abram, abraham, caté , idées caté , caté, catechese, catechisme, KT

abraham et les étoiles ABRAHAM: compte les étoiles

(Voir aussi: images et coloriages: premier testament)







Abraham: Regarde le ciel et compte les étoiles

Se remémorer la rencontre précédente et lire le second texte de la Genèse : (Gen 15,1...6)








Abraham: petites pistes:

Parler de ce texte avec les enfants. Leur expliquer ce qu'on y trouve ; les écouter...



Une piste :

"Le pays" de Dieu est tellement Beau, qu'Abram se sent tout petit, tout faible, insignifiant dans le face à face...
Il est impressionné, apeuré, craintif...
Un peu comme un tout petit enfant qui regarde son père...
Mais Dieu n'écrase pas, il n'enfonce pas. Au contraire, il redonne confiance :
"Ne crains pas, Abram!"...
Dieu porte l'enfant pour le soulever, l'élever vers la Lumière ! Il protège aussi :
"Je suis un bouclier pour toi " ...
Il est comme une mère qui enveloppe dans ses bras de tendresse son tout petit...

Abram, ayant retrouvé sa confiance, se met à parler.
Il ose exprimer la souffrance de son coeur, les larmes qui déchirent ses nuits:
il n'a pas d'enfant ; il n'a personne à qui transmettre l'héritage.
( S'arrêter sur le mot héritage. Quel héritage est-il important de transmettre pour Abram et pour Dieu?
Tous les biens matériels, toutes les possessions d'Abram?
Ou le don merveilleux de Dieu, le Bonheur rencontré, la Beauté d'une Présence remplie d'Amour?)
On peut comprendre la plainte d'Abram.
Tout ce qu'il a reçu de Dieu va-t-il être perdu, oublié, recouvert par le silence de la mort?
Tant de beauté va-t-elle être jetée aux oubliettes?
Dieu écoute. Il comprend.
Il répond à l'attente de son enfant en lui promettant une belle descendance (les juifs, les chrétiens, les musulmans).
Abram a foi en Dieu. Il va pouvoir devenir Abraham, c'est à dire: "père des croyants".








Abraham: sa vie; notre vie.


Donner aux enfants la feuille de déroulement de la vie d'Abraham
(petit résumé entouré de maisons, de tentes, de marcheurs, de fruits).
On peut découper chaque texte pour avoir plus de place pour écrire en face.


  • Déroulement de la vie d'Abraham :



  • Lire le petit résumé entouré de maisons. Réfléchir : dans une maison, on est bien ; on y trouve le confort, la sécurité, la chaleur, un abri, l'amour d'une famille... la tranquillité aussi parfois. Chaque enfant cherchera un lieu où il se sent bien (ce n'est pas forcément la maison de famille pour tous les enfants. Ce peut être la maison de mamie, du parrain, d'un copain, d'une tante...) . En face du petit résumé entouré de maisons, chaque enfant décrit ce qu'il aime dans le lieu où il se sent bien


Ex: Je suis bien chez mamie ; elle m'écoute et sait me consoler.

( Bonheur, tendresse, sécurité, chaleur, repos, joie, écoute, consolation, amour, coin pour s'isoler,...)

Nous avons tous besoin d'un endroit où l'on se sent bien. Cela permet de souffler, de se ressourcer, d'emmagasiner de "l'énergie" pour mieux grandir ensuite.



  • Lire le second texte entouré de tentes. Discuter : notre joie, notre bonheur, c'est bien ! Mais il faut savoir quitter son petit cocon, son matériel (télé, ordi,...) pour aller vers les autres.

En face du texte les enfants écrivent les autres "familles" auxquelles ils appartiennent : école, caté, groupe artistique, groupe sportif, enfants de choeur, scouts, copains, copines,...

Ex: Mais je sais aussi quitter ma famille et retrouver avec joie le club de poney où je me suis fait de nombreux amis.

Ces groupes, tellement divers, peuvent nous apprendre à respecter l'autre, à partager, à écouter, à dépasser nos peurs... Au poney, il va falloir se contrôler soi-même, si l'on désire garder le contrôle du poney, etc...



  • Lire le troisième texte entouré de marcheurs. En quittant notre cocon (maison, famille, habitudes, ...) pour marcher vers les autres, nous prenons une route inconnue qui va peut-être s'avérer difficile si nous ne sommes pas accompagnés.

Ne jamais oublier que Dieu nous propose de cheminer avec nous. Bénir vient d'un nom hébreu qui signifie : "être avec".

En face du texte, les enfants écrivent une difficulté qu'ils ont pu rencontrer dans leur marche vers l'autre.

Ex: Je vais aussi à l'école. Et là, j'ai vraiment du mal à partager. Il ne faudrait pas que j'oublie que sur le chemin du partage, Dieu est là qui peut m'aider.




  • Lire le quatrième texte entouré de fruits et écrire en face : "Prendre la main de Dieu, c'est donner au petit amour que l'on porte tous en soi la chance de s'épanouir et de fructifier abondamment".







Dieu est toujours avec nous:

Un powerpoint:

CLIQUER ICI POUR TELECHARGER LE POWERPOINT.







Abraham: Bande dessinée.


  • lire la bande dessinée (3 voix )

  • Commenter :



Les deux graines rêvent de devenir grandes, mais pas tout à fait par le même chemin... L'une décide de se débrouiller toute seule (et elle peine), la seconde fait confiance à quelqu'un d'autre.

Celle qui fait confiance au jardinier grandit (de petite graine, elle devient fleur). Puis, elle se multiplie, elle se partage en des centaines de graines qui deviendront un jour champ de fleurs.

Abraham, lui aussi, a eu son "JARDINIER". Il a fait pleinement confiance à Dieu... Ainsi, il a pu grandir, s'épanouir :

JE FERAI DE TOI, UNE GRANDE NATION

JE RENDRAI GRAND TON NOM

Puis se remplir des autres, les porter en son coeur :

EN TOI SERONT BÉNIES TOUTES LES FAMILLES DE LA TERRE

Et enfin, les laisser s'éparpiller dans le vent de Dieu... afin qu'elles se multiplient à leur tour!




  • Demander aux enfants ce qu'ils préfèrent : se débrouiller tout seul ou écouter les bons conseils de l'entourage.





Abraham: Jeux.

Remettre en ordre la phrase :
"Regarde le ciel et compte les étoiles... Vois quelle descendance tu auras."


Le coin des artistes:
A partir d'un tableau, création d'une oeuvre en groupe.
Premier tableau: site evangile et peinture.
Deuxième et troisième, oeuvres d'enfants (3ème: dans la nuit noire, ce que les yeux d'Abraham ont vu)


-->



(Pour aller vers le plan, les chants et prières, les images et coloriages, ne fermez pas! Remontez tout simplement au début de cette rencontre).