Le baptême de Jésus.


Pour compléter la rencontre, voir aussi en:

-->Bricolages: colombe (mosaïque, icône, bristol). En début d'année, on pourra créer une colombe en bristol pour l'envoyer comme carte de voeux (signe de paix) à ceux que nous aimons.
-->En images: dessin de colombe ou baptême de Jésus.

Coin des catéchistes :

Avec les plus jeunes, on peut s'attacher aux images : colombe, ciel qui se déchire... On peut aussi créer une seule mosaïque (agrandie) pour tout le groupe.
Pourquoi créer un bricolage? Tout simplement parce que beaucoup se souviennent mieux d'une création que d'un texte. Ne pas oublier de relier la création à une explication, un mot même. Le vol de la colombe nous dit que Dieu est un Dieu de relation, un Dieu qui est toujours là et qui vient à la rencontre de l'homme...



Le baptême de Jésus: Evangile de Marc 1,4-11, Luc (3,15-16.21-22), Matthieu 3,13-17


Image bapteme jesus Image bapteme jesus Image bapteme jesus


L'évangéliste Luc est le seul à parler de la prière de Jésus. Matthieu insiste sur la supériorité de Jésus par rapport à Jean.

Lorsque Jésus se fait baptiser, Dieu se manifeste. Le baptême de Jésus est une Epiphanie (manifestation de Dieu)!
C'est pour cette raison que, chez les chrétiens orthodoxes, le jour de l'Epiphanie, on lit l'Evangile du Baptême de Jésus.
Chez les chrétiens catholiques, l'Evangile du Baptême de Jésus est lu à la fin du temps de Noël. Il clôt ce temps.



Le baptême de Jésus: Quelques pistes de discussion...


***Qui est Jean Baptiste?

(voir aussi prophètes généralités)

Jean le Baptiste est un prophète. Il annonce aux humains la Bonne Nouvelle de Dieu et leur demande de se convertir, de changer de vie... C'est un homme libre, sans attache matérielle (on le décrit vivant modestement des produits de la nature). On peut penser que, comme d'autres avant lui, il a quitté beaucoup (on retrouve ici le détachement nécessaire au passage de La Lumière Divine. Le Tout Amour a besoin d'êtres profondément détachés pour se révéler un peu.) Pour Jean, l'important est d'avoir envie de changer de vie, de regretter son péché, de revenir à Dieu et de construire sa vie avec LUI... afin de marcher au plus près du meilleur de soi-même.


***Le désert?

Un mot qui dit beaucoup de choses.

Chez Marc et Matthieu: "Jean parut dans le désert...". Chez Luc: "Jean parcourt la région voisine du Jourdain."

Le désert dit la sécheresse, le manque de vie, de fécondité : les graines, en attente de l'eau qui fait vivre, ne germent pas.
Le désert est donc ici une image : Jean-Baptiste prêche "au-dessus" des coeurs secs, assoiffés, en manque de l'eau qui fait vivre... Jean-Baptiste prêche au-dessus des coeurs qui ont une attente, une espérance...
Et la foule vient à lui de la Judée et de Jérusalem (Pourtant, Jérusalem étant centre de la vie religieuse, les hommes auraient dû y trouver "l'eau" qui leur manque).

Avec les enfants, parler de la graine qui restera éternellement graine si elle ne reçoit pas l'eau qui fait vivre. Ainsi de nos coeurs: sans amour, ils resteront secs. L'amour de nos parents, de nos amis,..., leur permettra de se développer un peu, beaucoup... L'Amour de Dieu, accueilli dans l'humilité, les exhaussera plus merveilleusement encore!

Le désert dit le silence, la solitude propices à la méditation. Autour de nous, tout est nu, simple (du sable à perte de vue) et dans ce décor que rien ne vient troubler, notre âme solitaire peut réfléchir, chercher et tendre vers Un Autre. Elle peut amorcer un dialogue avec Celui qui nous attend depuis si longtemps déjà.

Les enfants pourront parler de leurs expériences de prières. Beaucoup prient mieux le soir, dans leur lit, dans l'obscurité. On retrouve, dans ces instants là, l'impression de désert : silence, solitude, nudité de la nuit.

Le désert dit le silence, la solitude propices à l'écoute. (Dans une classe agitée, bruyante, le professeur a beau parler fort, personne ne l'entend) Lorsqu'il n'y a plus de bruit autour de nous et que nous ne faisons plus de bruit avec nous-mêmes (pensées diverses), alors nous pouvons écouter et entendre le murmure de Dieu. (Rappel : Samuel)

Le désert dit l'Immensité et parallèlement l'insignifiance, la petitesse humaine (Vu du ciel, un homme dans le désert n'est pas plus grand qu'un grain de sable). Le désert dit la distance infinie qui sépare l'amour humain de l'Amour Divin.

