evangile les oiseaux du ciel

Chant: "Le semeur est sorti". Texte : Mannick ; musique : Jo Akepsimas.

Prière: "Puisque tout amour prend racine."
On pourra aussi réfléchir autour du texte de Gandhi: " Le sourire" ou autour du texte: "Il restera de toi".

Pour agrandir les images, cliquer dessus, une page s'affiche avec l'image seule et imprimer.

_________________________________________________________


Se rendre compte que l'on a reçu.


Le Trésor Divin est magnifique, époustouflant, infini! Il comble l'homme...
L'amour que l'on reçoit dans notre vie (de nos parents, grands-parents, frères, soeurs, cousin(e)s, ami(e)s,...) est comme une effluve de ce Trésor, (une parcelle, une partie infime). Il nous dit un peu l'immense Beauté de l'Amour plein...

Chaque enfant cherchera, dans sa vie, les jours où il s'est senti aimé.

Activité : Sur une feuille, tracer deux cercles : l'un plus petit et intérieur à l'autre dans lequel l'enfant écrira son prénom ; l'autre plus large dans lequel l'enfant écrira les noms des personnes qui l'ont aimé et ce qu'elles lui ont apporté.

exemple :



Bilan : Cette petite bulle est une petite bulle d'amour qui vient du Grand Amour... Comme une goutte de LUI. Et cette goutte nous dit un peu de l'Amour Infini de Dieu : "La tendresse de maman me parle de la Tendresse Incommensurable, la protection de papa me dit le Refuge Divin, l'oreille attentive de mon amie me dit l'Ecoute Infinie de Dieu, etc..."

Découvrir cette goutte de lumière, c'est découvrir un peu de l'Immensité divine.






Se poser la question : "Et nous, a-t-on donné?"

Nous recevons... Un peu, beaucoup, énormément d'amour, d'amitié, de tendresse,... . Mais que donnons-nous?

La graine d'amour reçue (même en toute petite quantité) peut être emprisonnée en nous (un peu comme un trésor qu'on laisserait éternellement en terre). Elle devient, par ce fait, inutile, perdue... A force de ne pas être donnée, offerte, elle flétrit, se dessèche et meurt peu à peu...
Ce que l'on reçoit (un sourire, une amitié, un moment de partage,...) doit être communiqué, doit circuler...

Activité : Tracer deux cercles : l'un plus petit au centre, dans lequel l'enfant écrira son prénom et duquel partira comme des petites flammes d'amour, l'autre plus grand dans lequel l'enfant écrira les noms des personnes à qui il pense avoir donné un peu d'amour. On pourra poser la question : "Lorsque l'on donne de l'amour, n'est-on pas heureux?".

Exemple :



Bilan : Il ne s'agit pas de donner de grandes choses. Il s'agit de semer des petites graines autour de nous, de les semer dans toutes les directions, sans se soucier où tombe la semence, si elle va être accueillie, si elle va se multiplier. Semer dans toutes les directions (du réconfort, un soutien, un sourire, de l'affection,...), c'est être le semeur qui sème à la volée, c'est faire rayonner un peu de la Lumière du Royaume et devenir comme un petit soleil de Dieu.






Aimer, c'est difficile!


Je reçois de l'amour... Je donne de l'amour... C'est vrai! Mais il y a des jours où c'est vraiment difficile, où je n'ai plus envie, où j'ai l'impression que je ne sais plus du tout aimer, où j'ai l'impression que mon coeur est vide, qu'il manque de tendresse, de chaleur, d'écoute, de mots, ..., qu'il manque de tout ! Il y a des jours où je n'ai pas fière allure ; je me sens nu, vide, comme deshabillé d'amour... (Aider les enfants à trouver un exemple dans leur vie).
Que faire?

L'important est d'avoir envie de continuer à aimer, malgré toutes les difficultés, et de savoir que, sur ce beau chemin, nous ne sommes jamais seuls: Dieu est là pour nous soutenir, nous épauler, nous porter, nous pousser en avant! Il nous donne ce qui nous manque, il comble nos insuffisances, il nous vêtit de sa grâce... Seulement, il faut lui faire confiance.

Ecoutons ce que nous dit Jésus en Matthieu 6,25-34 (texte aussi chez Luc 12,22)



En résumé : Choisir la vie, choisir d'aimer et faire confiance à Dieu...
Le premier pas: prendre conscience de sa vie, de son utilité, de sa beauté. Puis, se demander ce que l'on veut faire de sa vie (la vivre égoïstement en amassant des richesses? Etre connu pour une gloire personnelle? Avoir du pouvoir, être au-dessus des autres? Ou être avec les autres, vivre avec les autres, regarder en direction des autres, pour leur bonheur? Apprendre à aimer?)

Discuter de tout cela avec les enfants sans juger des réponses (St François a rêvé de devenir un grand chevalier couvert de gloire avant de devenir un "pauvre" de Dieu... Peut-être parce qu'il a un jour compris que la seule Grandeur était l'Amour Généreux?).
Si d'eux-mêmes les enfants choisissent d'aimer, d'apprendre à aimer, leur dire que sur ce chemin, s'ils le désirent, ils ne seront jamais seuls... Dieu nourrit de son Amour celui qui lui demande ; Il habille de sa grâce, de son "Ciel", l'âme qui désire accueillir, épanouir Le Royaume de Dieu... Nous avons juste à lui faire confiance.

Aimer, c'est difficile ! Mais avec l'aide de Dieu, c'est plus facile... Osons seulement lui demander soutien...






Essaie de remettre en ordre cette belle phrase de Charles de Foucauld.



Réponse: Plus on approche de Celui qui est Amour, plus on aime.

Surtout, n'attendre aucun fruit de ce que l'on sème... Mais commencer sans plus tarder à semer... (des sourires, de la joie, du partage,...)





Images: