ÔĽŅ

dernier repas de Jésus, la cène, sacrement, eucharistie, caté , idées caté , caté, catechese, catechisme

dernier repasdejesus



Petit plus:

On pourra compl√©ter avec "Le temps de P√Ęques" ou avec "La cr√©ation d'un livret pour la messe": voir en cat√©.


Chants:

*"Trouver dans ma vie Ta Présence".
*"Le pain de Ta vie". De Jean-Claude Gianadda.
*"Louez Dieu depuis les cieux". Chant de louange de Joseph Gélineau.
*"Le dernier repas". John Featherstone.


Prières:


*"Ne laisse jamais ta vie se taire" de St Augustin.
*"Loué sois-tu" de St François.
*Psaume 8, 102, 107
*"Moi, je suis petit"
*La prière de Mélanie (voir fin de rencontre).


Coloriages:


(Voir images et coloriages: Le temps de P√Ęques)


__________________________________________________


J√©sus f√™te La P√Ęque.



Rappel:

Jésus est juif pratiquant. Le jour de Sabbat, il se rend à la synagogue du village, y écoute La Parole (Thora, Prophètes) et les enseignements des rabbins, y médite, y prie. Il y parle aussi ("Jésus enseignait dans les synagogues." Luc 4,15)... (Pour plus de détails sur le Sabbat voir: la synagogue, le Sabbat,...)

Au temps de P√Ęque, J√©sus aime participer √† la f√™te √† J√©rusalem. Il la vit Pleinement. Le premier soir, il se r√©unit avec ses amis pour prendre le repas de La P√Ęque (repas appel√© "S√©der").
Ce repas est un repas du souvenir du passage transformant de Dieu dans la vie de tout un peuple (sortie d'Egypte) et du passage transformant de Dieu dans la vie actuelle ("Chaque génération doit se considérer comme étant elle-même sortie d'Egypte."). La Sainteté de cette nuit est très grande! Le repas est rempli de chants de louanges, de Psaumes, de mercis à la gloire du Dieu Vivant. (On raconte même qu'en cette nuit, toute la création s'unit aux chants des humains pour dire son merci à Dieu.)
ALLELUIA!
(Pour plus de d√©tails, voir le repas de La P√Ęque.)



Aller √† J√©rusalem pour La P√Ęque:

Selon le Deut√©ronome, Dieu demande aux fils d'Isra√ęl de se pr√©senter devant lui trois fois par an (√† la f√™te des Azymes (pains sans levain), √† la f√™te des Semaines, √† la f√™te des Tentes).

Lorsque l'on monte √† J√©rusalem et que l'on se pr√©sente au temple, on ne vient pas en coup de vent, ou par habitude, ou pour se montrer,... Pour le peuple juif, la d√©marche est tr√®s importante! Elle est Rencontre avec L'Eternel, Rencontre avec La Toute Saintet√©. On monte √† J√©rusalem pour se laisser regarder par Dieu, pour Lui exposer notre √Ęme en toute transparence, pour se laisser envelopper par Sa Lumi√®re, par Son Amour. On monte aussi √† J√©rusalem pour Le regarder (dans Sa Shekhina: Pr√©sence intime) et se laisser toucher par Sa Beaut√©.
La montée vers Jérusalem est une montée vers un "coeur à Coeur".

On ne monte pas à Jérusalem les mains vides. On offre quelque chose à l'Eternel, quelque chose de précieux, quelque chose de pur, en fonction de ce que l'on a reçu. Certains offrent les prémices de leur récoltes, d'autres leurs oeuvres de charité, leurs actes d'amour...



La préparation du repas: ce que nous racontent les évangiles:

Les évangiles selon St Marc, St Luc et St Matthieu, nous disent que le dernier repas de Jésus a été le repas pascal, c'est à dire le premier jour de la fête des pains sans levain. L'évangile de Jean, un peu différent, nous parle d'un repas anticipé -sans doute plus probable. L'extrait ci-dessous vient de l'évangile selon St Marc (14, 12). Les chrétiens ont appelé ce dernier repas: "La Cène". Ce mot signifie en latin: repas du soir.



Après avoir lu le texte, répondre aux questions:
(Il est conseill√© d'avoir vu auparavant "Sortir" et "Le repas de la P√Ęque".)