Le désert dit aussi le passage, la naissance à une autre vie, plus lumineuse, plus généreuse : Moïse fuit dans le désert, il y rencontre le Feu de Dieu. Le peuple fuit l'Egypte et erre dans le désert avant d'atteindre la Terre Promise... Jésus reste "quarante jours" dans le désert avant de marcher vers les hommes.

Amener les enfants à comprendre qu'il n'est pas nécessaire de partir vers le Sahara pour marcher vers Dieu. L'important est que chacun ait ses moments de désert: instants de silence, de solitude propices à la méditation, à l'écoute; instants où le coeur se tourne vers Un Autre Coeur, plus Grand, plus Beau; instants d'ouverture, d'accueil. Dans tous ces instants, nos âmes se construisent.


***Le baptême de Jean?:

A la suite d'un appel : " Changez de comportement..." (exemple:Matthieu3,1), les habitants de Judée marchent vers Jean. Ce déplacement, cette marche nous disent qu'ils ont soif d'autre chose... Ils désirent changer de vie, grandir à La Lumière de Dieu.

"Les habitants allaient vers Jean et confessaient publiquement leurs péchés."
Confesser son péché, c'est le reconnaître, le regretter, l'avouer, ne pas avoir envie de le répéter (On retrouve ici le sacrement de réconciliation). Avec Jean, l'aveu du péché est public. Il est suivi du baptême par immersion du corps. Ce plongeon dans les eaux du Jourdain est un rite qui veut marquer l'homme. L'être s'enfonce dans l'eau (comme alourdi par le poids de son péché), bloque sa respiration (comme s'il souhaitait que sa vie "morte" reste là, au fond de l'eau), puis remonte vers la surface, vers la lumière, vers la vie, et respire pleinement un air plus léger, plus pur, plus proche de la Vie même de Dieu. Il se sent neuf, allégé, purifié! Il peut se lever et marcher vers la terre des hommes.

Le baptême de Jean, vécu avec la profondeur d'un coeur qui regarde vers Dieu, qui entame une conversation avec LUI, qui s'abandonne en LUI, est naissance, passage de la mort à la Vie...


***Les évangélistes et le baptême:

Pour l'évangéliste Marc, il y a l'avant (Jésus vient de Nazareth, petit bourg de Galilée ; il y grandit avec sa famille. Il est connu pour être le charpentier du village Mc(6,3)) et l'après (Jésus change; les villageois ne le reconnaissent plus (Mc,6); il part sur les routes annoncer La Bonne Nouvelle de Dieu). Entre les deux, Jésus se fait baptiser par Jean dans les eaux du Jourdain.
Pour Marc, ce baptême ne semble pas poser de problème. C'est naturellement qu'il en parle. Pour lui, c'est par sa vie tournée vers Le Tout Autre et vers les autres, sa vie pleinement offerte, que Jésus devient "Grand". Et cette vie de générosité commence en ce jour de baptême.

Pour Matthieu, pour qui Jésus est plus Grand que Jean dès l'origine, le geste est plus difficile à admettre. On voit donc Jean s'opposer au baptême : "C'est moi qui devrais être baptisé par toi." Mt(3,14).

Pour Luc, il n'est pas besoin que Jean s'oppose au baptême. En effet, dans son récit d'enfance, Luc a déjà dit qui était le plus Grand (Elisabeth s'incline devant Marie, la mère de Son Seigneur...). En Luc, pas d'opposition au baptême, mais un rappel par la voix de Jean: "Il vient celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne..."

L'évangéliste Jean, quant à lui, ne dit pas que Jésus se fait baptiser.


***Le baptême de Jésus :

Jésus quitte son village, sa famille, son métier (il se détache de sa vie habituelle, il part à l'écart comme pour une retraite... tout cela est propice à la réflexion, à la méditation, au regard vers Dieu...) pour rejoindre Jean qui baptise au bord du Jourdain. Avant de se lever pour recevoir le baptême de conversion, Jésus écoute (avant d'appeler des disciples, Jésus est lui-même disciple). Il connaît donc ce que propose Jean, de quoi son baptême retourne (il n'arrive pas précipitamment, à la dernière minute... Il ne bâcle pas son engagement.) ! Il sait que Jean ne propose pas un rite de plus, mais qu'il espère un retournement des esprits et des coeurs vers Dieu. Par son baptême, il veut atteindre le tréfonds de l'homme, il veut toucher les âmes, les aider à s'épanouir au Soleil Divin.

Lorsque Jésus se lève pour recevoir le baptême, son acte est voulu, réfléchi, pensé intimement, profondément ( ce n'est pas une démarche fausse, superficielle ou indifférente; il ne s'agit pas pour lui d'être en règle). Son déplacement est déplacement du corps, de l'esprit et du coeur vers le Tout Autre. Il est véritablement vrai!

Jésus et Jean sont en harmonie : Le péché est à "balayer", c'est un poids qu'il faut abandonner, dont il faut se délester parce qu'il alourdit notre marche vers l'Amour. L'envie de changer de vie, de se tourner vers Dieu, de revenir à LUI et de décider de construire sa vie avec LUI, est aussi nécessaire...

Jésus nous montre le chemin... Humblement, il se lève et marche vers Jean parce qu'il croit en ce baptême, en sa beauté. Lorsqu'il plonge dans le Jourdain, comment ne pas penser qu'il est entièrement présent à son acte... Présent avec toute la force de son être unifié ! Il a l'envie profonde de changer: il veut offrir sa vie, donner son âme... En vis à vis de son offrande, il existe Quelqu'un : une Présence d'Amour, une Intimité Pure et Sainte qui reçoit cet abandon -ce "oui" au ciel- et qui l'inonde. Jésus se laisse entraîner par un courant nouveau, et c'est comme une Naissance qui illumine et qui comble : au moment où il sort de l'eau (domaine du mal, de la mort), il voit, il entend...

A l'origine d'une Naissance, il y a beaucoup d'abandons (abandon d'une partie de ce que l'on a toujours connu, abandon au courant qui nous entraîne vers la Lumière, La Fécondité de la vie), une humilité nécessaire (on se laisse conduire ; on ne sait pas ; nous ne sommes rien, si petits, si pauvres devant Dieu) ; une offrande à la Présence d'Amour et un accueil du don de Dieu... Nous devenons réceptable pour transmettre...


Chez l'évangéliste Luc:

Jésus se fait baptiser... Ensuite, il prie.
C'est pendant ce temps d'intimité avec Son Père, que le Ciel s'ouvre, que l'Esprit Saint descend comme une colombe, et que la voix se fait entendre...
Luc est le seul évangéliste à parler de la prière de Jésus. Il est important de le noter.
Pour Luc, la première chose que Jésus a faite avant de partir sur les routes annoncer le Royaume, c'est de prier.
Chez Luc, tous les moments importants de la vie de Jésus sont précédés de cette rencontre avec son Père.
Qu'en est-il dans nos vies?



Baptême de Jésus: Les images qui disent un peu Dieu.


Rappel:

Les enfants essaient de rechercher, dans leurs souvenirs, des images qui disent un peu Dieu. Ils notent. Exemples:
L'apparition d'Abraham est un pays riche, fertile; une terre promise.
Moïse est ébloui par un feu qui brûle sans se consumer, qui transforme, qui pousse en avant; il a la sensation d'entrer en Terre Sainte.
Samuel entend, plus qu'il ne voit.
Isaïe voit la Grandeur de Dieu: Il est comme le roi de l'univers, un roi rempli de Sainteté, un roi qui est avec l'homme.
Jean Le Baptiste prêche un Dieu pardon, un Dieu qui relève l'humain. (Petit plus : dans le premier testament, ce que la Bible appelle crainte de Dieu est la sensation de la transcendance de Dieu.)


Les images qui disent Dieu dans le texte du baptême.

(Laisser chercher, puis expliquer...)

Jésus reçoit le baptême. Selon Marc ses yeux se déssillent, ses oreilles s'ouvrent, au moment où il sort de l'eau - instant de purification pleine-. (Selon Luc, c'est lorsqu'il prie ; lorsqu'il est tourné vers Un Autre, qu'il est intime avec LUI.)
En s'abandonnant, Jésus reçoit immensément...

Jésus voit le ciel s'ouvrir (on trouve aussi : se déchirer). Pour le peuple juif, le ciel, c'est le domaine de Dieu; c'est Dieu même (Royaume des Cieux = Royaume de Dieu). Le ciel qui s'ouvre, qui se déchire, c'est Dieu qui se donne, Dieu qui inonde, qui livre Son Coeur.

Jésus voit : Dieu murmure en son coeur et c'est comme un vent immense qui pousse les nuages plombés et dégage un chemin vers La Pleine Lumière. Le ciel qui se déchire dit l'Immensité du don de Dieu, sa Disproportion par rapport à celui de l'homme. Il dit aussi la stupéfaction de celui qui voit: aucune image n'est trop forte pour parler de Dieu.

Jésus voit l'Esprit descendre sur lui comme une colombe. Dieu murmure en son coeur et c'est comme un mouvement (le vol de l'oiseau), une circulation de pureté (blancheur de la colombe), de douceur et de paix (symbole) entre le ciel et la terre.

Jésus entend : "Tu es mon fils bien aimé; je mets en toi toute ma joie!" (On trouve aussi: tout mon amour, toute ma faveur. On trouve aussi: "C'est toi mon Fils; moi, aujourd'hui je t'ai engendré." ). Jésus se sent fils aimé de Dieu, précieux aux yeux de Dieu, aimé d'un Amour Merveilleux : Grand et doux à la fois. Dieu murmure en son coeur et c'est comme une bouffée infinie d'amour, de bonheur ; c'est comme un don immense à partager. Le Tout Amour lui offre ce qu'IL est : une Vie Généreuse source de Fécondité.

L'Amour divin, accueilli dans l'humilité, la pauvreté (Jésus reçoit le baptême de conversion), exhausse l'homme, entraîne un bouleversement dans sa vie, un commencement (Mc1-1)...

Les enfants noteront les images qui disent Dieu dans le texte du baptême (le ciel, la colombe) et écriront en quoi elles sont parlantes. Bien leur expliquer que Dieu se murmure à l'intimité, au coeur plus qu'Il ne se crie. C'est un Dieu de relation (vol de la colombe entre le ciel et la terre) avec qui il faut entamer un dialogue.


En résumé:


Image jesus bapteme


Le texte du Baptême ne parle pas de couleur.
On peut cependant imaginer le bleu du ciel et de l'eau; le jaune du désert; le blanc de la colombe.
Le bleu est une couleur associée à Dieu. C'est aussi une couleur disant la méditation, la contemplation, la spiritualité.
Le jaune est la couleur de la lumière. Il symbolise la capacité de renouvellement. (désert, lieu de naissance).
Le blanc est la couleur du divin, de la pureté.
Les couleurs du texte du Baptême (ciel, eau, désert, colombe) nous parlent de Dieu, de contemplation, de nouvelle naissance, de pureté.



Baptême de Jésus: Ce que le texte nous dit sur Dieu, Jésus, l'Esprit.


DIEU:

La seule phrase concernant directement Dieu: Il pardonne les péchés.
Si l'on considère le mot ciel comme "synonyme" de Dieu, on peut ajouter:
-->Il s'ouvre et "libère", donne généreusement l'Esprit. Dieu est Don Infini.
-->Il parle et Sa Parole enveloppe Jésus, le touche, l'inonde, le présente comme le fils bien aimé. Nous sommes ici dans un coeur à coeur; une intimité profonde. Dieu est circulation d'Amour qui peut être reçue, accueillie.
-->Il parle et devient Père: "Tu es mon fils bien aimé". Dieu est proche.
-->On peut aussi ajouter que Le Père est Celui qui donne tout (il ne donne pas un peu de joie, un peu d'Amour,..., mais Toute Sa Joie, Tout son Amour). Dieu est Toute Générosité.


JESUS:

Il vient de Nazareth; il se déplace; il reçoit le Baptême; il sort de l'eau; il voit.
Jésus voit le ciel s'ouvrir (Dieu présent) et l'Esprit descendre sur lui ( il voit le Don de dieu). Jésus voit le Dieu de Relation.
Jésus entend et reçoit une Parole personnelle, une Parole d'Amour: "Tu" es mon fils bien aimé. Jésus se sent aimé d'un Amour Infini.
En se déplaçant vers le Jourdain, Jésus nous dit son envie de changer de vie, de quitter son village, ses habitudes et de passer à une vie entièrement tournée vers Dieu. Une vie de Don et d'abandon. Une vie disponible.
En recevant le Baptême, Jésus accueille mais il donne aussi (Jésus s'offre à l'Eternel Amour).


L'ESPRIT:

L'Esprit descend: il vient de plus Haut, il vient de plus Grand, il vient de plus Beau.
Il se dirige vers les terres humaines. Il se dirige vers Jésus.
L'Esprit est comme un oiseau (relation entre le ciel et la terre).
Il est comme une colombe: paix et pureté.


MOTS CROISES RECAPITULATIFS:

Avant de commencer s'assurer que tous les mots ont bien été utilisés au moins une fois.


Image jesus bapteme


Réponses: Dieu, don, colombe, pureté, fils, générosité, accueille, liens, épi, amour, relation, pardon, esprit, donne, tout, saint, père.


