorsque l'on sème, nous devons le faire gratuitement, sans rien attendre en retour... Ne pas oublier de déposer, entre les Mains de Dieu, le futur du petit amour que l'on a donné.... Lui s'occupera de tout le reste, il saura le faire grandir ; nous pouvons Lui faire confiance!

Dieu attend de nous notre semis (car pour beaucoup de personnes, c'est l'amour reçu par des parents, des ami(e)s, ..., qui réveille les coeurs à Dieu et qui donne l'envie de chercher plus loin) et notre confiance absolue. Un peu comme celle d'un enfant qui tient la main de son père ou qui se laisse porter par sa mère ; un peu aussi comme celle de l'aveugle qui se laisse guider. Sans cette confiance, nous allons hésiter à semer, à donner (parce que nous aurons peur de ne pas être capable, parce que nous aurons peur de semer pour rien,...) .

Bien sûr, nous l'avons vu, la confiance est difficile et souvent fragile. Alors, pourquoi tout simplement ne pas la demander à Dieu?






Prendre le temps de créer:


Chacun choisira un personnage qui fait confiance en Dieu et dessinera, coloriera, peindra.

Exemples : Peinture numéro 1 : Abraham... Dessin numéro 2: Le roi David... Dessin numéro 3 : Jésus au jardin des oliviers.