Réponses:

*Il s'agit du repas pascal.
*Durant ce repas nos fr√®res juifs se souviennent de tous les Bienfaits, de toutes les Merveilles que L'Eternel a faits pour eux par le pass√© (voir sortie d'Egypte) mais aussi de tous ceux qu'Il a d√©pos√©s dans leur pr√©sent, dans leur vie actuelle ("Nous sommes tous des sortis d'Egypte"->Voir repas de La P√Ęque).
Pour la Surabondance du don re√ßu, ils Le louent, Le b√©nissent, Le remercient (Voir rencontre: Le repas de La P√Ęque.)
*On peut remplacer le mot P√Ęque par le mot "passage". Passage de Dieu dans la vie des humains; passage des humains vers une Autre vie, plus Vaste, plus Haute, plus Abondante,... (Voir dans "Sortir", Le Dieu de Mo√Įse: "Je suis r√©solu √† le d√©livrer, √† le faire monter vers une contr√©e plantureuse et vaste, vers une contr√©e o√Ļ ruissellent lait et miel....")
*Le repas de La P√Ęque se d√©roulait √† J√©rusalem.
*Pour le peuple juif, Jérusalem est la ville Lumière, celle vers laquelle on monte. C'est le lieu de La Demeure de Dieu; c'est le lieu de la Rencontre.
*Lorsque l'on va à Jérusalem, on marche vers Dieu.
*En ce lieu, on s'expose en toute transparence à Son Regard de Tendresse et d'Amour; on se laisse regarder... En ce lieu, on regarde aussi en direction du Très Haut dans l'intimité du coeur à coeur. En ce lieu, on remercie.
*Pour prendre le repas, les disciples vont avoir à "monter". Ils vont d'abord se rendre à Jérusalem (ville vers laquelle on "monte"); ensuite, le propriétaire leur montrera une pièce, en haut de la maison. Tout cela nous dit que Jésus invite les disciples à se déplacer vers plus Haut.
*La pi√®ce est grande, en haut de la maison, pr√™te, avec tout ce qui est n√©cessaire. La description de la pi√®ce rappelle le passage de L'Exode (3,7): "Je suis r√©solu √† le faire monter vers une contr√©e vaste, o√Ļ ruissellent....."
On notera aussi que dans la pi√®ce, il y a tout le n√©cessaire: l√† o√Ļ J√©sus veut les conduire, les disciples n'ont rien besoin d'apporter. Ceci rappelle la sortie d'Egypte apr√®s le premier repas de la P√Ęque: le peuple h√©breu n'avait rien √† apporter pour la route; Dieu √©tant g√©n√©rosit√© et abondance, tout serait donn√©.
Durant son dernier repas, Jésus va inviter ses amis à passer vers une autre vie; il va les inviter à "sortir" de leur vie étroite, limitée pour marcher vers plus Haut, plus Grand, plus Abondant (Il sera bon de remarquer -sans développer- que, dans les évangiles, le coeur du repas est encadré de deux récits disant la vie d'esclaves des disciples: trahison de Judas: esclave de l'argent; abandon des disciples: esclaves de leur peur, faibles, endormis.).
J√©sus aimerait entra√ģner ses amis sur le chemin de L' Exode, sur la route de la Sortie d'Egypte
*La pi√®ce est r√©serv√©e pour J√©sus: "O√Ļ est la pi√®ce qui m'est r√©serv√©e?"
*Jésus y prendra le repas avec ses disciples.
*Les disciples pr√©parent le repas pour J√©sus: "O√Ļ veux-tu que nous allions te pr√©parer le repas?"
*On retrouve le mot P√Ęque (ou pascal dans d'autres traductions) quatre fois.

Les quatre derni√®res questions sont l√† pour montrer l'insistance avec laquelle l'√©vang√©liste parle de La P√Ęque de J√©sus. L'important n'est pas que ce repas soit "le repas de La P√Ęque" proprement dit mais qu'il soit un repas de P√Ęque, de passage, de sortie, de lib√©ration, de marche vers une vie plus Belle, plus Haute, plus Vaste, plus G√©n√©reuse!



Remets en ordre:



R√©ponses: J√©sus veut entra√ģner ses amis √† vivre PLEINEMENT La P√Ęque!







Le dernier repas de Jésus



Autour de l'évangile:




*Prière de remerciement; prière de louange:

J√©sus prend le pain; il remercie Dieu. J√©sus prend le vin, il remercie Dieu. On peut aussi trouver: "Il rendit gr√Ęce √† Dieu" ou "Il pronon√ßa la b√©n√©diction" (B√©nir= dire du bien de...).
Jésus a le regard tourné vers Dieu.
Comme un père de famille, il adresse à Dieu une prière de remerciement pour les dons reçus.
En fin de repas, il loue Dieu avec ses amis en chantant les psaumes de la fête.



(On pourra relire: "Nous avons une dette, celle de remercier, de louer, de b√©nir....": voir texte: "Le repas de la P√Ęque": le peuple juif se souvient et remercie).



*Offrande:

Lorsque le peuple juif allait à Jérusalem, chacun offrait quelque chose à L'Eternel, quelque chose de précieux, en fonction de ce qu'il avait reçu...
Jésus n'offre pas les prémices de ses récoltes, ni un agneau nouveau-né, ni de bonnes intentions,......
Jésus sait qu'il a tout reçu de Dieu: sa vie, ses jours Lumière, ses rencontres, ses parents, ses amis, l'air qu'il respire, l'eau qui l'abreuve... Alors...
Alors, il donne tout!
Lorsqu'il donne le pain et le vin en disant: "Ceci est mon corps; ceci est mon sang", il veut signifier qu'il donne toute sa personne, sa vie toute entière.
(En araméen, le mot corps désigne la personne. Le sang désigne la vie)

*Pourquoi tout donner?

On pourra se souvenir de la parabole du trésor. Le Trésor de Dieu est Infini, Inépuisable, Magnifique, Epoustouflant! Il comble l'homme... Il le déborde...
Lorsqu'on le trouve, on ne peut que Le partager partout autour de nous, dans toutes les directions, vers toutes les "terres".
Certains, pour le faire découvrir à d'autres, en parlent; d'autres le chantent; d'autres encore l'écrivent; des saints le disent dans leurs gestes, dans leur regard, dans leur vie de tous les jours.

Jésus, lui, se donne... Entièrement! Pleinement!
Il offre ses heures, ses jours, sa vie, sa vie jusqu'au bout, pour que le trésor puisse s'épanouir en d'autres coeurs. Il donne sa vie jusqu'à la mort afin que ses amis soient comblés, afin qu'ils soient rassasiés, afin qu'ils étanchent leur soif, afin qu'ils vivent la surabondance!
(Le pain et le vin partagés disent la vie que Jésus donne en partage pour nourrir, pour combler, pour étancher la soif.)
De tout son coeur, J√©sus d√©sire "r√©veiller" ses amis, les faire "sortir", les aider √† vivre un v√©ritable Passage, une v√©ritable P√Ęque.
"J'ai ardemment d√©sir√© manger cette P√Ęque avec vous, avant de souffrir!" Luc (22-14)

Pour "réveiller" l'Alliance entre les humains et Dieu, pour que chacun s'ouvre à La Vie divine, qu'il La laisse s'engouffrer, qu'il la laisse passer en lui, puis s'épanouir et ruisseler, Jésus offre sa vie...

*Pour qui tout donner?

Jésus prend son dernier repas avec ses amis. C'est pour eux qu'il donne sa vie.
Mais est-ce seulement pour eux?
Dans le texte, mettons en valeur la phrase: "Ceci est mon sang, le sang qui garantit l'Alliance de Dieu et qui est versé pour une multitude de gens."
De qui parle Jésus lorsqu'il dit "une multitude de gens?"
Très certainement des gens qu'il a connu et qui sont absents ce soir-là. Mais est-ce tout?
Souvenons-nous: ce repas est un repas de P√Ęque, un repas o√Ļ l'on r√©actualise le passage et le don de Dieu dans toutes vies. Dieu est pass√© hier et a combl√© l'humain de ses bienfaits... Dieu passe aujourd'hui et comble l'humain... Dieu passera demain et comblera l'humain...

Jésus offre sa vie pour les gens d'hier, ceux d'aujourd'hui et ceux de demain!
Jésus offre sa vie pour nous!

*On pourra compléter avec quelques rappels:

On se souviendra de la rencontre "Sortir" (Le Dieu d'Abraham): Le Dieu Eternel nous conduit dehors, l√† o√Ļ la vie bouge, dans l'espace propice aux multiples rencontres. Il nous fait sortir afin que nos yeux s'ouvrent (les yeux des disciples sont bien endormis aujourd'hui: J√©sus reviendra 3 fois pour leur dire de rester √©veill√©s), qu'ils regardent vers plus Grand (et non pas vers le mat√©riel comme Judas qui √©tait attach√© √† l'argent), qu'ils regardent vers plus Haut (J√©sus entra√ģne ses amis au jardin des oliviers pour prier le P√®re), qu'ils regardent vers plus G√©n√©reux (et non pas vers eux-m√™mes: un regard toujours dirig√© vers soi-m√™me "enterre", conduit vers la peur: Pierre renie J√©sus parce qu'il a peur pour lui-m√™me).




Remets en ordre:



Réponses: Pendant le repas, Jésus prit du pain. Après avoir remercié Dieu, il le rompit et le donna à ses disciples en leur disant: "Prenez ceci, c'est mon corps." Il prit ensuite une coupe de vin et, après avoir remercié Dieu, il la leur donna et ils en burent tous. Jésus leur dit: "Ceci est mon sang, le sang qui garantit l'Alliance de Dieu et qui est versé pour une multitude de gens."




Lis la bande dessinée. Que te disent les mots soulignés?



Nos réponses:
Monte: Pour aller √† J√©rusalem, il faut monter (J√©rusalem est b√Ętie sur une colline); mais il faut aussi, et surtout, √©lever son coeur, son √Ęme. J√©rusalem est la ville Lumi√®re, la ville o√Ļ l'on monte vers Dieu. Aller √† J√©rusalem, c'est marcher vers une Rencontre avec La Toute Saintet√©, c'est marcher vers un Pur "coeur √† coeur" .
P√Ęque: ce mot dit le passage de Dieu dans la vie du peuple h√©breu -voir sortie d'Egypte- mais aussi le passage de Dieu dans toutes vies humaines. Il dit aussi les pas -le passage- de l'humain vers Dieu et donc le changement de vie, l'ouverture du coeur et de l'√Ęme.
En haut, grande, tout: ces mots d√©crivent quelque chose d'√©lev√©, de vaste, de complet, de riche, d'abondant,... Ils nous disent ici La Vie de Dieu. J√©sus veut entra√ģner ses amis vers cette Vie si Riche, si G√©n√©reuse!
Le pain, c'est ce qui nourrit. Pour manger du pain, il faut le travail de nombreuses personnes et le don de Dieu -la pluie, le soleil, la terre,... Dans le pain se rejoignent l'humain et Dieu! Présenter le pain au Très Haut, c'est Le remercier mais c'est aussi bénir ( "dire du bien de" mais aussi "élancer vers Dieu") tous ceux qui ont contribué à la fabrication de ce pain. C'est vraiment très important!
Remerci√©: dire merci, rendre gr√Ęce. Le peuple juif remercie Dieu pour tous Ses Bienfaits, pour la Surabondance du don re√ßu dans le pass√© (voir Exode) mais aussi dans le pr√©sent. Pourquoi J√©sus peut-il remercier? Peut-√™tre pour la vie si belle, les oiseaux du ciel et les fleurs des champs! Pour ses amis, sa famille... Pour la G√©n√©rosit√© divine, Son Amour, sa Tendresse, ses Dons infinis....
Le corps, c'est la personne. Jésus se donne entièrement.
Le vin: on peut dire la même chose que pour le pain. Le vin étanche la soif et réjouit le coeur de l'homme.
Le sang, c'est la vie. Jésus donne sa vie jusqu'au bout, jusqu'à la mort, pour que l'humain ouvre ses yeux et regarde vers plus Haut, pour qu'il ouvre son coeur vers plus Beau, pour qu'il entame sa marche vers Dieu et vers les hommes.
L'Alliance: c'est l'union (le mariage entre deux personnes est une alliance). Jésus donne sa vie pour dire l'Alliance éternelle de Dieu avec les peuples. Dieu est là! Toujours! Tout près! Voulons nous nous ouvrir à Son Alliance? Voulons-nous nous rendre présents?
Multitude: les humains du monde entier.




Discussion:


*As-tu envie de remercier Dieu? Pour qui? Pourquoi?
*As-tu envie de remercier Jésus? Pourquoi?
*Comment comptes-tu les remercier? Par tes mots (prière), par tes chants, par tes actions, tes pas vers les autres, un changement de vie,...???
*As-tu envie d' essayer de changer un peu ta vie, de grandir vers plus de G√©n√©rosit√©, de Lumi√®re, d'Amour? As-tu envie de vivre une v√©ritable P√Ęque?
*Si oui, comptes-tu prendre La Main de Dieu pour y arriver?

(Cette discussion est importante pour l'étape suivante)




Remercier:


Remercier, rendre gr√Ęce... En faisant le jeu ci-dessous, trouve un autre mot ayant la m√™me signification.



(En grec eukharistia signifie "action de gr√Ęce". Ce mot a donn√© en fran√ßais "eucharistie"))




Souviens-toi:



Jésus donne sa vie,
Jésus devient offrande,
Pour que ses disciples vivent une v√©ritable P√Ęque...
Pour que nous vivions une v√©ritable P√Ęque...




Prière pour le soir:



Seigneur,
Notre journée se termine...
Ce fut une journée pleine de découvertes,
Nous avons appris beaucoup sur Toi!

Seigneur,
En cette année de la prière,
Apprends-nous à prier
Mais aussi à oser parler de Toi dans nos familles, à nos amis...,
Et surtout à ne jamais Te renier par peur de se faire rejeter.

Seigneur, Toi qui nous aimes
Toi qui ne nous laisses jamais tomber
Nous te prions...
Amen.


Envoyée par Mélanie (acolyte à la Basilique de Koekelberg).
Janvier 2006