PROFESSION DE FOI: Avec des sixièmes

Chacun pourra réfléchir au Dieu Père, Fils et Esprit Saint.
Croyons-nous en Dieu Toute Générosité et Tout Amour? Croyons-nous en Un Dieu de Relation, Un Dieu proche, Un Dieu Père?
Croyons-nous en Jésus Tout accueil et Toute Offrande? Croyons-nous en Jésus fils bien aimé du père?
Croyons-nous en l'Esprit Saint, Don Infini de Dieu?
Avons-nous envie de faire partie de la circulation d'Amour? Sommes-nous prêts à regarder vers le Père, à accueillir, à recevoir, à donner? (Bien sûr, une profession de foi est personnelle -elle est à dire avec le coeur! Laisser chacun avancer à son rythme!)



Baptême de Jésus: Vitrail.


Image jesus bapteme


On reconnaît Jésus et Jean-Baptiste.
Tous deux portent une auréole signe de leur sainteté.
Une colombe descend du ciel. Elle dit l'Esprit saint, donné par le Père, et qui descend sur Jésus.
On pourra noter l'humilité de Jésus, à genoux devant Jean-Baptiste. Il semble confiant et pleinement abandonné.
Des mots: "Voici l'agneau de Dieu", nous rappelle que Jésus est celui qui s'offre pour que d'autres s'élèvent.
Jean-Baptiste porte un bâton en forme de croix qui annonce déjà sa souffrance et celle de Jésus, mais qui dit surtout l'Amour.
Le vitrail nous révèle donc un peu de ce que sera la vie de Jésus: humilité, pauvreté, amour.

La couleur bleue domine.
C'est la couleur du ciel (elle dit donc Dieu: Le bleu est associé à la divinité dans toutes les mythologies )...
C'est aussi la couleur de l'eau (elle dit la vie, la création)...
La couleur bleue dit encore la méditation.
Le blanc de la colombe dit la pureté, la lumière.
Le vitrail nous invite à méditer et à suivre Jésus sur le chemin d'amour, de lumière, de vie.

L'artiste a choisi un cadre fleuri: signe de vie, d'épanouissement, de fructification...
Le chemin proposé est un chemin d'épanouissement.



Baptême de Jésus: Une prière.


Image jesus bapteme




Baptême de Jésus: Scène biblique: Envoyée par Frédérique.




Baptême de Jésus: Mime.




Baptême de Jésus: Jeux.


(Si tu as bien écouté la discussion précédente, les solutions seront faciles à trouver.)

*En haut d'une feuille, tu écris: Le Baptême de Jésus.
En dessous, tu recopies cette phrase:

Jean-Baptiste est un prophète. Il annonce La Bonne Nouvelle de Dieu et demande: ..............

Pour trouver ce que demande Jean-Baptiste, remets en ordre les mots du jeu N°1. Puis colle ces mots en-dessous de la phrase précédente. (Réponses: "Convertissez-vous! Changez de vie! Revenez à Dieu!")
Ecrire ensuite:

Jean-Baptiste prêche dans le désert. Le désert nous dit: ............

Pour trouver ce qui se cache sous les pointillés, retrouve les mots du jeu N°2. Puis écris-les. (Réponses: Le manque de vie; le silence propice à l'écoute; l'immensité; la petitesse humaine.)
Passe quelques lignes avant de noter en belles lettres:

Le baptême de Jean-Baptiste est naissance, passage vers une Vie Nouvelle!

Complète ensuite le texte à trous (jeu N°3) et colle-le. Réponses: Jésus, baptisa, l'eau, ciel, L'Esprit, colombe, voix, Fils, joie.


Image jesus bapteme Image jesus bapteme Image jesus bapteme



Tu peux aussi remettre en ordre les mots ci-dessous. Tu trouveras trois phrases que tu pourras coller sur ton cahier.


Image jesus bapteme




Baptême de Jésus: Images.


Utilisables pour une célébration.
En catéchèse, chaque niveau choisit une image. Ces images sont agrandies, collées sur un panneau et décorées.
En-dessous de chaque image, on écrit une phrase (voir l'évangile lu le dimanche).
Exemple de phrases: "Jean Baptiste proclamait dans le désert".
"Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi."
"Jésus vint de Nazareth et se fit baptiser par jean"
"Tu es mon fils bien-aimé..."


Image jesus bapteme Image jesus bapteme Image jesus bapteme Image jesus bapteme


Le jour de la célébration, ces panneaux peuvent être portés au fur et à mesure de la lecture de l'évangile.
Pour les plus petits qui écoutent et regardent cela fera comme une petite bande dessinée....